« Ils ont volé la potion magique ! »

140

Théo Jespas et Florent Helle sont deux druides bien enviés des Romains : ils ont réussi à mettre au point plusieurs recettes de potions magiques, avec des plantes aux mille vertus. Naturelles, biologiques, faibles en sucre… de véritables potions magiques, quoi ! 

Symples », c’est la marque qu’ont choisi ces deux druides pour leurs différents breuvages. Pour ceux qui se demandent, « Symples » se prononce « simple ». Car les « simples médecines » sont en fait le nom des plantes médicinales utilisées au Moyen-Âge. Et c’est là l’originalité de leurs boissons : proposer des « softs » à base de plantes vertueuses, tantôt énergisantes, tantôt relaxantes. « Aujourd’hui notre marque reflète complètement nos produits : on casse les codes du soda traditionnel, trop sucré, trop chimique avec une alternative saine. Il s’agit, ni plus ni moins, d’infusions de plantes glacées, biologiques, françaises et fabriquées de façon artisanale » explique Théo. Car, finalement, les deux druides veulent remettre au goût du jour le patrimoine des plantes médicinales « car on pense qu’elles sont pleines de vertus et elles renferment de grande palettes aromatiques ». Et surtout, ces plantes se trouvent en France.

Premières boissons dans un laboratoire de formulation

« Symples », c’est l’histoire d’une rencontre entre deux étudiants. Florent, passionné de plantes médicinales se forme au Conservatoire National des Plantes à Parfum, Médicinales et Aromatiques à Milly-la-Forêt. Grand fan d’escalade, il boit déjà des infusions de plantes pour se donner de l’énergie. Il rencontre un herboriste espagnol « qui buvait un ginseng concentré super fort ». Il commence à faire quelques mélanges… L’idée commence à germer. 

Florent et Théo se croisent sur les bancs de l’ENSAIA (École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires à Nancy). Le premier prendra la direction de l’agronomie tandis que l’autre se dirigera vers l’industrie alimentaire. Lors de leurs études, les deux druides commencent à fabriquer quelques boissons dans un laboratoire de formulation. Le projet se développe jusqu’à la création d’un premier business plan : « On est parti du principe qu’il y a de grandes tendances dans notre société aujourd’hui. Les gens cherchent des produits bios, locaux, naturels, artisanaux, moins sucrés… On croyait à notre projet et nous nous sommes fait aider par le PeeL (le Pôle entrepreneuriat étudiant de Lorraine) pour voir si l’aventure pouvait être pérenne. » Et elle commençait effectivement à devenir sérieuse !

Énergisante & relaxante

Après être rentrés à l’Incubateur de l’ENSAIA (2e phase après le PeeL), Théo et Florent montent leur entreprise. S’en suit une campagne de financement participatif sur Ulule dans laquelle ils présentent leur deux potions : « l’énergisante » composée de thym, romarin et menthe avec des jus de mirabelle, argousier et citron et son penchant « relaxante » composée de lavande, camomille, verveine et des jus de myrtille (des Vosges), de cerise (lorraine) et de cassis (de Bourgogne). Première production : 10 000 bouteilles. Un succès. Dans le même temps, Florent et Théo démarchent restaurateurs (dans la tendance biologique, végétale, haut de gamme), magasins bios et salles de sport. À Nancy, Metz et Strasbourg. En tout, ils rassemblent une quarantaine de clients pour le lancement. « Les boissons ont été super bien accueilles par notre clientèle cible. Aujourd’hui, nous avons un site de production en France et nos boissons sont pasteurisées, ce qui permet de les garder un certain temps. »
Il va de soi que toutes les bouteilles sont en verre. La capsule d’origine vient d’être remplacée par un bouchon, « une demande de la part de nos clients ».  

Nouvelle potion « détoxifiante »

La suite… elle est évidente. Les deux druides développent une nouvelle gamme de trois boissons : des infusions pétillantes de basilic, menthe douce et feuilles de cassis, avec un soupçon de jus de citron. « L’objectif était de présenter une limonade beaucoup moins sucrée et qui reste très rafraîchissante. » Théo et Florent se confrontent au marché parisien pour se faire connaître et se donner une belle visibilité. 

À l’hiver dernier, ils lancent une « potion hivernale », en édition limitée. Les stocks ont été écoulés en un mois et demi. Prochaine étape pour le duo : le lancement d’une potion « détoxifiante », très demandée par les restaurateurs. « Nous allons encore plus loin dans notre démarche. Il s’agira d’une boisson à base de fleurs de stévia, qui donne le goût sucré, de sauge et de sureau mélangée à des jus de pomme (de Bourgogne), de carotte (de Champagne) et de citron. Cette potion est sans sucres ajoutés et 100% naturelle. Le résultat est là : on obtient une boisson gourmande avec moins de 10 calories par bouteille. » La campagne Ulule de ce projet est en cours : déjà plus de 7 500 bouteilles sont précommandées. Le nouveau breuvage devrait voir le jour en avril prochain. Alors, c’est « Symples », non ? Pauline Overney

Renseignements : symples.fr

Photos © symples, dr