La sécurité en cuisine

319

Parce que la majorité des accidents domestiques ont lieu dans la cuisine, il est important de bien sécuriser cette pièce. Détecteurs de fumée, extincteurs, range-couteaux… plusieurs installations sont indispensables.

La cuisine est le lieu où l’on prépare les repas. De ce fait, appareils électriques et objets tranchants y trouvent naturellement leur place. Mais c’est aussi la pièce où l’on donne le goûter aux têtes blondes et parfois même où l’on prend les repas en famille. Il est donc primordial que les enfants – tout comme les plus grands – s’y sentent en sécurité. C’est pourquoi des normes toujours plus exigeantes se multiplient et des accessoires de protection font leur apparition.

Question de réglementation

Les premières normes indispensables en matière de cuisine concernent les installations de gaz de ville ou d’électricité. Celles-ci dépendent de la superficie de la pièce, du type d’équipement et d’énergie choisi. Une cuisine doit également contenir au moins six socles de prises électriques, dont quatre au-dessus du plan de travail, éloignées, le plus possible, de l’évier. Parce que la pièce doit être éclairée au maximum afin d’éviter les accidents dus à la malvoyance, on exige l’installation d’au moins un luminaire au plafond. Depuis peu, les constructeurs immobiliers sont contraints de placer dans la cuisine une prise de téléphone, un raccordement pour lave-vaisselle ou lave-linge ainsi que des socles indépendants pour le branchement du four et la plaque de cuisson. Enfin, une hotte aspirante, placée à 60 cm de hauteur au minimum, est désormais obligatoire au-dessus de la cuisinière.

Le danger du feu

La majorité des incendies domestiques déclarés en France résultent d’inattention, d’imprudence ou de comportements négligents. Il faut dire que la cuisine est une pièce à risques où les équipements électriques et les produits inflammables se côtoient au quotidien. L’installation d’un détecteur de fumée et la présence d’un extincteur sont donc vivement conseillées. D’ailleurs, l’avertisseur sonore – qui émet un bruit strident dès les premiers signes de fumée – sera obligatoire d’ici à 2015. Un extincteur à CO2 (neige carbonique) répondant aux normes françaises se doit également d’être rangé, si possible dans une autre pièce que la cuisine et dans un lieu facilement accessible, afin de stopper les premières flammes rapidement. Il est important d’avoir appris à s’en servir avant une première utilisation, et de le faire contrôler tous les ans par des professionnels. Certains appareils combinent avertisseur sonore et extincteur automatique.

Conseils pratiques

Il est vivement conseillé de noter les numéros d’urgence (pompiers, Samu, médecin, centre antipoison…) dans un endroit mis en évidence et accessibles aux enfants. Ces derniers doivent également être informés dès leur plus jeune âge des dangers des produits toxiques, et apprendre à reconnaître leurs différents pictogrammes (triangle orange, tête de mort…). Ces produits ménagers se rangent tout de même en hauteur et loin du regard des enfants. Les verrous sur les placards trouvent alors tout leur sens. Plus généralement, il est conseillé de tourner les queues des casseroles et des poêles en train de chauffer vers l’intérieur de la cuisinière ; de vérifier que les boutons de commande de cuisson soient difficiles à actionner ; d’éloigner les appareils électriques des points d’eau ; de respecter les normes de sécurité et de vérifier régulièrement l’état des branchements ; de camoufler les objets dangereux (couteaux, allumettes…) ; et enfin de recouvrir d’un linge humide un plat qui prendrait feu au lieu d’y ajouter de l’eau comme on le fait souvent instinctivement…