Consultez les derniers articles
Le béton désactivé, la star des allées

Utilisé principalement pour aménager les jardins et les terrasses, le béton désactivé est une solution esthétique et facile à mettre en œuvre. Explications…

Le béton désactivé est un béton tout à fait classique, à la différence près qu’il est enrichi de gros graviers (des granulats) et de galets de couleurs différentes. C’est ainsi un béton apparent, granuleux, que l’on peut colorer selon ses envies et besoins. Il est donc particulièrement esthétique et adapté à l’aménagement des allées de jardin ou des terrasses.

Une solution esthétique

Destiné à l’extérieur, le béton désactivé s’utilise non seulement pour les jardins et terrasses, mais aussi pour les descentes de garage et les abords de piscine. Son aspect granuleux laisse apparaître des graviers teintés à la surface, ce qui permet de créer des effets de matière, des motifs et de nombreux mariages de couleurs.

En plus d’être décoratif, ce revêtement est aussi robuste, antidérapant, résistant aux chocs, au froid et à la chaleur, et reste facile d’entretien durant de nombreuses années. Il est également possible de choisir la texture du gravier en fonction de l’aménagement souhaité. Des galets offriront plus de douceur tandis que les graviers rugueux rendront la surface antidérapante.

Un béton facile à couler

Aisé à mettre en œuvre, le béton désactivé nécessite une simple bétonnière. Pour un mètre carré, il faut compter un volume de ciment pour deux volumes de sable et trois volumes de granulats ou de galets. On verse tous les éléments secs dans la machine en ajustant le pigment. Il suffit ensuite de verser l’eau pour obtenir la consistance parfaite, c’est-à-dire ni trop fluide ni trop épaisse.

Le mélange s’applique directement sur la surface à l’aide d’une pelle et d’un râteau. Après la mise à niveau, on égalise le tout avec une taloche. Le béton désactivé nécessite aussi l’application d’un désactivateur avec un pulvérisateur. Cette opération a pour objectif de faire remonter une partie du ciment à la surface. Après quelques heures de séchage, on nettoie le sol avec un nettoyeur haute pression (15 bars minimum), mais de façon uniforme pour ne pas creuser le béton.

Optez pour le prêt à l’emploi

Si vous n’avez pas envie de mettre la main à la pâte ou que vous n’êtes pas assez qualifié pour ce type de travaux, sachez qu’il existe, en magasin spécialisé, des dalles de béton désactivé prêtes à l’emploi, aux coloris et finitions variés. M.K.

Photos © iStock / City Presse, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire