Images accrochées, souvenirs conservés

119

À Épinal, le Musée de l’Image présente sa nouvelle exposition temporaire intitulée « Images sur les murs » à partir du 1er décembre.

Plus de 100 000 images françaises et étrangères, du 17e siècle à nos jours, sont conservées au Musée de l’Image. Il s’agit de l’une de plus importantes collections d’imagerie populaire dans le monde. Dans ses salles d’expositions permanentes  et temporaires, les images anciennes sont mises en connivence avec d’autres œuvres comme des estampes, des peintures, des photographies et de l’art contemporain. Les expositions de ces quinze dernières années et les 25 catalogues édités par le musée ont montré la grande variété de ces images qui dressent le portrait des sociétés successives lors desquelles elles ont été créées. Mais comment ces images populaires étaient-elles fixées sur les murs des habitations et quelles étaient les motivations de ceux qui les accrochaient dans leur espace de vie ? Cette question est le point de départ de la nouvelle exposition « Images sur les murs » à contempler à partir du 1er décembre.

10 rendez-vous inédits

Le Musée Savoisien de Chambéry à Bessans a collecté et prêté une cloison de bois au Musée de l’Image : les 60 images collées sur cette cloison étaient oubliées à l’étage d’une maison abandonnées. Elles datent du début du 17e siècle jusqu’au début du 19e. La découverte est exceptionnelle puisque chaque image n’est connue qu’à un seul exemplaire. Puis, l’exposition voyage aussi à Epinal avec ses images éditées en 1830 et jusqu’à Ecouen, au nord de Paris, où une colonie d’artistes menés par Pierre-Édouard Frère choisit comme sujet la vie à la campagne. Elle se termine en Bretagne à la fin du 19e siècle lorsque des peintres comme Émile Bernard, Charles Filiger ou même Paul Gauguin, s’inspirent des images populaires de ces contrées éloignées pour trouver de nouveaux sujets.

« Images sur les murs » est l’occasion pour le musée de proposer 10 rendez-vous différents pour appréhender d’un nouvel œil cette exposition. Une rencontre avec Sébastien Gosselin et Martine Sadion, les deux conservateurs complices du Musée Savoisien et du Musée de l’Image, un concert d’airs baroques avec la mezzo Lucile Richardot, une vente flash d’idées de cadeaux de Noël avec les producteurs de Vosges Terroir, une visite insolite avec l’association La langue de travers sont autant d’événements inédits à apprécier. Il y aura également des conférences sur le culte napoléonien ou sur la figure de Saint-Nicolas, des démonstrations de restauration et même la création d’une œuvre collective éphémère en compagnie de l’équipe du musée et d’étudiants en art. Les images ont tant à nous dire !

Photo de une : Pierre-Edouard Frère, Les images, lithographie extraite du recueil Les expositions de Paris. Salon de 1857, textes de Théophile Gautier, Paris, 1859, 44,5 x 33 cm. Coll. Musée départemental d’Art ancien et contemporain, Épinal. © Musée de l’Image –Ville d’Épinal / cliché H. Rouyer
Musée de l’Image – 42 quai Dogneville à Epinal • Renseignements et réservations : 03 29 81 48 30 • musee.image.fr

Photos © DR