En Moselle, la culture prend le relais !

48
Bliesbruck © L.Beckrich

En cette année olympique, le Département de Moselle déploie une offre culturelle résolument tournée vers le sport et les valeurs qu’il porte.

__________________

L’Olympisme s’expose

« Au(tour) de l’Olympisme » : s’emparant de cette thématique porteuse, les Sites Passionnément Moselle mettent en scène le sport et l’Olympisme à travers des expositions labellisées « Olympiades culturelles ».

En cette année olympique, la saison culturelle du Département De La Moselle se veut sportive.

« Le sport et toutes ses valeurs seront certes sur le devant de la scène mais la culture ne sera pas en reste. Elle prendra logiquement, et tel que l’avait imaginé Pierre de Coubertin, le relais du sport », confirme Patrick Weiten, Président du Département de la Moselle. Père des Jeux Olympiques modernes, Pierre de Coubertin a en effet œuvré à faire de l’alliance entre l’art et le sport l’un des fondements de l’Olympisme, la Charte olympique précisant que « L’Olympisme est une philosophie de vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se veut créateur d’un style de vie ».

À l’occasion des Jeux de Paris 2024, art et sport s’apprêtent donc à dialoguer et à s’enrichir mutuellement autour des Olympiades culturelles. Appliquée au territoire, cette grande ambition se traduit par une proposition culturelle résolument tournée vers le sport, l’art et les valeurs qui les rassemblent (l’excellence, l’inclusion, la diversité culturelle, l’universalisme, la tolérance et le bien-vivre ensemble…). Ladite proposition prend la forme de différentes expositions pleinement inscrites dans les Jeux de Paris, et auxquelles le label « Olympiades culturelles » apporte une précieuse visibilité. À elles toutes, ces expositions hébergées par les différents sites Passionnément Moselle offrent une vue imprenable sur toutes les facettes de l’Olympisme.

« Sport en boîtes – le sport ouvrier dans le monde industriel » : avec cette exposition visible jusqu’au 31 juillet, le Centre des Archives Industrielles et Techniques de la Moselle à Saint-Avold montre la façon dont, tout au long des 19e et 20e siècles, le sport se diffuse dans les sociétés modernes et le milieu ouvrier, par l’intermédiaire des entreprises locales comme Bata.

Dans « Chroniques sportives en Moselle 1870-1945 » (jusqu’au 8 septembre), le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion à Gravelotte met en lumière le sport en tant que moyen de divertissement face aux impératifs militaires et hygiénistes de la fin du 19e siècle. Particulièrement fournie, l’exposition raconte toute la diversité et la richesse de la pratique sportive en Moselle jusqu’à son instrumentalisation par les régimes totalitaires.

Le saviez-vous ? Les trois principales rivières (la Moselle, la Nied et la Sarre), étangs et autres lieux balnéaires de Moselle accueillent nombre de pratiques nautiques ! Ces dernières font l’objet de l’exposition « Au fil de l’eau », proposée par les Archives départementales de la Moselle (jusqu’au 31 octobre).

Le Parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinheim revient « Aux origines des Jeux » dans une exposition temporaire (à voir jusqu’au 31 octobre) consacrée aux Jeux antiques. Au fil de ce parcours abordant les concours sportifs organisés dans la Grèce antique pendant plus de mille ans, les visiteurs découvriront les prémices des sports et épreuves actuels, mais également les rouages de l’organisation des Jeux romains, qui donnaient lieu à des festivités hors-norme.

Au Château de Malbrouck, l’on célèbre, avec « Malbrouck au cœur des Jeux » (jusqu’au 31 octobre), les valeurs, les symboles et la ferveur de l’Olympisme. Le parcours, construit autour de différents objets historiques et emblématiques, est enrichi des œuvres de l’artiste Lorenzo Mattotti.

En lien avec la Fédération départementale d’Aviron de la Moselle, le Musée départemental du Sel met en lumière l’histoire de l’aviron depuis les premiers Jeux Olympiques modernes au travers de l’histoire, du sport et des arts. Nom de cette exposition unique ? « Attention, prêts, ramez ! L’aviron dans tous ses états » (jusqu’au 15 décembre).

« En garde ! » : c’est à l’escrime, discipline qui a marqué la culture populaire avant de devenir le premier pourvoyeur de médailles françaises, que le Musée départemental Georges de La Tour consacre une exposition (visible du 13 avril au 8 décembre), des ateliers découverte et des conférences à la clé.

« Les records de la nature » (du 6 mai au 15 décembre) : le Domaine départemental de Lindre rend hommage, de manière ludique et dans un cadre d’exception, à la performante et surprenante nature.

Représentant la paix et l’amitié entre les peuples, le relais de la flamme donne, depuis 1936, le coup de départ des Olympiades en reliant Olympie, berceau des Jeux antiques, et le lieu de cérémonie d’ouverture. À l’occasion du passage de la flamme en Moselle, la Maison de Robert Schuman consacre toute une exposition à « L’histoire de la flamme Olympique » (du 9 mai au 1er septembre), symbole ultime des Jeux Olympiques modernes.

Des audioguides innovants 
Devenu, en 2024, la première collectivité de Moselle à travailler avec la société Wivisites, le Département de la Moselle propose désormais, pour chacun de ses sites culturels, une solution d’audioguide innovante, simple et adaptée.
Pour l’utilisateur de la plateforme Wivisites, deux fonctionnalités sont possibles :
•  découvrir ces sites culturels grâce à une fiche « vitrine » de présentation (2024 marque la création d’une fiche « Découvrez les Sites Passionnément Moselle ») ;
• flasher le QRCode du site pour effectuer sa visite en toute autonomie. L’ensemble des contenus peuvent être traduits automatiquement en dix langues !

_______________

Une saison à temps forts

Pourvoyeurs de culture sur tout le territoire, les Sites Passionnément Moselle enchaînent les grandes manifestations et temps rassembleurs.

© L.Beckrich

Aux rendez-vous célébrant l’esprit olympique s’ajoutent, tout au long de la saison, des temps forts d’exception.

Animations jeune public, événements musicaux, pièces de théâtre, tables rondes, conférences et ciné-débat… Comme chaque année, du 9 mai – date anniversaire de la Déclaration de 1950, acte fondateur de la construction européenne – jusqu’au 26 mai, le Département profitera des Semaines de l’Europe pour investir la Maison de Robert Schuman et y déployer différents temps forts.

Le 1er et 2 juin, le Château de Malbrouck réunira, sur fond de reconstitutions historiques et prestations de musiciens live, une trentaine d’auteurs et d’illustrateurs le temps du Festival de la BD. Chasse au trésor, atelier de sérigraphie, village du livre en présence de personnages tout droit sortis de Star Wars et de Marvel, seront au programme de cette manifestation ludique.

Les 28, 29 et 30 juin, au sein d’un Musée du Sel transformé en haut lieu de fête, la Fête Gauloise plongera les visiteurs dans la culture gauloise à coup de banquet, marché du terroir, spectacles et musique celtique.

Cet été

Durant tout l’été, le Château de Malbrouck accueillera dans sa cour intérieure un véritable terrain de beach-volley et tout son cortège d’animations !

Les 10 et 11 août, le Parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinheim renouera avec un événement phare : Vita Romana, grande fête franco-allemande permettant la rencontre entre public curieux et reconstituteurs passionnés de la vie quotidienne dans l’Antiquité. 2024 oblige, un focus sera fait sur les Jeux Olympiques !

Les 17 et 18 août, « Ça tombe comme à Gravelotte », rendez-vous rituel et ludique des passionnés d’histoire, contribuera de nouveau à faire mieux connaître du grand public l’histoire de la guerre de 1870 et, plus largement, celle de la paix en Europe.

Un Pass Passionnément Moselle plus avantageux
Dans le but de faciliter l’accès à la culture, le Département déploie, depuis quelques années, un dispositif attractif : le Pass Passionnément Moselle, qui permet aux visiteurs de venir et revenir, à l’envi, sur ses sites culturels et naturels. Et en la matière, il y a de la nouveauté ! Déjà, fini le pass unique ! Les visiteurs ont désormais le choix entre 4 formules sur mesure (solo : 15€, duo : 25€, famille : 25€ ou éudiant : 10€). Ils disposent par ailleurs d’avantages étendus. Valable un an à compter de la première utilisation, le Pass comprend désormais l’accès gratuit et illimité sur chaque site (selon le nombre de bénéficiaires), l’invitation à des vernissages, un tarif réduit pour les grands événements et 5% de réduction à la boutique.
Pour vous procurer votre Pass, rendez-vous à l’accueil de l’un des sites suivants : Château de Malbrouck, Maison de Robert Schuman, Musée départemental Georges de La Tour, Musée départemental du Sel, Musée départemental de la Guerre de 1870 et de l’Annexion, Jardins Fruitiers de Laquenexy et Parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinheim.

L’ensemble de la programmation est à retrouver sur mosellepassion.fr Facebook : departement57   Instagram : Mosellepassion  Twitter : MoselleCD57
Photos © L. Beckrich, Guillaume Ramon, Pol Emile/SIPA,  iStock, DR