Consultez les derniers articles
Bien dans son assiette !

Pour sa sixième édition la Fête de la Gastronomie, revient à Nancy avec un thème, convivial : Les Cuisines Populaires. Autour du symbole de gourmandise que représente le marché central, de nombreuses animations célèbreront la gastronomie. Parmi elles, deux temps forts : le record du plus grand plateau de fromage au monde et la fête de la soupe qui fête son 10e anniversaire.

On sent déjà les effluves, les senteurs se répandre autour du marché. Comme s’il fallait déjà reprendre des forces après une rentrée sur les chapeaux de roue, prenons le temps d’une pause repas, d’un moment de découverte, d’un instant de plaisir.

La thématique choisie pour cette nouvelle édition met en avant le terroir et le patrimoine culinaire des Français. Elle est placée sous le signe de la convivialité, du partage et de la créativité. Les cuisines populaires appartiennent à tous, c’est la cuisine de tous les jours.

fete-de-la-soupe-2014-72

Sous le chapiteau de Charles III et dans la ville

A Nancy, et depuis sa création, la Fête de la Gastronomie a été principalement organisée dans et à l’extérieur du marché central.

La volonté, cette année, est de lui donner plus d’ampleur pour faire de cette belle fête non seulement « le rendez-vous » de la gastronomie locale, apporter son soutien aux professionnels locaux mais aussi lui donner une envergure régionale voire nationale.

Fromagers, boulangers, producteurs de légumes, producteurs de vin, restaurateurs et élèves seront donc invités à investir la place Charles III les 23, 24 et 25 septembre prochains autour d’un chapiteau de 300 m2 qui accueillera des animations, des intronisations mais aussi une table d’hôtes et des musiciens.

Sur la place Charles III  ou dans leur établissement, 9 restaurateurs de la ville (l’Impromptu, La Bolée, La Plazzetta, L’Os à Moëlle, Le Vaudémont, L’épicerie chez Marguerite, La Grange, Le Bœuf dans la Rue, Au Bistronome) proposeront des démonstration culinaires. Un autre temps fort sera la visite guidée du marché avec dégustations au restaurant  l’Impromptu proposée par Nancy Tourisme dans le cadre du 250e anniversaire de la réunion de la Lorraine à la France.

L’association « Saveurs Paysannes » au travers de la présence d’une quinzaine de  producteurs locaux proposera un marché fermier, avec des produits en provenance directe de leurs fermes : charcuteries, œufs, vins, bières, glaces, jus de fruits, confitures, escargots, safran, etc. Les vignerons des Côtes de Toul seront également présents pour vous faire déguster leurs vins rouge, blanc et le fameux Gris de Toul.

Plus d’infos sur economie.gouv et sur nancy.fr

ciboulette-en-pot-05l

Sur le plus grand plateau de fromage du monde

A l’occasion de cette fête de la gastronomie, la maison Marchand, bien connu des gastronomes nancéiens envisage de battre le record du « plus grand plateau de fromages du monde », aujourd’hui détenu par la Chine et mettre ainsi en valeur le savoir-faire de Nancy et de la Lorraine.

Quand on prononce leur nom à Nancy, il évoque forcément le bel étal du marché central et ses dizaines de sortes de fromages, un savoir-faire transmis au fil des générations et toujours un œil curieux et innovant. Quatre générations se sont succédées à Nancy depuis 1880, qui font de la Maison Marchand la plus ancienne famille de fromagers de France.

Mais ce record honorable ne suffit pas aux trois frères, Philippe et Patrice et Eric. Après une rencontre avec le créateur de la fête de la gastronomie, l’idée a fusé : marquer le coup en tant qu’acteur du paysage gastronomique nancéien. Ils auraient pu se limiter à un coup de main et trois banderoles : ils ont préféré voir grand. Très grand. Leur ambition : battre le record du plus grand plateau de fromages au monde.

_dsc0557-modifier-modifier

700 variétés du monde entier

Lors du week-end festif on verra donc présenté sur la place Charles III dans une immense tente réfrigérée un plateau de 40m de long sur trois niveaux. Il présentera 700 variétés de fromage différentes et pèsera entre 3 et 5 tonnes ! Le record porte bien sur la diversité des sortes de fromages présentées, détenu aujourd’hui par des chinois qui avaient aligné – seulement ! – 450 variétés différentes.

Pour battre ce record, les Marchand sont allés très loin. Les fromages proviennent du monde entier : Hongrie, Roumanie ou Chili et Australie pour les plus lointains. Autant de rencontres au long d’une carrière qui les a menés un peu partout sur la planète.

A la rencontre du public

A la fois un défi et une belle expérience de découverte, avoue Philippe Marchand, qui reconnaît se laisser surprendre encore par des fromages inconnus, malgré sa grande expérience. 90% des ces fromages sont d’origine artisanale, mais 10% viennent de laiteries plus grandes à l’image du Caprice des Dieux, patrimoine de la consommation en France qui vient de fêter ses 60 ans. Pas élitiste, mais plutôt représentatif de la culture du fromage en France, « j’avais envie de présenter le monde du fromage dans sa globalité, explique Philippe Marchand, des fromages méconnus et le fromage de tous les jours pour beaucoup de français. J’adore tous les fromages, j’en mange d’ailleurs au moins 500g par jour… Avec ce record, j’avais aussi envie de faire découvrir les fromages d’autres pays. Autour de ce record, la volonté est clairement affichée de permettre la rencontre entre le public et des producteurs d’Europe et du monde entier. Pour prendre conscience que le fromage est un aliment universel, un des plus anciens, loin d’être l’apanage des français. Des fromagers de toute l’Europe et d’horizons plus lointains seront là pour parler de leur métier ainsi que plusieurs Meilleurs Ouvriers de France. « Depuis que l’idée a germé en février dernier, le projet a fédéré beaucoup de gens. La première réaction est de me dire que je suis fou, sourit Philippe, et ensuite on me propose un coup de main ». Côté folie, Patrice, son frère confirme « Mon père déjà, avait fait la plus grande carte de fromages de France. Philippe, lui a lancé le festival international du fromage à Hong Kong. Alors le record, c’était dans l’ordre des choses ». Pour la dynamique qu’engendre le projet, il confirme aussi et souligne l’implication de beaucoup de gens différents. Du chantier d’insertion de la mairie qui fabrique la structure du plateau de fromage, en passant par le graffeur Valer qui a créé, pour l’occasion 10 toiles sur le thème du fromage, tout le monde a envie de participer. A l’issue du record, une partie des fromages sera donnée à la Banque alimentaire et toutes les variétés seront en vente plus tard sur l’étal du marché.

jamot_guilde_2012_-18

Déguster avant le prochain défi

Pour les plus gourmands, un repas d’exception à base de fromages est proposé le vendredi soir au Palais du gouverneur sur inscription. L’occasion de présenter la prochaine aventure un peu folle née de l’imagination des frères Marchand et de l’éleveur-boucher Alexandre Polmard : il sera question de fromage unique en son genre. Un Hibernatus du Comté… Prenez une jolie meule de comté 36 moins bien fruité, plongez-là en hibernation et attendez. Dégustation dans 5 ans jour pour jour, et un petit peu chaque année jusqu’en 2030. Il sera toujours aussi bon c’est promis ! Encore une histoire folle à inscrire au palmarès des frères Marchand. On vous la racontera…

Plus d’infos sur la page Facebook Les Frères Marchand 

La fête de la soupe s’invite place Stan

Elle fête ses 10 ans et ne montre aucun signe de ras-le-bol. La fête de la soupe, grand rendez-vous populaire et gourmand, a déjà animé de nombreux sites emblématiques de Nancy : place Charles III, Artem ou le Parc Sainte-Marie. Cette année, la manifestation décroche la timbale et s’installe sur la prestigieuse place Stan.

Une foule dense et souriante. Des équipes de marmitons prêts à servir. Des marmites bouillonnantes et généreuses. Le décor de la fête de la soupe est immuable même si chaque édition est unique. Par le lieu déjà, différent chaque année. Par les animations variées et surtout par les recettes toujours différentes.

Le principe : un grand concours convivial où tous les participants confectionnent sur place des soupes qui seront dégustées en début de soirée par le public. Afin d’ajouter convivialité et rencontres à cette fête, l’événement commence par la confection des soupes. Des échanges se font entre les cuisiniers – prêt de mixeur, de sel, poivre, etc. – tout comme avec les premiers visiteurs curieux qui déjà se renseignent sur les recettes et en profitent pour découvrir les activités des différentes associations, MJC, collectifs …

fete-de-la-soupe-2014-26

Ingrédient principal : convivialité

Puis le public arrive, se presse jusqu’au coup d’envoi quand la dégustation commence. Petit gobelet en main, les visiteurs patientent dans des files d’attente joyeuse avant de savourer une soupe, puis deux, puis trois. Les saveurs se mélangent et il est parfois difficile d’arrêter son choix. Le potiron et sa touche de fromage ? Le curry et ses pignons ? Les lentilles et leur lard ?

À l’image d’une bonne soupe, le mélange des ingrédients, des saveurs et des genres, définit le principe de l’événement. A la fête de la soupe, tout se mélange. Même les milieux sociaux : on y vient en famille, entre amis pour jouer les jurés presque sérieux, ou simplement flâner.

En coulisse l’ambiance est toujours aussi bonne et la bonne humeur communicative. Parmi les 42 équipes proposant leur recette, certaines n’hésitent pas à haranguer le passant pour le motiver à voter pour elles. A qui la cocotte minute d’or ? Le presse-purée d’argent ? L’économe de bronze ? Le Prix spécial du Jury ?

fete-de-la-soupe-2014-177

Associatif, festif et écologique

Créée exclusivement pour l’organisation de la Fête de la Soupe, l’association Bol&Mix est composée d’une vingtaine de bénévoles motivés issus de différents corps de métiers mêlant ainsi un grand champ de compétences : architecture, spectacle, recherche… C’est cette même association qui décline en marge de la Saint-Nicolas, la soupe à la marmaille, version pour enfant de la fête de la soupe. Depuis sa création, la Fête de la Soupe a le souhait de développer une démarche écologique : des gobelets réutilisables et consignés sont ainsi utilisés au bar mais également pour la distribution de soupe (en complément de petites cuillères en bois) ; un composteur est à la disposition des associations et particuliers qui sont invités à y déposer leurs déchets organiques.

Depuis trois ans, l’association programme un bal populaire et festif afin de prolonger de quelques heures cette heureuse journée. L’occasion pour tous de fêter ensemble et en musique la fin d’une intense journée de cuisine, de dégustation et d’échange. Le cadre de la place Stanislas, plus bel écrin depuis la création de la fête saura mettre en valeur ce moment unique de gastronomie conviviale.

10e fête de la soupe. Place Stanislas le 24 septembre. Animations de 14h à minuit, dégustations de 16h à 19h. Plus d’infos sur fetedelasoupenancy.org

Photos © Nico Robin, Fotolia, Jamot Guilde, DR 




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire