14es Rencontres œnologiques des Prémontrés – En verre et avec tous

345

Pour qui aime la robe, le bouquet, le nez, pour les amoureux de la vigne et de son fruit, le rendez-vous est devenu une habitude : les Rencontres œnologiques des Prémontrés tiennent salon une nouvelle fois dans l’Abbaye du même nom. L’occasion de belles rencontres, de découvertes et de coups de cœur.

Comme si une toute une profession se mettait autour de la table. Comme si cette table géante sentait bon la convivialité, comme si l’on invitait autour d’elle le grand public, du plus novice au spécialiste. Les Rencontres œnologiques sont avant tout une belle initiative qui se distingue du salon du vin classique. Bien-sûr on y achète, bien-sûr on y vend. Mais on discute, on découvre, on déguste. Derrière chaque appellation, un visage, un sourire et parfois une bonne discussion pour se renseigner, se convaincre.
Le nouveau catalogue élaboré par les Domaines de Nancy, grand organisateur des Rencontres a été cette année complètement repensé. Nouvelles couleurs, nouvelle présentation pour mettre l’eau à la bouche au moment même de pénétrer dans l’écrin incomparable de l’Abbaye.
« Nous avons voulu de proposer un programme plus clair avec des codes couleurs pour que le visiteur se repère mieux. Car le nombre d’exposant est toujours aussi important: nous en comptons 400 ! » explique Gautier Maire, des Domaines.
Au centre de l’organisation, le célèbre caviste prend ses responsabilités en achetant la totalité des bouteilles proposées aux rencontres. C’est le secret pour préserver l’authenticité des rencontres et coller au mieux à la philosophie de ce rendez-vous unique : aucune transaction commerciale n’a lieu directement entre les vignerons et les visiteurs. « Nous ne voulons pas que le visiteur se sente obligé d’acheter à un producteur sous prétexte qu’il a discuté avec lui pendant 10 minutes. La rencontre est une chose, l’achat en est une autre » poursuit Gautier Maire.
En fin connaisseur des régions viticoles françaises, l’équipe des Domaines axe ses Rencontres autour d’un noyau dur de références. Les habitués les retrouveront avec plaisir et pourront découvrir les nouveaux crus.
Mais la nouveauté est toujours à l’ordre du jour. Cette année, le défi a été lancé à chaque domaine de faire un effort sur le prix d’un produit, crise oblige. Chaque vigneron est tenu cette année de présenter une bouteille plus accessible qu’à l’accoutumée. «C’était une façon de montrer qu’en temps de crise, il est important que chacun fasse un pas vers l’autre » explique Gautier Maire. Dans chaque maison, l’équipe des Domaines a également choisi, après dégustation, son coup de cœur.
On retrouvera cette année les habitués. Les cousins du sud, venus des contreforts du Pic Saint Loup, du Domaine l’Hortus. Pour la deuxième année, la Bourgogne s’invite avec l’Aloxe Corton Domaine Chapelle avec un petit nouveau dans ses bagages : le Domaine Faiveley. Plus près de nous, en vin d’Alsace on notera la présence de la Maison Trimbach de Ribeauvillé. Après quelques années d’absence, retour du Domaine des Chenêts, Crozes-Hermitage avec une gamme 2013 converti en bio.
En régional de l’étape, l’incontournable Château de Vaux, en Moselle propose ses cuvées 2013 en bio-dynamie, donnant des vins avec plus de minéralité, avec plus de tension et se buvant plus facilement. Les seigneurs seront aussi là avec les Margaux second cru classés et les Champagnes Heidsieck.

LM36-026 LM36-027

Des rhums d’exception

Les Whiskies, Téquila et Rhum sont encore là et pour les amateurs de spiritueux : avec deux fûts exceptionnellement achetés par les Domaines, deux Rhums d’exception sont proposés en sélections spéciales. Le  premier vient du Guatemala, il est vieilli en fût de Sauternes. L’autre vient du Guyana et a trouvé sa maturité pendant 24 ans dans des fûts de Cognac et d’Armagnac. 150 bouteilles d’un côté, 300 de l’autre, pour ce graal unique des amateurs de Rhum. Les deux fûts précieux ont été achetés par le caviste, on ne trouvera ces flacons numérotés aux reflets dorés qu’aux Domaines. Exceptionnel…
Et pour le plus grand nombre, les jus de fruits authentiques du lyonnais Alain Milliat, présents sur les plus grandes tables, viendront entre autres présenter un petit goût de Lorraine avec un nectar de Mirabelle. Ultime clin d’œil au vin, c’est la maison Lelièvre du Toulois,  célèbre pour son vignoble,  qui a participé à cette nouvelle recette grâce à  leurs vergers aux fruits d’or.

Abbaye des Prémontrés – Pont-à-Mousson
• Du vendredi 24 au dimanche 26 octobre
• Des invitations gratuites peuvent être retirées auprès d’Alexiane à la boutique de la rue Saint-Julien à Nancy
• www.lesdomaines.eu
 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération