Un espace bien structuré

80

À l’heure des lofts et des espaces ouverts, il est parfois difficile de structurer sa maison. On peut pourtant créer des séparations sans qu’il soit besoin de sortir sa boîte à outils.

Depuis plusieurs années, la tendance est aux grandes pièces ouvertes : cuisine, salon et salle à manger fusionnent en une seule pièce à vivre, tandis que l’on trouve de plus en plus de salles de bains ouvertes sur la chambre à coucher. Cette conception de l’espace ne correspond pas à tous les arts de vivre, et il arrive que l’on désire marquer davantage la séparation entre deux pièces, et surtout entre deux fonctions.

La solution la plus évidente consiste bien sûr à placer une nouvelle cloison. Grâce au placoplâtre, de tels travaux n’ont rien d’insurmontable. Dans un premier temps, on prend des mesures et on trace les repères permettant de placer les plaques sur le sol, le mur et le plafond. On fixe ensuite une armature en métal sur laquelle on pourra visser les panneaux de placo. On peut également avoir recours à des carreaux de plâtre, qui ont l’avantage d’être faciles à montrer par emboîtement et de s’adapter à tous les espaces. Pas besoin cependant de se lancer dans des modifications aussi permanentes : la décoration suffit bien souvent à restructurer son intérieur.

Des parois… ou pas !

On peut tout d’abord avoir recours à des éléments à même de jouer le rôle de parois amovibles. Ce rôle est classiquement tenu par des panneaux coulissants montés sur rails. Ils ont l’avantage de rendre l’espace modulable : entre une cuisine et un salon, par exemple, ils permettent d’opérer au calme et de retenir les odeurs ou, au contraire, de profiter de la conversation de ses invités quand ils prennent l’apéritif au salon. Il en existe une grande variété : en métal, en bois ou même vitrés, ils se déclinent à l’infini. On peut également opter pour des portes coulissantes à galandage qui se dissimulent dans les murs si l’on est prêt à se lancer dans des travaux de plus grande envergure.

En toute légèreté

Dans un cas comme dans l’autre, ces solutions se présentent comme de vraies séparations, ce qui n’est pas le cas des panneaux filtrants ou panneaux-rideaux. Souples et légers, ces derniers sont simplement suspendus au plafond et laissent passer la lumière, ce qui permet d’isoler une partie de la pièce, même si elle ne bénéficie pas de fenêtre. Ainsi, ils s’avèrent idéaux pour créer un coin bureau, ou pour séparer les espaces salon et salle à manger. On les utilise également beaucoup pour dissimuler des rangements ou, pourquoi pas, un local technique (buanderie, cellier, etc.). Dans une chambre, on aura davantage recours à un paravent, qui créera une séparation avec la salle de bains quand on aura besoin d’intimité tout en laissant circuler l’air et l’humidité. Si l’objet s’attache une image un peu désuète, il en existe de nombreux modèles, classiques ou modernes, et l’on en trouvera toujours un à même de se fondre dans sa décoration.

L’atout meuble

Les meubles peuvent aussi jouer le rôle de séparation : un bar entre la cuisine et le salon ou un long buffet entre le salon et la salle à manger permettent de conserver une vue dégagée, sans briser les volumes. En revanche, il convient de s’assurer que l’envers vaille l’endroit. Une bibliothèque matérialisera une séparation plus concrète et coupera la vue tout en laissant passer la lumière.

Illusions d’optique

On peut enfin jouer sur les couleurs et les textures : au mur, des peintures très contrastées entre deux espaces donneront une impression de profondeur. Au sol, on jouera aussi sur les oppositions : carrelage, parquet, tomette, jonc de mer… en passant d’une matière à l’autre, on saura aussitôt que l’on a changé de pièce, et ce sans perdre un centimètre !