Consultez les derniers articles
Les fromages de fête de l’Épicerie du Goût

Dans sa boutique, Marie de Metz-Noblat met en avant sa spécialité et son pêché-mignon : le fromage. Pour les fêtes, elle nous dévoile ses accords parfaits.

Tout aussi important qu’un délicieux chapon de Noël, le plateau de fromages fait toujours sensation lors des repas de fêtes. L’Épicerie du Goût, place Vaudémont, propose plus d’une soixantaine de variétés de fromage. « Nous réalisons les plateaux sur-mesure, personnalisés selon les goûts de chacun. Ici, nous avons un exemple où le client n’aimait pas le bleu » explique Marie de Metz-Noblat. Toujours composée d’un nombre impair, cette sélection appétissante regroupe un triple crème truffé par l’Épicerie du Goût avec de la mésentérique de Meuse au goût très puissant ; un Petit Gris, fromage fermier au lait cru fabriqué à Rupt-sur-Moselle entourée d’une fleur grise qui lui donne son nom ; le Cœur de Massif, un fromage élaboré au Thillot uniquement avec du lait de vache de race vosgienne ; un Brie de Meaux de chez Dongé à Triconville en Barrois ; une Tomme lorraine frottée à l’eau de vie de Mirabelle fabriquée à la ferme de la Souleuvre à côté de Pont-à-Mousson. « On voyage un peu dans le sud avec un Banon de Provence. C’est un chèvre enveloppé dans des feuilles de châtaignier très serrées, formant comme un sous-vide, ce qui lui donne ce caractère coulant. Et nous avons un fromage de brebis basque. » L’idéal est de commander son plateau de fromages 3 à 4 jours avant le jour souhaité. L’équipe de l’Épicerie du Goût se chargera de la présentation du plateau avec délicatesse et raffinement. Des fromages souvent accompagnés de quelques fruits secs pour parfaire la dégustation.

Accords insolites

Spécialistes des accords breuvages et fromages, Marie de Metz-Noblat vous accompagne dans des associations insolites qu’elle explique avec passion : « En boutique, j’ai du vin bleu des Vosges et, c’est vrai que lorsque l’on a fini de le boire, le verre est légèrement teinté. Il est issu de deux cépages, l’Oberlin et le Kuhlmann que l’on retrouve dans le Toulois ou dans les côtes de Meuse. C’est un vin rouge très sombre qui s’associe parfaitement avec les tommes par exemple. Mais avec les pâtes à croutes fleuries, je conseille un blanc Müller-Thurgau du domaine Regnier de Pagny-sur-Moselle. Plutôt qu’un rouge, qui contient des tannins, ce vin va très bien réagir à la moisissure blanche. » Pour les repas de fêtes, les pétillants sont aussi à l’honneur comme l’Insolence du Domaine de Montgrignon ou la Quintessence du Domaine Régina des côtes de Toul : « Le gaz carbonique s’accorde divinement avec les pâtes molles qui collent légèrement en bouche, c’est un délice ! »

Et comme Marie de Metz-Noblat n’est jamais à court de bonnes idées, elle propose, cette année, des sirops faits maison ! Outre la saveur phare qui reste la bergamote, elle utilise des bonbons des Hautes Vosges (coquelicot, réglisse, mirabelle, violette) pour les confectionner. « Il y en a aussi aux bonbons eucalyptus et bourgeon de sapin qui, dilués dans de l’eau chaude, font de très bonnes tisanes ! » La touche sucrée idéale pour digérer tranquillement son repas de Noël… !

Epicerie du Goût – 4  Place Vaudémont à Nancy • Renseignements : 03 83 20 28 21 ou epicerie-du-gout.fr

Publi-reportage • Photos © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire