Consultez les derniers articles
Portes ouvertes à la déco

Simplifier le passage d’une pièce à l’autre : la fonction d’un porte semble toute simple ! Pourquoi ne pas considérer cet élément indispensable comme un meuble à part entière, qui apporte style et originalité à votre interieur ?

Matières, couleurs, formes… : le choix d’une porte résulte d’un ensemble de paramètres qui se combinent à l’infini. Le modèle le plus courant est la porte à battant. Il peut être plan ou rainuré, plein ou avec hublot et toute sorte de décoration. Plus onéreuses, les portes coulissantes permettent un gain de place. La largeur standard de 73 cm est supplantée par des mesures de 93 cm, souvent préconisées par les architectes d’intérieur pour accentuer l’impression d’espace et donner plus de luminosité.

Matières et couleurs

Le vantail vitré à petits carreaux a longtemps habillé les maisons. Ce plaquage rustique est désormais détrôné par la technique du verre trempé, qui renforce la solidité. Givré, poli ou teinté, ce matériau a l’avantage de laisser passer la lumière tout en assurant l’isolation phonique. La marque italienne Casali est réputée pour ses surfaces en verre, gravées, incisées ou dessinées qui réinterprètent des œuvres d’art. Pour des ambiances résolument originales, la pierre ou le métal comme le bronze brossé font leur apparition dans les magasins  spécialisés. La laque est aussi très tendance : ce revêtement lisse et brillant, permet une multitude de couleurs. La porte devient ainsi une composante majeure de la décoration intérieure Il est même possible d’appliquer deux tons, un par face. Très en vogue, la peinture ardoise recouvre toute la surface de la porte pour se métamorphoser en tableau de chambre d’enfant ou en pense-bête dans la cuisine.

Les portes coulissantes

Les ouvertures de granges ou d’entrepôts ainsi que l’habitat traditionnel asiatique et ses fameux pans en papier et bambou ont inspiré les designers, qui déclinent des modèles astucieux et épurés. Une première technique, dite « en applique », fait glisser le vantail latéralement contre un mur, grâce à des rails : le panneau reste visible. Une largeur équivalente à celle de l’ouverture est à prévoir. Cette option évite le bruit de claquement, permet une ouverture totale et peut s’installer sans réaliser de gros travaux. Des kits de fixation sont vendus dans les enseignes de bricolage. Ils servent de cache au mécanisme et de support à une touche de déco. Les roulements peuvent être dissimulés par des linteaux qui s’accordent au vantail, ou, à l’inverse, ils peuvent être mis en valeur dans un but esthétique. La porte coulissante suspendue en verre révèle les rails et les roulements en Inox, comme un clin d’œil à son origine industrielle. Le système à galandage permet d’escamoter le panneau : la porte coulisse entre deux parois et y reste cachée. Le gain de place est maximum : vous pouvez ainsi aménager le mur dans lequel se niche votre porte.

Photos © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire