Le sport, c’est la santé

309

Le sport permet de garder la forme et de préserver sa santé. Mais il n’est pas toujours évident de trouver une activité adaptée. Voici des conseils…

Le ministère de la Santé, des Sports et de la Jeunesse est formel : « Dans le contexte actuel de sédentarisation et de vieillissement croissant de la population, la pratique d’une activité physique et sportive peut constituer une réponse adaptée et efficace en vue de maintenir et promouvoir le capital santé et le bien-être de la population ». Plus que jamais, l’action publique cherche à encourager les personnes qui ont une activité physique en deçà de la moyenne nationale, notamment les plus de 65 ans, à pratiquer un sport. Ce n’est pas un hasard, alors, si tous les ans, en septembre, un grand rendez-vous « sport, santé, bien être » est pris. Comme l’a déclaré le président de la République en novembre dernier : « le sport est un
élément capital de la santé ». Ce lien étroit entre bien-être et activité physique est mis en avant depuis de nombreuses années par les médecins : réduction du risque d’accidents cardio-vasculaires, lutte contre le surpoids et l’obésité, amélioration des capacités respiratoires, lutte contre l’insomnie… les effets bénéfiques du sports sont innombrables. Une récente étude de l’université de Saarland en Allemagne a montré que la pratique régulière d’exercices prévient le raccourcissement des télomères, ces morceaux d’ADN situés au bout des chromosomes et qui se raccourcissent (jusqu’à disparaître) à chaque fois qu’une cellule se reproduit. Le sport permettrait donc non seulement de garder la forme, mais aussi de combattre le vieillissement ! Encore faut-il trouver une activité qui corresponde à ses envies et à ses capacités.

Choisir la bonne activité

Tout le monde n’a pas pratiqué régulièrement un sport toute sa vie. S’y mettre demande une bonne dose de courage et, si l’on n’en choisit pas un qui convient, le résultat peut être aussi court que désastreux. Sports ludiques (tennis, golf, squash…), course à pied, marche, ski de fond, gymnastique, natation… le choix est vaste. Mais il faut bien savoir que si le sport c’est la santé, certaines activités sont « traumatisantes », en ce sens qu’elles fragilisent les articulations, abîment les tendons et provoquent des douleurs, notamment au niveau du dos. C’est le cas, entre autres, du tennis et du jogging. Il faudra donc faire votre choix en fonction de vos envies, certes, mais aussi de votre état physique et de vos capacités. Heureusement, d’autres pratiques sont plus bienveillantes avec votre corps et tout aussi passionnantes. La marche, par exemple, remplace aisément le jogging. Une session quotidienne de trente à quarante-cinq minutes permet de grandement diminuer les risques de maladie cardio-vasculaire. Pour augmenter l’effort, vous pouvez vous équiper de bâtons. N’hésitez pas à planifier vos sorties et à tracer des itinéraires avec des centres d’intérêts culturels, historiques ou naturels. Vous allierez ainsi l’utile à l’agréable. De nombreuses associations permettent également d’organiser des randonnées pédestres en groupes pour partager et faire des rencontres. Le vélo et, surtout, la natation sont également des sports moins brutaux que le tennis ou la course à pied. La natation est un excellent remède contre les maux de dos et les problèmes de circulation sanguine. D’autres sports (yoga, arts martiaux, volley-ball, gymnastique) méritent également d’être connus. C’est le rôle de certaines associations qui se chargent de promouvoir le sport auprès des seniors. Y adhérer permet aussi de préserver un certain lien social. Respirer, partager, découvrir et surtout profiter le plus longtemps possible, sans contrainte, voilà ce que permet la pratique régulière d’une activité physique.