Consultez les derniers articles
Bien choisir son énergie

Gaz, fioul, bois, électricité… les possibilités sont vastes en matière de chauffage ! À vous de trouver celle qu’il vous faut.

Le choix de l’énergie d’une habitation varie en fonction des logements, de leur situation géographique et des préoccupations de chacun : certains privilégient les appareils économiques, d’autres se sentent investis d’une mission écologique et d’autres encore se laissent guider par des raisons pratiques.

Le fioul

Pointé du doigt par les écologistes, car en partie responsable des émissions de gaz à effet de serre, le chauffage au fioul a bien évolué ces dernières décennies. Aujourd’hui, les chaudières consomment moins que par le passé et s’associent même à des énergies renouvelables comme le solaire, par exemple. La chaleur se diffuse uniformément dans la maison sans assécher l’air, mais l’installation d’une chaudière et le stockage de ses cuves requièrent un espace important. Les tarifs du fioul ont tendance à augmenter sous l’effet d’une conjoncture difficile associant le tarissement des gisements de pétrole et l’augmentation de la demande.

L’électricité

C’est la star des énergies en France : près de 80 % de la population se chauffe grâce à l’électricité. Pourtant, c’est aussi la plus chère ! Faciles d’installation et peu encombrants, les différents appareils électriques permettent de réguler la température via un thermostat. Le convecteur – le radiateur de base – chauffe rapidement les petits espaces bien isolés, mais consomme beaucoup d’énergie dans les vieilles et grandes bâtisses. De plus, il provoque des mouvements d’air incessants qui brassent la poussière et gênent les allergiques.

Le bois

Le chauffage au bois séduit par les économies qu’il engendre mais exige certaines conditions. Le logement doit être suffisamment grand pour accueillir une cheminée et, surtout, pour stocker les bûches. La maison doit également se situer dans une région forestière, à moins d’adopter un poêle à granulés. Ce type de chauffage demande un entretien régulier et le respect de certaines règles de sécurité.

Le gaz

Il existe deux sortes de chauffage au gaz, tous les deux plus respectueux de l’environnement que le fioul. Le propane (ou GPL) nécessite l’installation d’une cuve (aérienne ou enterrée) qui doit régulièrement être approvisionnée par un camion. Le gaz naturel (ou gaz de ville) est transporté par un réseau gazier et chauffe l’eau par le biais d’une chaudière. Rentable et performant, ce chauffage comporte des risques d’accidents domestiques. Attention, certaines communes peuvent ne pas se raccorder au gaz naturel.

La géothermie

La géothermie est une solution d’avenir dont les performances économiques et écologiques commencent à séduire le grand public. La pompe à chaleur géothermique capte la chaleur retenue dans le sol sous forme de calories. Cette source inépuisable et gratuite demande tout de même un investissement de départ (un crédit d’impôt de 40 % est accordé par l’État) et le recours à un professionnel. Des modèles réversibles rafraîchissent l’air en été.

Les panneaux solaires

C’est la solution la plus rentable à long terme. Si le prix des panneaux photovoltaïques – qui récupèrent les rayons du soleil et les transforment en énergie – semble exorbitant à l’installation, les tarifs sont quasi nuls par la suite (comptez seulement l’entretien). On peut même revendre le surplus d’énergie inutilisée et gagner de l’argent. Un bon calcul dans les régions ensoleillées !




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire