Histoires d’argent et dramaturgie allemande à La Manuf’ !

225
Michael Wischniowski (Rolf), Christiane Motter (Beate), Laura Trapp (Jayne),

La saison 2019-2020 du théâtre de La Manufacture continue son petit bonhomme de chemin avec deux prochains grands rendez-vous : « Presque égal à » et la 8e édition de Neue Stücke.

Est-ce que tout tourne autour de l’argent ? Chacun à sa réponse à cette question. Dont Jonas Hassen Khemiri qui signe « Presque égal à », présenté à la Manufacture du 5 au 8 novembre. « C’est un auteur mi suédois mi tunisien dont la pièce « Invasion ! » avait été adaptée par Michel Didym à son arrivée au CDN en 2010 » explique Emmanuelle Duchesne, la secrétaire générale de La Manufacture. « Dans cette nouvelle création mise en scène par Laurent Vacher, il exprime une critique acerbe de notre société contemporaine en dénonçant les travers de notre système économique et du capitalisme. » Un sens aigu des situations comiques, l’art de manier habilement les rebondissements, un humour pétillant d’intelligence, de tendresse mais aussi de cruauté sont les ingrédients de l’écriture originale de Khemiri. Laurent Vacher, convie six comédiens sur scène pour jouer une vingtaine de personnages. « Ils sont tous fauchés, qu’ils aient fait des études ou non. Leurs destins se croisent, s’entrelacent, avec ce personnage du SDF qui gravite autour d’eux. Sa présence est quotidienne et silencieuse mais tisse le lien entre tous les protagonistes. » Pour aller plus loin dans la réflexion, Laurent Vacher invitera Mathieu Béraud et Mustapha Belhocine, tous deux professeurs d’économie et de sociologie, pour échanger avec le public sur les « maux du chômage » à l’issue de la représentation du 7 novembre.   

Michael Wischniowski (Rolf), Christiane Motter (Beate), Johannes Frick (Fernfahrer)

 C’est reparti pour Neue Stücke ! 

Du 18 au 22 novembre, La Manufacture accueille la 8e édition de Neue Stücke. La semaine de la dramaturgie allemande est devenue le rendez-vous devenu incontournable pour découvrir l’écriture germanophone mais aussi pour favoriser les échanges entre auteurs français et allemands ainsi que les créations franco-allemandes. Après son inauguration à 18h le 18 novembre, Neue Stücke s’ouvrira avec la pièce « Viande en boîte » de Ferdinand Schmalz. Dans ce restoroute, il ne fait pas bon de s’y attarder : « Il y a beaucoup d’accidents et de morts sur cette autoroute, près de ce resto » raconte Emmanuelle Duchesne. « Un expert d’assurance vient enquêter et se retrouve pris dans les filets de la gérante du restaurant et d’une autre fille qui campe à côté. Au loin, il y a un routier qui observe le tout… » Ferdinand Schmalz propose ici un thriller déjanté où l’autoroute n’est qu’un substitut de quelque  chose de plus profond. Il s’agit de l’instant où l’homme se rend compte, lorsqu’il fonce sur l’autoroute et finit contre un pilier en béton, qu’il n’est rien d’autre qu’un amoncellement de chair  dans une boîte en métal. Avec humour et finesse, l’auteur aborde les sujets de la fuite et du déracinement mais aussi de « la quête du Moi bien connu par un Nous complètement étrange ». À voir absolument. Pauline Overney

Presque Egal À ©Jean Sentis

Programme complet : theatre-manufacture.fr 
Tarifs et réservations : 03 83 37 42 42

Publireportage • Photos © martin Kaufhold,  jean sentis, DR