Envie de vert

1062

Depuis 20 ans, Pierre Guyot défend l’économie sociale et environnementale. Sa priorité : la valorisation du salarié.

La course à l’argent m’ennuie profondément, je fais du profit raisonné ». Pierre Guyot, directeur de l’entreprise Envie Lorraine et gérant d’Envie 2E Lorraine, traduit la  philosophie qui le guide. Dans une époque où les mots crise et sinistrose reviennent, redondants, on n’en oublierait presque de parler des initiatives qui fonctionnent et redonnent du sens à l’engagement humain. Envie 2E Lorraine est cette PME sociale, installée à Nancy, qui a fait de la valorisation du salarié son moteur.

Electroménager à bas prix

En 1991, quand Pierre Guyot créé une structure de collecte – projet initié par la mairie de Nancy – de recyclage et de vente d’électroménager à visée sociale, le chômage commence son ascension et le concept de développement durable n’existe que de façon très floue. En 2011, la crise est là. La prise de conscience écologique se fait jour. Les emplois verts seront ceux de demain. Pierre Guyot revient sur le terme développement durable : « Il allie engagement environnemental mais aussi social et économique ». Les équipes d’Envie Lorraine collectent en Meurthe-et-Moselle, 6000 tonnes d’objets électroménagers l’an, auprès des déchetteries et distributeurs (grandes surfaces, magasins) sur le territoire de la CUGN, entreposés à Heillecourt, sur un centre de regroupement de 5000 m2. Dans les ateliers de Nancy, Metz et Meuse de l’entreprise, 1000 tonnes sont récupérées. 4000 appareils sont traités rigoureusement, reprennent vie et sont revendus 30 à 40 % du prix du neuf, garantis 1 an. Pas du luxe dans la période actuelle ! L’autre partie des déchets est recyclée à hauteur de 85 %. Un résultat remarquable à l’exemple du travail fait à l’usine de Pompey, spécialisée dans les téléviseurs.

Le vecteur humain

L’entreprise a fait, dès son implantation, de l’aspect humain sa priorité. Les résultats sont là. Quand Pierre Guyot indique que 60 % des 300 personnes passées par sa société ont retrouvé ensuite une situation d’emploi stable, il peut nourrir une légitime fierté. Une centaine de salariés sont embauchés actuellement dans le département (moyenne d’âge de 42 ans).  Le directeur explique : « Notre mission est de construire de véritables parcours personnalisés, de mettre en avant les compétences de chacun. Dans nos effectifs, jeunes et plus expérimentés forment une même chaîne ». Pugnace, il ajoute : « On ne fait pas exprès d’être au chômage. Dans la société chacun a son utilité. Il faut agir avec force et volonté, ne pas se décourager pour rebondir ». Dans ses propos, point de misérabilisme, aucun fatalisme mais un punch certain et une grande conviction qu’il transmet à ses collaborateurs. Envie Lorraine travaille en corollaire avec les acteurs de l’action sociale et les collectivités. Les personnes embauchées le sont en CDD/35 heures. Pierre Guyot précise : « Nous travaillons sur le savoir être, l’évolution professionnelle, la capacité d’adaptation et une sortie de parcours efficace afin qu’à l’issue des 24 mois de contrat, le salarié soit totalement apte à reprendre une formation et un travail »… « La CUGN est très active dans le processus de collecte et entretient un fort partenariat avec Envie 2E Lorraine, notamment par rapport aux créations d’emplois que cela génère. Elle se situe dans le top 10 des collectivités qui collectent le plus de kg par habitant ». Au delà d’un nécessaire recyclage des réfrigérateurs, machines à laver, ordinateurs, écrans TV, aspirateurs… Envie Lorraine développe un concept qui souffle comme un alizé d’espoir dans une actualité souvent anxiogène ces temps derniers. Valoriser les hommes et leur environnement. L’un ne va pas sans l’autre.

Contacts : Envie 2E Lorraine, 5/7 rue Guilbert de Pixerécourt 54000 Nancy • www.envie-lorraine.fr • [email protected] • 03 83 37 58 59