Des petits poucets dans les salles de bains

300

Comment utilisez-vous votre salle de bains ? Cette question a été posée à plus de 4 000 personnes en Europe. Certaines d’entre elles ont même été étudiées de très près.

Que l’on dispose d’une douche ou d’une baignoire, que l’on vive seul ou avec d’autres personnes, nous n’avons pas tous les mêmes besoins ni envies au moment de passer dans les salles d’eau. Ideal Standard, qui vend des produits pour salles de bains dans de nombreuses parties du globe, s’est interrogé sur nos habitudes dans ce lieu. Avec l’aide d’un anthropologue, le fabricant a interrogé 4 000 personnes en Europe. Des systèmes de détection de mouvements ont même été installés dans huit foyers afin d’étudier de près les faits et gestes de leurs occupants. Les résultats de cette étude montrent que nous n’avons pas tous les mêmes usages, la différence n’étant d’ailleurs pas tellement entre les hommes et les femmes – nous passons tous en moyenne 27 minutes par jour dans cette pièce, et la gent féminine ne s’y attarde qu’une minute de plus que ledit sexe fort –, mais plutôt dans la composition des foyers. Cette enquête permettra peut-être de mieux adapter les futures installations selon leurs utilisateurs.

imageArticle1

Douche ou baignoire ?

Les baignoires ne seraient ainsi utilisées quotidiennement que par 36 % de ceux qui les possèdent. Dans la majeure partie des cas, il s’agit de familles avec enfants, ces derniers appréciant particulièrement les jeux aquatiques, riches en éclaboussures. Les autres personnes utilisent leur baignoire comme une douche, quand ils n’en possèdent pas une séparée. Il apparaît ainsi que beaucoup de personnes se plaignent du manque d’espace dans cette pièce, qui pourrait être en partie comblé en éliminant un matériel qui n’est que rarement apprécié à sa juste valeur. Néanmoins, la plupart des Français renoncent difficilement à l’idéal de détente inspiré par le bain. Il faut reconnaître que la salle d’eau n’a pas uniquement un aspect pratique : elle ne sert pas seulement à l’hygiène personnelle, elle permet également de s’échapper du quotidien. Il faut pourtant atteindre la sagesse pour le réaliser, l’étude ayant confirmé que les personnes de plus de 55 ans étaient celles qui se réappropriaient le plus cet espace dans le but de se relaxer.

imageArticle2

Une goutte du futur

Les salles de bains modernes goûtent les évolutions. Ainsi, la céramique des vasques laisse place à un matériau enrichi en coridon (le minéral le plus dur après le diamant) ou à des receveurs en béton de résine. La solidité et la finesse de ces matières permettent de jouer sur les formes beaucoup plus librement. Les robinets et les mitigeurs actuels sont également appelés à disparaître au profit de capteurs tactiles, qui se règlent et se commandent d’une simple pression du doigt, y compris dans les douches. Même les w.-c. devraient changer de forme : après l’oubli du pied et l’apanage des modèles suspendus, le temps viendra où la bride, ce repli qui forme un canal sous la lunette, disparaîtra à son tour. C’est déjà le cas chez certains fabricants renommés, ce qui les a amenés à imaginer de nouveaux systèmes de propulsion d’eau. Le matériel se modifie donc, allant vers une modernité de plus en plus évidente. Il n’est pas question de retour aux sources, d’autant que les directives des futures maisons passives tendront de plus en plus à rationaliser notre consommation d’eau.

Mélanie De Coster