La Danse Contemporaine Lorraine… en scène

350

Le Centre Chorégraphique National-Ballet de Lorraine vous convie avec « Lorraine sur scène » à quatre soirées exceptionnelles les 7, 11 , 13 et 15 janvier prochains Pour découvrir toute la richesse des talents de la scène chorégraphique de la région. Douze compagnies ont répondu à l’invitation de Petter Jacobsson, le nouveau directeur du Ballet de Nancy et se partageront la scène de l’Opéra National de Lorraine.

Quatre soirées, quatre rendez-vous avec la danse moderne c’est ce que propose le Centre Chorégraphique National-Ballet de lorraine. Ce mini-festival, qui n’en n’est pas vraiment un est le fruit de l’imagination fertile de son nouveau directeur, Petter Jacobsson, qui,  pour le moment  prend ses marques et appose la sienne par petites touches,en prenant le temps de découvrir le monde de la danse à Nancy et en Lorraine et d’échanger avec  danseurs et chorégraphes. Les projets viendront ensuite : « J’ai une grande curiosité, je découvre chaque jour un peu plus. Et j’aimerais que le public partage cette curiosité. »  C’est cette curiosité qui l’a poussé à organiser « Lorraine sur Scène ».Douze compagnies ont relevé ce pari un peu fou, proposant ré-interprétation de leur spectacles et performance ou des créations pures. Comme celle de Sosana Marcelino et Siriltiebo, qui propose avec {Notre-Dame de Paris] Extra, une ré-écriture contemporaine et minimaliste du chef-d’œuvre de Victor Hugo. « Un des rares romans de la littérature française où l’on danse », souligne Siriltiebo, qui retranscrit le texte dans une langue de son invention, l’Extra. Un clin d’oeil à l’Oulipo…

Dépoussiérer la danse

Une programmation décalée et expérimentale donc mais en prise avec le monde d’aujourd’hui. A  l’image d’ Hotel Danceroom International 2.0 ,  une performance de la compagnie Osmosis, présenté par son concepteur Ali Salmi comme «un rendez-vous chorégraphique intime/voyeur en chambres d’hôtel, sur un plateau de théâtre et sur la toile.» Invitant le public à observer des danseurs-réalisateurs « écrivant et imaginant le corps dans ces trois espaces .» Si ce rendez-vous ne se veut pas récurent , il marque les prémices d’une nouvelle aventure chorégraphique et artistique  rassemblant tous les acteurs culturels du paysage lorrain, « il reste beaucoup de choses à définir mais c’est un beau projet, ensemble nous serons plus fort pour continuer à stimuler la création en Lorraine.» Mais Petter Jacobsson ne craint-il pas que la programmation plutôt pointue et expérimentale n’intimide certains ? «Bien au contraire, l’expérimentation peut toucher un large public, il suffit juste d’accepter l’idée d’être bousculé, dérangé voir agacé par un spectacle! », lance-t-il avec un grand sourire Petter Jacobsson. Laissez-vous surprendre !

Pour plus d’infos :  Billetterie : Ballet de Lorraine : aux jours et horaires d’accueil et par téléphone : 03 83 85 69 08 • Digitick : www.digitick.com
 

Petter Jacobsson

Le nouveau directeur du centre chorégraphique Ballet de Lorraine a appris sa nomination l’hiver dernier, est entré en fonction au cœur de l’été. Si la programmation de la saison 2011-2012 du ballet à été décidée en concertation avec le directeur sortant DidierDeschamps, l’idée de «Lorraine en scène»vient de Peter Jacobsson, concept à son image,  iconoclaste et spontané. Unemanière pour lui d’apposer «sa patte», lui qui veut « rompre avec la discipline du ballet classique et qui veut donner plus de liberté aux danseurs en mettant en avant l’improvisation.» Danseur de formation classique, il a également étudié chez Merce Cunningham. Après sept année passées à New-York et des années à voyager, le danseur-chorégraphe est heureux de se poser en France, « un pays qui soutient tellement l’art »et voit son nouveau poste comme une étape de plus dans sa carrière. Une étape qu’il aborde avec enthousiasme et curiosité…nous aussi !