La salle de bains en îlot central

14
© Victoria and Baths

Oubliées les baignoires qui se cachent, reléguées dans un coin de la salle de bains. Aujourd’hui, ces bassins constituent l’élément central des pièces… et s’installent au beau milieu de celles-ci. 

Il fut un temps où les éviers et les points d’eau étaient systématiquement collés au mur. Mais ça, c’était avant. Ces éléments sanitaires ne sont plus les mauvais élèves de la décoration et prennent maintenant la pose au beau milieu des salles de bains. Parfois, ces pièces ne sont même plus isolées : une baignoire à côté de votre lit, ça vous dit ?

Comme un écrin

Pour envisager la pose d’une baignoire en îlot central, il faut disposer d’une pièce suffisamment grande. La circulation dans la pièce doit en effet pouvoir se faire aisément. Un minimum est donc de 60 cm de chaque côté de l’appareil, ce qui implique une zone d’au moins 10 m2. Opter pour ce type d’agencement inclut également de choisir une robinetterie et des formes que l’on souhaite mettre en valeur. C’est l’occasion de redécorer les baignoires sur pied, qui reviennent à la mode depuis quelques années, ou de s’offrir un modèle luxueux et épuré. Grâce aux résines modernes, les courbes sont de plus en plus novatrices : certaines comptent même une bibliothèque intégrée. Jouer sur les couleurs ou les accessoires n’est pas non plus interdit pour se faire mousser : la baignoire attirera forcément l’attention et, si seule sa position fait la différence, tous vos efforts décoratifs risquent de faire un grand flop !

© Victoria and Baths

Un peu de technique

Choisissez avec soin l’emplacement de votre point d’eau : une fois qu’il sera installé il sera difficile, voire impossible, de le déplacer. En effet, sauf si vous souhaitez voir courir des tuyaux de plomberie au sol, il sera indispensable de faire couler une nouvelle dalle par dessus le plancher. Elle mesurera 10 cm en moyenne et permettra de relier les canalisations au réseau principal. Une colonne d’eau, constituée d’un socle cylindrique, sera ensuite mise en place, de manière quasi définitive. Même s’il est possible de percer le plancher, et donc d’éviter de surélever la pièce, il faudra prévoir une pente d’au moins 2 cm par mètre pour l’évacuation, afin d’éviter les remontées d’eau. 

Voir plus loin

Si la baignoire îlot fait souvent rêver, elle ne constitue pas le seul moyen de revisiter la salle de bains : un évier ou une douche peuvent également être installés à distance des murs, en respectant les mêmes conseils pour les travaux. Il est aussi possible de mettre en place un simple pan de cloison intermédiaire, qui permettra de conserver un semblant d’intimité ou d’imaginer une zone de rangement. Il faut en effet penser que la majeure partie de ces baignoires ne comportent pas de rebords pour accueillit les éléments utiles, comme le shampoing ou le produit de bain ! Ces modèles, souvent plus chers, peuvent pourtant s’acquérir dès 500 €, mais il s’agit là d’un prix d’appel : les gammes imaginées par les designers renommés se négocient à des tarifs nettement plus élevés… qui peuvent facilement atteindre plusieurs milliers d’euros. À ce prix-là, il vaut mieux opter pour un matériel économe en eau !

Mélanie De Coster

Photos © Victoria and Baths