La Lorraine en son jardin

496

On la dit endormie lors de ses hivers rigoureux. Ses printemps sont d’autant plus beaux. Même si notre Lorraine a profité cette année d’une douceur hivernale toute particulière, elle ne boudera pas le plaisir de voir éclore en ses jardins une nature généreuse, sauvage ou soignée. Avec l’opération nationale Rendez-vous aux jardins, de nombreuses propriétés lorraines ouvrent leurs portes au grand public. Une occasion unique de redécouvrir des joyaux parfois ignorés.

Quelques pas descendant le long d’un escalier irrégulier. Le souvenir d’une petite tige de persil grignotée, le parfum d’une belle rose et la petite griffure de sa méchante tige. Plus loin, les vilaines orties à éviter, les haricots à ne pas piétiner, quelques feuilles à ramasser. Autour, cette odeur, cette ambiance, unique. Celle des jardins de notre enfance. Ils existent toujours et le printemps 2014 leur rend hommage. L’opération annuelle Rendez-vous aux jardins a en effet choisi cette année cette thématique de l’enfance. La place faite à l’enfant au jardin a beaucoup évolué depuis le début du XXème siècle. Cette thématique donne l’occasion d’approfondir les liens que l’enfant entretient avec le jardin. Terrain de tous les possibles et de toutes les aventures, le jardin est propice à l’évocation des souvenirs d’enfance et de la liberté de jouer.
En Lorraine, les propriétaires publics et privés, séduits par cette thématique, ont concocté plus des propositions originales. Les enfants pourront observer, jardiner, créer, découvrir lors de visites enrichies de jeux, contes et ateliers, en compagnie des jardiniers et animateurs. Également, acteurs du jardin, les enfants exposeront leurs travaux dans plusieurs jardins.

DSC_0334

La Lorraine regorge en effet de ressources inépuisables pour vanter les beautés de ses jardins. Terre fertile, largement arrosée, elle offre une large palette de types de jardins et s’inscrit sans rougir parmi les plus beaux catalogue nationaux.
En Lorraine, 15  jardins ont reçu le label « Jardin Remarquable » attribué par le ministère de la Culture à ceux dont le dessin, les plantes et l’entretien sont particulièrement soignés. Le parc du château de Gerbéviller, le parc de Grange-aux-Champs à Nettancourt, ou encore les jardins de Callunes à Ban-de-Sapt, pour n’en citer que quelques uns…
Parmi eux, beaucoup ont une reconnaissance internationale, grâce à leur thématique, leur originalité ou leur approche pédagogique. Un des fleurons se trouve près de Metz, à Laquenexy, les fameux jardins fruitiers. L’endroit propose un véritable voyage au pays des sens. Cette année, ils  s’inscrivent en plus dans la thématique officielle de l’enfance avec leurs ateliers découvertes pour les plus jeunes. Le goût est à l’honneur avec un show culinaire où 5 jeunes chefs lorrains mettront leur talent en avant en cuisinant 7 légumes différents.
Beaucoup de Jardins de châteaux sont ouverts pour cette manifestation. Celui de Pange est particulièrement intéressant, romantique à souhait. Exceptionnellement, celui du château de Clemery, en Meurthe-et-Moselle sera ouvert ou grand public. Immensité, vaste vue, labyrinthe de buis, la recette reste inégalée pour susciter le rêve d’un classe à la française. Entre nature et culture, sous un soleil de printemps, exactement.

Rendez-Vous aux jardins, les 30, 31 mai et 1er juin
Plus d’infos et programme complet sur www.culturecommunication.gouv.fr

Jardin d’Adoué : quand la passion fleurit

A la fois pépinière et site remarquable, le jardin d’Adoué à Lay-Saint-Christophe est un vrai petit trésor. Avec le printemps, il expose sa splendeur et propose au grand public le meilleur choix des plantes qui font la richesse de notre région.
Au départ, Monique Chevry donnait plutôt dans les chiffres. Cette comptable de formation quittait rarement la calculette, mais à chaque fois, c’était pour se tourner côté jardin. Livres, catalogues, techniques rien ne lui échappait en marge de son premier métier. Il y a 20 ans, elle décide de franchir la grille, de sauter le pas. Elle change de métier et devient jardinière passionnée. Aujourd’hui elle dirige une des plus belles exploitations horticoles autour de Nancy. «Tout a commencé à petite échelle, dans mon petit jardin. J’étais fascinée par la façon dont se multipliaient les plantes. J’ai alors eu le choix entre les escarpins ou les sabots de jardin. A me voir aujourd’hui, on comprend mon choix ! », explique Monique Chevry.
Dans la pépinière de Monique, on trouve beaucoup d’anciennes espèces, des vieilles variétés de pivoines ou de lilas, qu’elle va chercher aux quatre coins du monde. «Grâce à internet, on peut être aujourd’hui facilement mis en relation avec d’autres collectionneurs, les échanges sont d’autant plus faciles », explique Monique Chevry. A son catalogue, beaucoup de plantes rares et les grands classiques créés par le célèbre Victor Lemoine, un des plus grands horticulteurs de tous les temps, et nancéiens honoré dans plusieurs parcs de la ville.

DSC_0280 DSC_0325

« Plantes vivaces d’hier et d’aujourd’hui » : telle est la devise de la pépinière  du jardin d’Adoué. Pas d’orchidées ou de plantes exotiques dans la pépinière de Monique Chevry, uniquement des plantes indigènes parfaitement adaptées au climat Lorrain. « Toutes les plantes vendues dans la pépinière sont testées dans le jardin où elles passent un hiver sans protection particulière, poursuit Monique, les collections sont dictées par mes goûts et mes choix personnels. J’aime avant tout la diversité. Préserver des variétés anciennes comme les phlox, les campanules, les cœurs de Marie, les anémones du Japon… et proposer de nouveautés comme de nouveaux géraniums. Je ne suis pas une vendeuse de fleurs mais une agricultrice passionnée. » Tellement passionnée, que la visite de la pépinière, écrin des centaines de vivaces qui la composent pourrait s’arrêter là. Ce serait passer à côté d’un bijou : le jardin de Monique. « Ce jardin c’est ma danseuse
mais aussi mon champ d’expérimentation. Je ne comprends pas qu’on puisse vendre des plantes sans les avoir vues pousser dans son propre jardin. » Depuis 20 ans, Monique façonne son jardin à son image. Pas de chichis ni de massifs prétentieux, ici on pourrait être dans le jardin d’une grand-mère – une grand-mère à la main très verte ! – veillant sur un royaume parfumé. En ce moment, glycines, lilas et pivoines embaument l’air de leurs parfums discrets. Un œil attentif sur ses fleurs de printemps, Monique souligne que son jardin a été conçu pour être fleuri et parfumé au delà de cette saison. A l’entendre parler de ses lilas à fleuraison tardive et du délicieux parfum de son tilleul Henriana en septembre on la croit sur paroles. « Mon jardin  m’offre aussi la possibilité de faire pousser des planes que je ne produits pas dans ma pépinière comme les arbres que je choisis pour la beauté de leur écorce ou les rosiers. 2 fois par an, nous organisons des portes ouvertes en invitant des producteurs. » Le jardin d’Adoué est comme un tableau, ponctué çà et là d’œuvres d’art. Entre es deux bassins, une sculpture de Jean No répond à des buis taillés en boule. Dans les haies et les massifs se cachent des animaux en métal ou en terre cuite. La variété des plantes est comme sublimée par les œuvres d’art choisies par Monique et son mari. Pour autant, le jardin d’Adoué n’est pas un musée où l‘on a peur de déranger.
A flanc de colline, la promenade laisse une impression de calme, à peine troublée par le vol des bourdons sur les fontaines et le son des cloches du village, au loin. Espace de flânerie, l’entrée du jardin est libre et gratuite.

Plus d’infos sur www.jardin-adoue.com

Nos coups de cœur en Moselle

Jardin pour la Paix - Bitche (23)

A Bitche, des Jardins pour la Paix

A l’ombre de ses monuments de pierre, la ville de Bitche recèle un verdoyant écrin de lumière. Ouvert au public en 2003, le jardin pour la paix borde l’incontournable citadelle Vauban, intégrant la mémoire du passé à une ambition résolument contemporaine.
Visite libre le vendredi 30 mai, de 11h à 18h, le samedi 31 mai de 11h à 22h et le dimanche 1er juin de 11h à 19h.Ambiance feutrée, musique et éclairages tamisés.
 Possibilité de se restaurer : carte de produits gastronomiques sélectionnés, à déguster sur terrasse ou en pique-nique dans le jardin.
 Événement phare du week-end, le Jardin des Mômes invitera les enfants à découvrir des activités ludiques liées à la terre ou en rapport avec la nature. Au programme, initiation au semis et repiquage, découverte de l’apiculture, atelier de sensibilisation de la faune du jardin, travail du bois et métiers d’autrefois, lectures….

Tarif : Adultes 2€.
 Enfants à partir de 7 ans, à partir de 10 personnes. 2€ Gratuit pour les moins de 7 ans.

Jardins Fruitiers de Laquenexy 2010 (2) Jardins Fruitiers de Laquenexy 2010 (5)

Voyage des sens aux Jardins fruitiers de Laquenexy

Ils se composent d’une vingtaine de jardins différents et mettent tous vos sens en éveil. Du jardin des petits fruits au potager du curieux, découvrez, touchez, humez….Puis partez à l’autre bout du monde, dans les jardins amérindien et maori. Des chaises longues vous invitent à profiter de la quiétude du lieu. Le temps d’une visite, vous vous êtes évadés….Faites voyager vos sens!
Visite libre les vendredi 30 mai, samedi 31 mai et dimanche 2 juin, de 10h à 19h. Visite guidée le 30 mai, sur demande, pour les groupes.
Samedi 31 mai à 10h30, 14h et 15h30:
Atelier découverte « Les saveurs du jardin » de 6 à 12 ans.

Dimanche 1er juin :
Show culinaire avec cinq jeunes chefs mosellans et sept légumes. Manifestation parrainée par Olivier Roellinger.Tarif:
adultes : 7€
 gratuit jusqu’à 16 ans
groupe, plus de 65 ans…. : 5€

Jardin du Château de Pange (4) Jardin du Château de Pange

Pange, le jardin-écrin du château

« Jardin dans la campagne et campagne dans le jardin », Pange est une ode à la nature. Conçu par le paysagiste Louis Benech, ce jardin résolument contemporain et champêtre s’intègre à merveille dans la splendide campagne environnante. Allées rectilignes, pelouses tondues, ifs en topiaire, statues, chambres de verdure : le dessin du jardin, sobre et régulier, est en accord avec le classicisme de la demeure. Prairies fleuries, hautes herbes, touffes échevelées de graminées, rosiers anciens, camaïeu de vivaces : liberté et simplicité font résonner dans ce tracé mesuré la campagne environnante. Rien ne s’oppose quand tout s’impose en douceur. Le jardin emmène naturellement le visiteur vers le château posé au milieu d’un océan de verdure, puis vers le parc et les rives de la Nied. Il faut alors flâner et se laisser saisir par la magie du lieu. A Pange, c’est sûr, le bonheur est dans le pré !

Visite libre les samedi 31 mai et dimanche 1er juin, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Visite pour les scolaires, de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Dimanche 1er juin de 14h à 18h, animations jeux anciens et personnages costumés.
Tarif : 4€ adultes. Gratuit moins de 12 ans.