Acoris Mutuelles, une mutuelle engagée

1609
© Geraldine Aresteanu

Solidaire et impliquée, ACORIS Mutuelles a souhaité traduire ses valeurs premières en soutenant l’association « Le Rire Médecin ». Sa confiance renouvelée, d’année en année, auprès du Rire Médecin, permet de continuer à faire bénéficier aux enfants et familles nancéiennes des bienfaits de « l’effet clowns » le plus longtemps possible. Soutien financier, visibilité, interviews vidéos… retour sur une dizaine d’années de partenariat.

Histoire du partenariat

À travers ce partenariat, débuté fin mars 2010, ACORIS Mutuelles a eu à cœur de sensibiliser ses adhérents à l’action du Rire Médecin et a contribué à faire connaître cette association. C’est pourquoi, depuis plus de 10 ans, ACORIS Mutuelles appuie financièrement l’association Le Rire Médecin. La somme récoltée permettant de poursuivre, année après année, les interventions du Rire Médecin pour les enfants hospitalisés à l’Hôpital de Brabois (CHRU de Nancy). Un engagement fidèle et concret car on soigne mieux un enfant heureux.

Engagements à 360°

Soutien financier :

Grâce à la générosité d’ACORIS Mutuelles, plus de 3 000 enfants ont déjà bénéficié de la venue des comédiens-clowns professionnels de l’association Le Rire Médecin lors de leur hospitalisation.
10 000€, c’est le prix de 333 spectacles individualisés et personnalisés : autant d’enfants supplémentaires qui peuvent, grâce à ACORIS Mutuelles, bénéficier de la venue de duos de comédiens-clowns pour mieux se battre contre la maladie. 1 don de 30€ = l’intervention d’un duo de comédiens-clowns auprès d’un enfant hospitalisé

Remise symbolique du chèque
Ce lundi 15 novembre, ACORIS Mutuelles a le plaisir de recevoir l’association Le Rire Médecin au siège social de Nancy pour officialiser son partenariat par la remise d’un chèque de 10 000€. ACORIS Mutuelles étant très attachée aux valeurs de l’association ainsi que de ses initiatives mises en place tout au long de l’année. La mutuelle est fière et heureuse d’apporter son soutien à cette association qui œuvre au quotidien au mieux-être des enfants hospitalisés.

Visibilité :

© Acoris Mutuelles

ACORIS Mutuelles, mutuelle très engagée dans le territoire lorrain et franc comtois, tient à continuer à rendre visible l’association Le Rire Médecin :

  • dans la presse locale (parution tout public, entreprises, centres hospitaliers…), 
  • dans son magazine « Le Mutualiste » transmis à ses adhérents, 
  • sur son site internet, ses réseaux sociaux… 

Cette communication permettant ainsi de révéler la mission, les valeurs du Rire Médecin et prouver en quoi les comédiens-clowns sont indispensables.

NEWS 2021 : Interviews vidéos des comédiens-clowns

Cette année, ACORIS Mutuelles a souhaité mettre en avant l’importance du rôle des comédiens-clowns du Rire Médecin. Des interviews ont été réalisées au sein du siège social de Nancy avec les clowns de Nancy. 

Les comédiens-clowns travaillent en collaboration avec les équipes soignantes. L’action thérapeutique de ceux-ci est un complément aux soins pour mieux se battre contre la maladie.« On ne peut pas débarquer dans la chambre d’un enfant sans connaître précisément son état. », Airbag, comédienne-clown à l’Hôpital de Brabois. 

Avant d’enfiler leurs costumes, les clowns professionnels prennent le temps de discuter avec l’équipe médicale du cas de chaque patient. Un moment indispensable pour préparer la journée car selon l’humeur et l’état de santé de chaque enfant, ces acteurs, rompus à l’improvisation, vont adapter leurs interventions.  Le but : permettre à un enfant mais aussi à ses parents d’oublier pendant quelques minutes l’hôpital et de retrouver l’envie de rire. 
Travaillant toujours en duo, les comédiens-clowns ne se privent pas, au passage, de faire un pas de danse avec une infirmière ou un médecin, transmettant de la gaieté autour d’eux. Souvent tout commence par de la musique dans les couloirs de l’hôpital et l’on voit peu à peu les portes s’ouvrir. Tout le monde les attend, étant donné qu’ils passent deux fois par semaine, toujours les mêmes jours. Et c’est une véritable prestation à la carte qu’ils proposent, dans chaque chambre, à chaque enfant. Un service personnalisé.
Une chanson, un morceau de musique, une petite histoire mettent en scène les enfants. « Parfois les clowns interviennent à la demande de l’équipe médicale au moment où un soin délicat ou douloureux est prodigué. », Anatole, comédien-clown à l’Hôpital de Brabois.  Cette présence détourne l’attention du jeune malade et détend ses parents qui sont souvent à ses côtés. 

Retrouvez les interviews d’Airbag, Anatole, Giselle, Rose Pinson et Topaze en suivant ACORIS Mutuelles sur ses réseaux sociaux (FB – TW- INSTA – LIN) et son site internet (acorismutuelles.fr).

Ambitions et engagements 2021

ACORIS Mutuelles et le Rire Médecin vont continuer à unir leurs forces afin de porter plus loin leurs engagements et multiplier ensemble les sourires d’enfants !

En plus, des actions menées depuis 2010 pour soutenir l’action du Rire Médecin (communication écrite, numérique et soutien financier), ACORIS Mutuelles a l’ambition, courant 2022, de continuer à mettre en avant cette belle association.

Entretien avec Jean-Marie Robert, Président d’ACORIS Mutuelles

Jean-Marie Robert, président d’Acoris Mutuelles

La santé, à tous prix ! Comment sont calculées les cotisations d’une mutuelle et comment sont-elles utilisées ? Que coûte réellement le 100% Santé ? Réponses de Jean-Marie Robert, Président d’ACORIS Mutuelles.

Comment est déterminé le montant de la cotisation d’un adhérent ?

Le critère le plus impactant est celui de l’âge : plus l’adhérent vieillit plus ses besoins de soins sont importants, plus ses cotisations augmentent. Cela va à l’encontre de l’esprit mutualiste qui repose, à l’origine, sur une cotisation égale de chacun quel que soit son âge. On peut le regretter mais c’est une réalité. Aujourd’hui, la mutuelle constitue fréquemment le plus gros poste de dépenses dans le budget des retraités. Le statut de l’adhérent, individuel ou collectif, joue aussi un rôle important dans le montant de sa cotisation. Pour le salarié, depuis la généralisation de la complémentaire santé obligatoire en entreprise, une part de la cotisation est prise en charge par l’employeur cependant les disparités restent grandes et dépendent beaucoup de la culture de l’entreprise.

Alors, comment être certain de payer le « bon prix » ?

Le « bon prix », c’est celui qui correspond à ses propres besoins. Face à un pouvoir d’achat en baisse, l’adhérent se focalise bien souvent sur le prix et c’est compréhensible mais il doit analyser le contenu de son contrat. Le moins cher est rarement le mieux adapté et tous les contrats ne sont pas « responsables », autrement dit, tous n’offrent pas les remboursements prévus dans le cadre du 100% Santé. Pour un bon choix, rien de mieux qu’une mutuelle de proximité. Chez ACORIS Mutuelles, grâce à nos 22 agences locales, nous sommes quotidiennement au contact de nos adhérents et parce que nous les connaissons bien, nous les accompagnons efficacement, en leur proposant le meilleur contrat.

Et le 100% Santé, est-il réellement gratuit pour l’adhérent ?

D’abord, évitons tout débat. Le 100% santé est une bonne chose, ce dispositif permet un accès aux soins facilité pour toutes les catégories de population. Là où le « bat » blesse est bien que les mesures engendrent en 2021 une explosion des dépenses en dentaire et audiologie. Ces dépenses doivent être couvertes par des recettes, ce sont vos cotisations. Nous ne créons pas de monnaie. Hélas, cela va engendrer des hausses de tarifs significatifs. Les annonces publiques de « non charge supplémentaire » relèvent de l’imprudence, imprudence voir du « mensonge ».

Pour nous, la solidarité doit rester notre PRIORITÉ MAJEURE, elle est la base de notre Métier et le Ciment du VIVRE ENSEMBLE.

Une fois le contrat choisi, comment sont utilisées les cotisations des adhérents ?

Sur votre cotisation, il est d’abord prélevé une taxe de 13,27%, en fait l’équivalent ou presque d’une TVA. Le reste revient à la mutuelle pour assurer les prestations dont les postes principaux que sont l’hospitalisation, notamment le forfait journalier, la chambre particulière et la participation aux soins (1er poste). Viennent ensuite les postes dentaires, d’audiologie en forte progression, optique, bizarrement malgré le discours, les dépenses de médicaments ne représentant que 10 à 12% ! C’est ainsi 80% de votre cotisation qui est redistribué par la solidarité de tous. Les 20% couvrent les frais de gestion, essentiellement constitué de salaires.

Publireportage - Photos © Geraldine Aresteanu, Acoris Mutuelles, DR