Comment nourrir les oiseaux en hiver

19
© 123rf

De plus en plus de particuliers aiment à nourrir les petits volatiles et petits animaux sauvages de passage dans leurs jardins. Mais, mal effectuée, cette pratique peut être néfaste. 

Pour les oiseaux, commencez la distribution de graine en novembre et durant tout l’hiver pour compenser le manque de ressources naturelles. Dans le nord de la France, ce nourrissage peut se poursuivre au mois de mars, qui est encore rude, puis se réduire progressivement pour être stoppé début avril. Au sud du pays, plus chaud, vous pouvez arrêter quelques semaines plus tôt. En revanche, il est essentiel de laisser de l’eau à portée toute l’année !

Attention, continuer à nourrir les oiseaux pendant la phase de nidification peut avoir des effets négatifs : ponte précoce, taille des nichées réduite et modification du comportement nuptial sont autant de risques induits par un nourrissage tardif… Sans compter que les graines des mangeoires peuvent parfois être fatales aux petits !

Les mangeoires doivent être placées suffisamment en hauteur pour éviter le risque de prédation par des chats. Il convient également d’éviter de les placer dans des arbres, les branches pouvant servir d’échelle à nos amis félidés. Privilégiez les endroits à couvert afin de limiter la prédation par les rapaces, y compris en ville. Pensez à désinfecter très régulièrement les mangeoires, mais également à ôter les graines qui seraient tombées au sol, afin de limiter le risque de transmission de maladies entre espèces. Évitez le pain mais aussi la nourriture d’industrielle.

© 123rf

Et les écureuils ?

Avec sa queue en panache, ses petits yeux malins et son air décidé, l’écureuil saute de branche en branche au-dessus de nos têtes dans la forêt, et viens parfois s’aventurer jusque dans nos jardins.

Au printemps et en été, l’écureuil consacre plus de la moitié de son temps à la recherche de nourriture. Le menu est varié : baies, fleurs, bourgeons, fruits, escargots, œufs d’oiseaux, pommes de pins, graines et insectes. Noix et noisettes viennent le compléter au début de l’automne. Au pied des arbres, on trouve parfois les restes de ses repas : des coquilles fendues en deux et des cônes de conifères soigneusement épluchés.

© 123rf

A l’automne et à l’hiver, l’écureuil est moins actif. Même s’il n’hiberne pas, il n’aime pas les grands froids et peut rester plusieurs jours dans son nid. A cette époque, il se nourrit principalement de graines de conifères, faînes, châtaignes, glands, noisettes, noix mais aussi de champignons, d’écorces et de bourgeons. En dévorant tout ce qui lui passe sous la dent, il prend du poids pour mieux résister aux intempéries.

Pour accueillir comme il se doit les écureuils, installez-leur une mangeoire ! Optez pour un modèle en bois assez robuste. Fixez-le sur un tronc d’arbre à bonne hauteur et à une distance éloignée des mangeoires destinés aux oiseaux. Durant la saison hivernale, la nourriture se fait rare. Remplissez alors la mangeoire avec des graines, des noix, noisettes ou encore des morceaux de fruits et légumes…et pense à laisser de l’eau pour qu’il puisse s’abreuver.

S.C.

Photos © 123rf