Consultez les derniers articles
Des archi… drôles !

Ils sont déjantés et relax. Lili et Rami nous ouvrent les portes de leur univers : dans leur cabinet d’architecture, on bosse mais on rigole !

Quand on rentre chez Lili et Rami, on sent tout de suite qu’on va passer un bon moment. Les deux architectes et amis ont installé leur atelier 10 rue Victor Hugo à Nancy. Un local aux murs décrépis, avec un échafaudage creusé dans le sol, un poêle à bois design et, au fond, une kitchenette avec « un frigo rempli de bières », s’amuse Rami. L’endroit est chaleureux et original.

Lili et Rami se sont rencontrés en première année d’école d’Architecture. Rami raconte, toujours avec humour : « On s’est trouvé aussi cons l’un que l’autre avec Lili, alors on s’est bien entendu ! » Ils font tout à deux : leur voyage Erasmus en Espagne, leur diplôme où ils présentent un projet commun, leur recherche du 1er boulot… « Et… on trouve dans la même boîte ! Mais au bout d’un an, on s’est rendu compte qu’on s’ennuyait vraiment. Alors on a monté notre truc. »

Des passionnés

Ici, depuis 10 ans, on rigole, on a la pêche. « L’ambiance au travail, c’est quelque chose qui nous tient à cœur. On privilégie une atmosphère sympa et décontractée. On est au bureau 10 heures par jour alors autant se sentir bien ! » Et il en est de même avec leurs relations clients. Si vous venez chez Lili et Rami, ne vous attendez pas à trouver deux architectes en costume, ultra sérieux. « La plupart du temps, les gens se sentent à l’aise avec nous, on les tutoie dès le 3e rendez-vous. On va quand même passer presque deux ans de leur vie avec eux alors bon, il faut bien s’entendre ! » rigole Rami. Dynamiques et enthousiastes, ces deux-là sont des passionnés. « On ne fait pas ce métier pour l’alimentaire. On ne va pas au boulot comme on irait à l’usine. On apprécie quand un client vient avec un projet et qu’il faut réfléchir. Plus c’est farfelu, plus on aime ! » Leur style : ne pas être classique. Ils adorent réhabiliter un endroit, découvrir les matériaux qui se cachent sous les murs, puiser leur inspiration de leurs voyages…

Pimpilimpausa

Et les deux amis ne s’arrêtent pas là. Ils créent leur association Pimpilimpausa, le « côté encore plus fun de Lili et Rami ». Ils organisent des événements, invitent des artistes pour des expositions, prêtent leurs locaux pour des tournages de films, mettent en place des séances de cinéma en plein air… En ce moment, ils cherchent un nouveau local pour leur association, un grand espace « délabré et pas cher » qu’ils pourraient réaménager. « Car dès qu’on loue un endroit, le bâtiment est détruit, tous les 3 ans à peu près. Alors on aimerait bien se poser un peu ! » explique Rami. Et quand on lui demande, à la fin de l’interview, s’il a quelque chose à rajouter, il répond dans un éclat de rire : « La choucroute. En ce moment, j’arrive pas à m’en détacher ! »

Scénographie pour l’Autre Canal

Lili et Rami ont été contactés par l’Autre Canal pour réaliser une partie de la scénographie des 10 ans. « On va travailler avec plusieurs associations sur ce projet. Nous, on est là pour faire le liant entre toutes les idées en proposant des petites structures en bois, démontables ou, en tout cas, facilement déplaçables. Elles pourront prendre la forme d’un fauteuil, d’une table, d’une étagère… par un jeu d’assemblage. Le but est de changer la posture des gens dans un événement. On apprécie de pouvoir s’asseoir pour écouter de la musique à un moment. S’arrêter et profiter tranquillement du concert. On pense vraiment au confort des spectateurs avec ce projet. »

Photos © Lili et Rami, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire