Se mettre au vert au le Bassin de Pompey

2

Eau, forêt, faune, plaines et parcs, la nature est omniprésente au sein du Bassin de Pompey. Un cadre de vie agréable qui offre de belles perspectives de balades, de points de vue remarquables et de découvertes insolites.

_____________________

Une terre de découvertes, c’est certainement l’expression qui qualifie le mieux ce territoire dynamique du Bassin de Pompey. Bercé dans une confluence fluviale entre la Meurthe et la Moselle, ce territoire accueille un patrimoine naturel d’une grande diversité avec de nombreux sites protégés, de vastes espaces forestiers, une voie d’eau traversant la majorité des communes, des parcs et jardins exceptionnels. Le tout est relié par un important réseau de Voies vertes et de sentiers de randonnée, ce qui facilite grandement les déplacements. Autant de possibilités et d’occasions de se mettre au vert du côté du Bassin de Pompey. Florilège.

À L’EST

MONTENOY

Découvrez la forêt, très présente, qui surplombe le village sur les coteaux nord et sud. En vous retournant, apparaît la côte Savrony, point culminant du Grand Couronné, lui-même lieu stratégique d’observation de la frontière avec l’Allemagne entre 1870 et 1914 et de défense de Nancy lors de la Première Guerre Mondiale. La Mauchère, cours d’eau qui donne son nom à la vallée, prend ici sa source, et court jusqu’à Custines. Retenez-vous de cueillir les orchidées sauvages si vous en apercevez car elles sont fragiles et protégées. 

FAULX

Faulx, à qui les hêtres (du latin « fagus ») ont donné son nom, compte deux belvédères. Le premier est situé sur le chemin de « Faulx à Bratte », d’où vous apercevez, en cas de météo clémente, la vallée de la Moselle, la colline de Brabois, la crête des Vosges et le Donon et à l’ouest, Sarreguemines et Pont-à-Mousson. 

Les terres, en grande partie agricoles, abritent de nombreux vergers, observables depuis l’ancienne voie ferrée (à traverser à pied ou à vélo) ou depuis le belvédère installé sur le lieu-dit « Les Tayes ».

AU SUD

LAY-SAINT-CHRISTOPHE

Abritant de magnifiques demeures Renaissance et autres fermes lorraines typiques, Lay-Saint-Christophe, « Village aux milles fontaines », est indissociable de l’eau ; 19 fontaines et 19 lavoirs sont toujours en fonctionnement. Par temps clair, il est possible d’apercevoir, d’ici, le massif du Donon, point culminant des Basses-Vosges à la jonction de l’Alsace et de la Lorraine. Haut de 1009 mètres, son sommet fut le lieu de culte pour diverses divinités païennes, et abrite une réplique d’un temple antique.

De la commune, il est aussi possible de rejoindre une zone classée : le Plateau de Malzéville. Ce dernier s’étend sur 439 ha. On y trouve notamment une pelouse calcaire d’une très grande diversité floristique avec plus de 143 plantes recensées, ce qui classe ce site parmi les pelouses les plus remarquables de Lorraine.

LIVERDUN

Le Saut du Cerf possède un attrait paysager indéniable avec sa vue sur la vallée étroite de la Moselle et Liverdun. Sur la rive gauche de la Moselle, la pelouse calcaire du Saut du Cerf, classée espace naturel sensible, est issue de l’abandon progressif des vignobles et vergers longtemps exploités. Cela a permis à la végétation typique des pelouses calcaires de s’installer. 

Malgré sa taille relativement réduite, elle abrite une diversité remarquable de faune et de flore, dont des espèces protégées comme différentes espèces d’orchidées et la Marguerite de la Saint Michel assez rare dans la région.

CHAMPIGNEULLES

« Petite champagne » ou petite « étendue de plaine », Villa Campigniola, devenue Champigneulles, est située au cœur du Vallon de Bellefontaine, réserve de biodiversité classée espace naturel sensible, située dans la Forêt de Haye et dotée d’un écosystème remarquable : un ruisseau, deux étangs, des zones humides, des prairies et des pelouses calcaires, le tout logé dans un vallon boisé. Cette mosaïque de milieux abrite une nature riche et diversifiée étroitement liée à l’eau. On y remarque la présence de plus de 15 espèces de chauves-souris. C’est également le site de reproduction du crapaud commun le plus important de Meurthe-et-Moselle ce qui justifie les opérations de sauvegarde engagées chaque année. L’accès principal au vallon de Bellefontaine se fait à partir de la piscine de Champigneulles et un sentier longe l’étang.

Ici, on fait face au Plateau de Malzéville mais aussi au Château de Bas, édifié en 1711 et son parc classé depuis 1955. Ce jardin de treize hectares dit « à l’anglaise » est constitué de vastes clairières engazonnées, bordées de bosquets d’arbres et d’arbustes de 26 essences communes de Lorraine. L’ensemble est sillonné par le ruisseau de Saint-Barthélemy qui traverse le parc et vient approvisionner l’étang servant de réserve d’eau à l’ancien moulin à blé construit vers 1350.

BOUXIÈRES-AUX-DAMES

Deux belvédères surplombent Bouxières-aux-Dames et ses environs. L’un est situé sur le Chemin de Nevaux, en bordure du sentier de Clévent, qui longe la lisière du Haut-Bois. Les vestiges du petit pont reliant les communes de Bouxières et Custines sont encore visibles. 

Sur l’autre belvédère situé sur le Lieu dit Jéricho-le Keu, on se trouve à la limite du territoire de Bouxières-aux-Dames, non loin de son point culminant (361 m) et à l’extrémité ouest du plateau du Grand Couronné. Le panorama inclut les plateaux de Malzéville et de Brabois jusqu’à celui de Haye.

AU NORD

MILLERY

Situé au lieu-dit de la Blanche Pierre, le Chemin des Rays fait face à Marbache et à la vallée de la Moselle. Plus loin, on devine les côtes de Toul, terres de (bon) vin. Au sud apparaît Custines. 

Au loin, il est aussi possible d’apercevoir Frouard, le Haut du Lièvre, le relais de Ludres et le massif de Haye. Au nord, c’est Autreville-sur-Moselle puis viennent Belleville et Dieulouard.

CUSTINES

Anciennement Condée, du latin Condate (confluent), Custines possède deux confluents : celui de la Meurthe-et-Moselle et la Mauchère, petit ruisseau de 10 km prenant sa source sur les hauteurs de Montenoy et celui de la Meurthe et de la Moselle, appelé « Gueule d’enfer ». La ville est dotée de deux belvédères et les balades à pied et à vélo sont nombreuses.

À L’OUEST

POMPEY

Petit village agricole niché à la confluence de la Meurthe et de la Moselle, Pompey est, depuis la fin du 19e siècle, terre de sidérurgie, d’où sortiront les structures métalliques de la Tour Eiffel et de la Statue de la Liberté ainsi que les médailles des JO de Paris 2024 qui recyclent en leur cœur des morceaux anciens de la Tour Eiffel. L’usine fera longtemps battre le coeur de toute la vallée de la Moselle. La rue Bellevue permet d’observer ce patrimoine et de découvrir comment ce passé industriel est inscrit dans le territoire.

Riche d’un passé industriel, Pompey possède aussi un patrimoine vert débordant de propositions au plateau de l’Avant-garde. Aires de jeu et terrains sportifs, arboretum, parcours accrobranche et pieds-nus (payant), d’orientation et de santé, des départs de promenades et de randonnées, la forêt de l’Avant-garde propose un véritable bol d’air en pleine nature.

SAIZERAIS

Situé au centre de la boucle de la Moselle, Saizerais est installé en périphérie de plateau lorrain à environ 250m d’altitude et marque l’entrée sud ouest du parc naturel régional de Lorraine.

Au 19e siècle, Saizerais avait donné son nom à deux villages assez proches, avec deux églises et un seul maire (choisi alternativement par les deux hameaux). En 1855, une église unique et monumentale est édifiée en symbole de paix. 

MARBACHE

Développé au cœur du massif forestier de l’Avant-Garde sur le plateau calcaire de Haye, Marbache est un village rue typique, développé à la suite de la découverte fortuite de minerai de fer lors de la construction de la voie ferrée au 19e siècle. Le parc du Château est un site remarquable de promenade et de halte touristique situé dans un bel espace arboré. Rénové récemment par des bénévoles des associations et les services techniques de la commune, le terme écrin de verdure prend ici tout son sens.

En contrebas dans le vallon se niche l’étang de la Gargouillote, qui abrite une biodiversité riche, ce qui lui vaut d’être un site classé zone naturelle d’intérêt écologique, floristique et faunistique.

Retrouvez toutes les infos sur tourisme.bassinpompey.fr

Dossier de Baptiste Zamaron

Photos © Communauté de Communes du Bassin de Pompey, FLIE, CPIE 54, Maison du Tourisme,  DR