Pas de pot pour les jardinières

356

Grâce aux jardinières et pots de fleurs, la nature reprend ses droits dans nos espaces urbains. Pas question dès lors de lésiner sur leur apparence. Souvent très décoratifs, ils se font désormais de plus en plus fonctionnels pour cumuler les rôles et n’hésitent pas à prendre toujours plus de place…

En terre, en métal, voire dessinés dans des sacs en toile étanche, pots et jardinières s’adaptent désormais à tous les environnements. Ils peuvent même transformer complètement la vision que vous avez sur votre extérieur : quand la place est limitée, installer un pot surdimensionné sur un balcon scinde l’espace en deux et crée une illusion de grandeur. Vous avez de la chance : la mode est aux contenants king size !

LM03-028 LM03-029 LM03-030

Entrée en matière

La terre cuite est la matière traditionnelle des pots et jardinières, elle est d’ailleurs utilisée depuis des millénaires pour ses fonctions drainantes. Bousculer les traditions n’est pourtant pas si dérangeant : le plastique a aussi ses entrées sur les garde-corps. Il se retrouve ainsi posé à cheval, transformé en jardinières pratiques qui associent un réceptacle pour les plantes vertes à une tablette pour poser ordinateurs portables ou biscuits apéritifs. Les pots multi-usages ne sont d’ailleurs plus si rares : certains hébergent des oiseaux quand d’autres cachent des barbecues miniatures. Avec eux, les balcons aussi prennent de nouvelles fonctions.