Élongation : muscle sous (haute) tension

274

L’élongation survient lorsqu’un muscle, insuffisamment échauffé ou forcé à dépasser ses capacités d’élasticité, est brusqué et malmené. En soi, l’élongation est une forme bénigne de déchirure. Bien que sans gravité, elle est à prendre toutefois en considération. Disparaissant au repos, quoique perceptible suivant son importance, cette légère altération musculaire exige essentiellement une phase de répit pour s’estomper. Et si la souffrance causée demeure assez tolérable pour permettre la poursuite d’un entraînement relativement léger, elle ne peut s’accorder avec les impératifs physiques de la compétition. De fait, outre l’arrêt momentané des activités sportives, le glaçage de la zone concernée et quelques soins de kinésithérapie sont préconisés. Pour éviter la récidive, l’échauffement est conseillé, ainsi qu’une montée progressive en puissance. ±