Le CIAV de Meisenthal mène la danse

2301
Vue aérienne du Site Verrier de Meisenthal © Vincent Eschmann

Issues de l’excellence du Centre International d’Art Verrier, les boules de Noël de Meisenthal sont connues dans le monde entier pour leur beauté, leur authenticité… Pour autant, loin de se reposer sur ses couronnes (de Noël) et sur son savoir-faire hérité des premiers verriers, le CIAV continue à innover et à fédérer.

En cette fin d’année, le CIAV témoigne de diverses manières de son attachement à un artisanat centenaire qu’il a su faire perdurer. Deux expositions, visibles jusqu’au 29 décembre prochain, rendent notamment un hommage appuyé à ce glorieux passé. La première, accueille par la cour intérieure du site verrier et son Jardin pour la Liberté, met à l’honneur Emile Gallé, maître de l’Art Nouveau ainsi que Antoine Maas, directeur de la verrerie de Meisenthal de 1936 à 1961, deux hommes d’exception s’étant illustrés, chacun à leur manière, dans les combats de leur époque pour la liberté.

La seconde, installée au sein de la salle panoramique du site verrier, revient sur la fabuleuse épopée des boules de Noël, de Goetzenbruck à Meisenthal… Elle nous rappelle qu’en 1721, sous l’impulsion de verriers pionniers, une vallée voisine de Meisenthal voit s’installer la Verrerie de Goetzenbruck. Considérée, à la fin du 19e siècle, comme la plus grande unité productrice de verre de montre et de lunette au monde, elle a produit, entre 1858 et 1964, en quantité moins importante, une collection de boules de Noel argentées… savoir-faire dont le CIAV s’est, depuis sa création en 1998, fait le protecteur.

Démonstrations et explications

Depuis 1999, le CIAV s’attache en effet à perpétuer les techniques traditionnelles de production des boules de Noël telles que pratiquées à Goetzenbruck, tout en confrontant ces savoir-faire ancestraux aux enjeux contemporains. Ainsi organise-t-il, tout au long de l’année, des démonstrations de soufflage de boules de Noël, animations mises en place, en cette fin d’année, du mardi au dimanche entre 13h et 18h. Toutes les demi-heures à partir de 13h30, les artisans à l’œuvre diront un mot sur leur réalisation en cours, manière supplémentaire d’ouvrir leur monde merveilleux au grand public… Les visiteurs découvriront, en prime, par le biais d’une exposition, les dessous de la fabrication de PIAF, dernière-née des boules créées et éditées par le CIAV (et vendues au sein d’un espace boutique renouvelé).

Avant de repartir, pourquoi ne pas faire un détour par la Halle Verrière ? A son Bar de Noël, vous prendrez le temps d’un verre avec petite restauration…  et reviendrez, un soir prochain, pour un concert en bonne et due forme. Prochains noms à l’affiche ? L’Officine du gueux et les Assoiffés le 4 décembre, Suzane le 11 décembre, Hilight tribe le 17 décembre et Les Métaboles et leurs chants de Noël du monde, le 19 décembre… Chantez maintenant !

Ciav-meisenthal.fr • Infos, tarifs et réservations concerts sur www.halle-verriere.fr ou 03 87 96 82 91 

3 questions à Harmonie Begon, designer et co-auteure de PIAF

Harmonie BEGON © Guy Rebmeister_Ciav

Comment la collaboration s’est-elle initiée ? 

En 2018, fraîchement diplômée de l’Ecole des arts décoratifs de Strasbourg, je débute une mission de numérisation de la moulothèque du CIAV consistant à inventorier et à conserver une trace numérique du patrimoine du CIAV en moules en fonte issus de plusieurs verreries de la région. La deuxième fois que nous avons collaboré, c’était dans le cadre de ce projet, génial, de valorisation du travail des verriers et de ce patrimoine à travers la création d’une boule de Noël. En participant à créer cette boule, j’étais, de fait, partie prenante à ce magnifique projet.

Qu’est-ce que cet objet, la boule de Noël, évoque-t-il chez vous ? 

En tant que designer, je suis plus particulièrement intéressée par l’artisanat des objets du quotidien, démarche qui relève, pour moi, d’un engagement éthique et politique. L’artisanat, en tant qu’alternative à l’industrie massive, est un modèle d’avenir ! Mais venant d’une famille nombreuse, Noël est bien sûr synonyme de retrouvailles et de traditions… comme décorer le sapin avec ma mère et ma sœur, ou encore accrocher des boules de graines dans les arbres pour les oiseaux. La boule PIAF est une référence à ces moments familiaux.

Comment avez-vous travaillé ? 

Cet exercice étant une commande, il fallait prendre en compte la collection existante, les contraintes techniques du verre, et jouer le jeu de la collaboration, qui va bien au-delà de la création de la boule. Le projet démarre en janvier et s’étoffe sans cesse. Car c’est tout une histoire que l’on raconte ! Histoire dont l’objet est l’initiateur. Par ailleurs, il était très important pour moi que l’on retrouve dans cette boule à la fois la magie de Noël et des références aux gens qui portent le projet ainsi qu’au territoire de Meisenthal, autrement appelé « vallée des mésanges »…

Propos recueillis par Cécile Mouton

Publireportage - Photos © Guy Rebmeister CIAV, Vincent Eschmann a Mansuy, DR