Aménager une véranda en cuisine, nos conseils

50
Vertical photo of glass roof over dining room table and chairs on modern open kitchen with greenery on background

Si la véranda permet d’augmenter la surface de son habitat, c’est aussi l’endroit idéal pour y aménager une cuisine coquette et lumineuse, qui donnera l’impression d’être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la maison.

Vous avez toujours rêvé d’un espace cuisine fonctionnel, lumineux et convivial ? Aménager une cuisine dans votre véranda vous permettra, en plus de gagner des mètres carrés, de concevoir un véritable espace de vie qui bénéficiera de la lumière extérieure et de la nature environnante. Avant de vous lancer, pensez cependant aux contraintes techniques nécessaires à une bonne installation. Voici ce qu’il faut savoir.

Un effet indoor/outdoor très agréable 

Le principal avantage d’installer une pièce à vivre supplémentaire dans une véranda réside dans le cadre. Si vous disposez d’un jardin, quoi de mieux que de concocter de bons petits plats et de partager des dîners en famille et entre amis tout en étant entouré d’arbres et de verdure, mais sans se priver du confort d’un intérieur douillet ? Si vous voulez pousser encore plus loin cet aspect « dedans/dehors », vous pouvez opter, lors de la construction, pour des parois vitrées avec de grands panneaux ouvrants, coulissants ou en accordéon, qui permettront de transformer cette extension en cuisine d’été durant les beaux jours.

Un aménagement cohérent

Si la véranda est un espace à part au sein de l’habitat, il faut tout de même réfléchir à l’organisation interne de la maison et ce, afin de faciliter des déplacements fluides. Pour garder un parcours logique et cohérent avec la pièce « binôme » d’à côté, il vaut mieux ouvrir la véranda-cuisine sur un salon ou une salle à manger. Pour accentuer la transition et la continuité, on peut par exemple placer une grande table en bois pour lier les deux espaces de façon conviviale.

Penser aux contraintes techniques

Avant de se lancer dans un tel projet, il faut toutefois se poser les bonnes questions et réfléchir aux contraintes techniques. Cette pièce d’eau doit en effet être reliée au réseau d’évacuation des eaux usées, pour l’évier et le lave-vaisselle, ce qui implique de faire appel à un plombier. 

En outre, une cuisine contient souvent de nombreux appareils électroménagers, tels que le four, le microondes, les robots, etc. Il faut donc prévoir autant de branchements électriques. Enfin, pensez aux éclairages ; si vous pourrez sans doute vous en passer en journée selon l’ensoleillement, des LED, accrochées au mur côté maison, seront fort utiles une fois l’obscurité venue.

Une ventilation performante

Pour garantir une cuisine saine, il est conseillé de choisir une hotte suspendue qui évacuera les odeurs et les fumées et assurera une aération efficace. N’oubliez pas de prendre en compte l’installation de son tuyau d’évacuation en toiture. Pensez également à prévoir un système de ventilation adapté, qui évitera la buée et la condensation sur les parois vitrées et permettra de renouveler l’air régulièrement.

Opter pour une configuration en îlot

L’inconvénient d’une véranda, c’est qu’on ne peut pas exploiter tous ses murs. Raison pour laquelle il est souvent préconisé de disposer d’une dimension minimale de 20 m2 pour créer une cuisine agréable. Pour pouvoir circuler avec aisance, le plus simple est d’opter pour une configuration adéquate, avec l’installation d’un îlot central, qui fera office de plan de travail, de comptoir ou de table, tout en permettant de ne pas encombrer les vitres.

Privilégier les rangements bas

Pour toujours plus de praticité, les experts conseillent également de privilégier un aménagement avec des meubles bas. L’avantage : on conserve la clarté et la luminosité de cette pièce tout en créant des espaces de rangements fonctionnels et esthétiques, surtout si les appareils électroménagers sont encastrés et donc moins visibles.

La bonne idée : s’isoler des UV

Pour profiter au mieux du confort d’une véranda, il faut accorder une attention particulière à l’isolation. Pour lutter contre l’effet serre et la chaleur en été, on peut équiper sa pièce de rideaux, de volets roulants, de stores intérieurs ou de pare-soleil, à actionner lorsque le soleil brûle trop fort. En outre, pensez à choisir des éléments qui résistent aux UV, plutôt construits à partir de matériaux nobles (pierre, bois brut, béton…), en évitant le plastique, le PVC ou le contreplaqué qui s’abîmeront plus vite. De même, si vous utilisez de la peinture, choisissez-là anti-UV.

VB

Photos © Shutterstock, iStock