C’est du grand art… contemporain !

93
Sculpture de proche © Camille Renault

De Mulhouse à Reims en passant par Strasbourg, Nancy ou Metz : une cinquantaine de structures ouvrent leurs portes à l’occasion du 4e Week-end de l’Art Contemporain, du 13 au 15 mars. 

Organisée par les 3 réseaux d’art contemporain du Grand Est, Bulles en Champagne-Ardenne, LoRA – Lorraine Réseau Art contemporain – et Versant Est – réseau art contemporain en Alsace, l’édition 2020 du Week-end de l’Art Contemporain regorge de surprises. Expositions, visites, ateliers, performances, rencontres… Explorez le territoire du Grand Est en autonomie ou accompagnés de médiateurs ! L’occasion de découvrir l’art contemporain sous plusieurs formes et dans différents lieux et d’en apprécier toute l’originalité et la créativité !

À METZ
Centre Pompidou

Exposition collective « Des mondes construits. Un choix de sculptures du Centre Pompidou » : À travers une sélection de sculptures importantes de la collection du Centre Pompidou – Musée national d’art moderne, faisant dialoguer de grands noms de l’art moderne et contemporain tels Alberto Giacometti, Constantin Brâncusi, Rachel Whiteread, Joseph Beuys, ou encore Alexander Calder, l’exposition explore la variété des gestes du sculpteur expérimentés et renouvelés depuis le début du XXe siècle. Au cours du parcours, la sculpture peut sembler aussi graphique que du dessin, aussi construite que de l’architecture, aussi fonctionnelle que du design ou aussi mobile que de la danse. Vous ne regarderez plus une sculpture de la même façon après avoir vu cette exposition !
Atelier Sculpture de Poche : Camille Renault est une jeune artiste qui s’intéresse avant tout à l’émotion qui naît lorsqu’un objet s’anime. Ses créations, aériennes et légères, se mettent en mouvement au moindre souffle. Semblables à une toile d’araignée, un enchevêtrement de fils ou un drôle de chapiteau, elles vont amener les enfants à réfléchir sur la nature même de la sculpture. Du fil de pêche, des éclats de boule à facette, quelques morceaux de laine : il n’en faudra pas plus pour créer une fragile sculpture de poche que les enfants pourront emporter.

centrepompidou-metz.fr

Carte blanche à Sébastien Gouju

Né en 1978 à Nancy, Sébastien Gouju vit et travaille entre Nancy et Paris. Avec le dessin et la sculpture, Sébastien Gouju manipule notre environnement visuel, le délivrant du conformisme et de l’univoque. Empreint d’humour, son travail aborde avec facétie les représentations décoratives de la nature dans l’espace domestiqué. Ses matériaux confèrent une sorte de gravité à la légèreté consumériste : taillures de crayons épinglées comme des papillons, nuées d’oiseaux en faïence s’écrasant au mur, ou jeu de cartes en inox ajouré de motifs. Sériel et fait-main se rejoignent dans des broderies industrielles ou des « collages » d’images imprimées copiées à la gouache. Inspiré par les arts populaires, la faïence émaillée domestique la sauvagerie naturelle à l’aide d’un bestiaire luisant. En 2019, Sébastien Gouju bénéficie du programme de résidence de la Fondation d’entreprise Hermès et il y réalise une installation ambitieuse de diverses plantes de grande envergure reproduites en cuir noir. 

sebastiengouju.com


À NANCY
Artothèque Association 379

Exposition « Portraits » : « Les visages rencontrés ont toujours été source de réflexions et de satisfactions. Jeunes gens trisomiques (Effacer la différence), habitants de mon quartier (Mes chers voisins) ou déodatiens issus du continent africain (L’Afrique plurielle), tous m’ont permis d’avancer et de toucher du doigt l’Essentiel, l’au-delà des apparences. Au cours de toutes ces années, j’ai eu la chance de rencontrer d’autres visages encore, peintres, sculpteurs, photographes, écrivains ou tempéraments d’exception qui, chacun à leur façon, ont joué pour moi le rôle de passeur. » – Philippe Colignon « Mon plaisir égoïste est de donner. J’ai donc partagé mes mille feuilles avec Philippe Colignon, photographe de lettres. J’ai provoqué la rencontre de la machine à écrire et de l’appareil photo, pour qu’ils nous montrent ce que nous allons voir ! » – André Villers

asso379.wix.com/artcontemporain

Deeparture, 2005, Installation vidéo, 2’44’’, coll. Fonds régional d’art contemporain des Pays de la Loire © Mircea Cantor

À Épinal 

Musée de l’image

Exposition « LOUP ! Qui es-tu ? » : À la simple mention de son nom, certains frissonnent déjà. Plus qu’un loup, c’est une image de loup qui apparaît dans nos esprits. Alors que la question du retour du loup en France suscite toujours le débat, le musée se penche sur la construction du loup culturel.

museedelimage.fr

La Lune en parachute – La Plomberie

CORPS FLEUVE (Sylvie de Meurville) se compose comme une approche sensible de l’espace, un déplacement du regard et du corps entre le monumental de l’intime, le matériel et le spirituel. Les relations entre le corps et l’eau seront prépondérantes, l’horizontalité, les reflets, la mobilité, le fugace  ; mais elles rencontreront également la montagne, sa peau douce ou rugueuse et sa verticalité. Plongée dans un territoire familier, pour le découvrir avec un œil nouveau, comme dans un instant éclair de reconnaissance du méconnu.

CORPS FLEUVE, Sylvie de Meurvillen, Mer d’Aral – Acier électrozingué et béton, 2019

laluneenparachute.com

Photos © Camille renault, mircrea cantor, dr