Consultez les derniers articles
Biomasse : le chauffage du futur

Première énergie renouvelable en France, déjà présente dans nos foyers, la biomasse offre bien des avantages. Découverte et exemples à l’appui.

Qu’est-ce que la biomasse ?

Dans le domaine de l’énergie et celui des bioénergies, le qualificatif de biomasse désigne l’ensemble des matières organiques d’origine végétale (algues incluses), animale ou fongique pouvant servir de source d’énergie par combustion (le bois énergie), après méthanisation (biogaz) ou après de nouvelles transformations chimiques (agro carburants). On reconnait trois principaux constituants de biomasse. Ceux groupant bois, résidus verts, bagasse de canne à sucre, fourrage dont la valorisation se fait par des procédés par voie sèche, ceux réunissant céréales, betteraves sucrières, cannes à sucres, dont la valorisation se fait par fermentation ou distillation, et ceux joignant colza, palmier à huile. Source chaleur, la biomasse peut être utilisée comme carburant, soit les esters d’huiles végétales (colza) ou l’éthanol, produit à partir de blé et de betterave.

Les atouts

Depuis le premier sommet de la terre à Rio en 1992, l’objectif du développement durable et de la lutte contre le dérèglement climatique est à l’échelle planétaire. 21 % de bois coupé en Europe l’est pour le chauffage contre 8 % en Amérique du Nord, 53 % en Amérique du Sud, 77 % en Asie et 90 % en Afrique. L’énergie tirée de la biomasse intéresse à nouveau les pays industrialisés confrontés à la perspective d’une crise des ressources en hydrocarbures fossiles avec la fin programmée du pétrole à 40 ans. La biomasse est aujourd’hui la première énergie renouvelable en France, loin devant l’éolien et le solaire. Elle présente des avantages non négligeables : le geste environnemental au quotidien, des économies d’énergie indéniables avec un système d’échangeur de chaleur (pas de chaudière donc par de contrat d’entretien) avec des ressources mieux utilisées  (voir l’efficacité des  poêles domestiques en biomasse), une empreinte CO2 neutre pour autant que le cycle exploitation, plantation soit respecté.

Des exemples locaux

Depuis quelques années, le Grand Nancy a créé une Agence Locale de l’Energie pour soutenir les habitants de l’agglomération dans leurs choix énergétiques, en partenariat avec l’ADEME et la Région Lorraine. En matière d’usage collectif, on citera comme référence la récente chaufferie biomasse de Vandœuvre-lès-Nancy, exploitée par SEEV, chauffant 8000 foyers, utilisant comme énergie pour 60 % l’incinération des déchets ménagers de Ludres et du bois de récupération issu de la plateforme de Velaine-en-Haye gérée par Dalkia. On évoquera à Nancy la centrale biomasse Victor. Equipée de 2 chaudières bois, elle est amenée à couvrir 50 % des besoins énergétiques annuels, estimés à 84 000 MWh pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Elle participe à la diminution des gaz à effet de serre avec plus de 8 000 tonnes de CO2 évitées par an, consomme 18 000 tonnes de biomasse par an, permet une autonomie de fonctionnement de plus de 4 jours et est capable d’utiliser une large gamme de combustibles (écorces, copeaux, sciures, broyats, plaquettes forestières…), toujours en provenance de la plateforme de Velaine-en-Haye. Dans cet engagement écologique durable, le bureau d’études techniques nancéien BET Huguet apparaît pionnier. Depuis 1994, son expertise en ingénierie énergétique accompagne les maîtres d’ouvrages, les collectivités, les bailleurs, dans trois domaines majeurs : fluides (électricité, chauffage, ventilation), énergies renouvelables, suivi d’exploitation (thermique et éclairage public).

Le colloque du 26 septembre

Le récent colloque organisé dans le cadre du « Printemps de la recherche » par la R&D d’EDF dans les locaux de l’Ecole des Mines (campus ARTEM) trouvait toute sa résonnance de par la qualité de ses intervenants experts quant au thème abordé : « La Lorraine, terre d’énergie : biomasse et bois sources d’avenir ? ». Présidé par Didier Guénin, délégué régional EDF et François-Xavier Roussel, Directeur de la performance et de l’innovation EDF R&D, ce colloque a dressé un panorama complet sur les filières bio-énergies pour la production de chaleur et d’électricité en Lorraine, mettant en avant l’approvisionnement en biomasse à l’échelle locale, les atouts pour les territoires, les techniques innovantes, les perspectives de recherche et développement. Une réflexion commune pour un enjeu majeur à court et moyen terme.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire