Les multiples avantages d’une maison en kit

516

Les maisons en kit se multiplient, et pour cause : les arguments économiques, écologiques, pratiques et esthétiques de telles constructions ont de quoi séduire chacun d’entre nous.

Depuis la maison en kit conçue par Philippe Starck et proposée sur le catalogue des 3 Suisses en 1994, ce mode de construction s’est considérablement développé et rencontre un succès croissant. Il faut dire qu’il répond à différentes préoccupations très actuelles : à la possibilité de faire des économies d’argent et d’énergie –le label BBC (Bâtiment basse consommation) étant maintenant proposé par la majorité des fabricants— s’ajoute celle de construire une maison unique et design dont les coûts peuvent alors s’envoler. Enfin, quelque soit le modèle choisi, les maisons modulaires offrent une possibilité d’extension et peuvent ainsi suivre l’évolution de la famille. Un bébé s’annonce ? Et le T2 devient T3. La nouvelle voiture mérite de passer l’hiver au chaud ? Un garage s’ajoute à l’habitation, en toute discrétion.

La réduction des coûts

Qu’est ce qui différencie une maison en kit d’une construction traditionnelle ? Pour cette dernière, les cloisons et la toiture sont construites sur place, alors que pour la première, les éléments, sur mesure ou standards, sont conçus en atelier. La réduction des coûts est ainsi évidente : la maison en kit réduit la durée du chantier sur le terrain, de plus, ce dernier nécessite peu de stockage et ne subit pas les aléas climatiques. La majorité des sociétés proposent aujourd’hui différentes formes de livraison : la maison clef en main –la version la plus chère –, l’habitation sans les finitions ou l’autoconststruction –solution la plus économique qui s’adresse toutefois à des bricoleurs confirmés. C’est dans ce cas de figure que la fameuse maison à 100 000 € pour plus de 100 m2 est possible. Sinon, les coûts d’une maison en kit dépendent évidemment de la taille et du modèle choisi, mais, en moyenne, le prix total permet une économie de 15 à 20 % par rapport à une construction classique.

Économie d’énergie

Tant qu’à faire fabriquer sa maison autant la faire bénéficier du label BBC. Créé en 2007, il a pour premier objectif de limiter notre production de gaz à effet de serre, mais il a aussi pour avantage faire baisser les factures individuelles de dépense énergétique. Une maison classique consomme en moyenne entre 150 et 300kwh par m2 et par an. Les nouveaux matériaux de construction associés aux modes de chauffage écologiques (géothermiques, solaires ou à bois) permettent de réduire considérablement cette consommation. Le label BBC s’obtient quand cette dernière atteint les 50kwh par m2 et par an pour un logement neuf. La loi des Finances 2011 maintient le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt pour les habitations bénéficiant de la norme BBC. Une manière d’encourager ce qui deviendra une obligation à la fin de l’année 2012. Le choix des matériaux est donc primordial dans la réduction des dépenses énergétique, et le bois bénéficie de qualités telles qu’on le retrouve dans la majorité des constructions actuelles (vous trouverez tous les avantages et les conseils sur le site www.bois.com).

Des constructions originales

La maison modulaire s’adapte particulièrement aux architectures contemporaines. Différents modèles sont proposés, mais les futurs propriétaires peuvent aussi participer –voire imaginer de toutes pièces– son aspect final. Chez Maison Puzzle, chaque projet part d’une feuille blanche et l’entreprise a même conçu un logiciel permettant à l’acheteur de créer et de modéliser sa maison (avec ou sans l’aide d’un architecte). Une simulation financière accompagne le projet virtuel et évolue avec ses modifications. Pratique ! Le coût est forcément plus élevé mais la création modulaire permet d’obtenir la norme BBC au tarif de la maison traditionnelle. La majorité des fabricants propose un accompagnement personnalisé pour l’ensemble de la réalisation, c’est le cas du constructeur Ginkgo et ce, quelque soit votre choix, du modèle type à la maison sur-mesure. Participer activement à la création de sa maison, de l’ébauche aux finitions, est le dernier atout de ce type de construction, et il explique certainement son succès grandissant !

Clotilde GUILLOT