Consultez les derniers articles
« L’échappée Bleue »  continue sa (vélo) route !

Le 30 mars dernier a été inauguré un tronçon manquant de la véloroute V50 « L’Échappée Bleue » (reliant le Luxembourg à Lyon) entre Arnaville et Custines.

Ce nouveau parcours compte un peu plus de 33 kilomètres de voies, réalisées en site propre ou empruntant les routes existantes. Il démarre, au sud, à l’entrée du parc Eiffel Energie à Custines et aboutit, au nord, à la limite de la Moselle à Arnaville. Le Département de Meurthe-et-Moselle  a soutenu ce projet car « il fédère le territoire, contribue à son dynamisme et permettra de générer des retombées économiques et touristiques en impactant de façon positive la vie des habitants du territoire » détaille Audrey Normand, vice-présidente en charge de l’environnement au conseil départemental 54. Ce tronçon a été créé pour assurer la continuité de l’itinéraire européen. La maîtrise d’œuvre des travaux a été confiée aux trois communautés de communes du Bassin de Pont-à-Mousson, de Pompey et de Mad & Moselle. 29 746 € ont été accordés au titre des études préalable par le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et 740 670 € pour la réalisation des travaux de la véloroute ont été engagés.

Dernier tronçon d’ici 2020

Aujourd’hui, 40% des Français déclarent avoir une pratique régulière du vélo et 5% l’utiliser quotidiennement. Si ce chiffre est en constante évolution, il est moindre que chez nos voisins allemands dont la population utilise à 9% le vélo comme mode de déplacement principal. 

D’ici juin 2020, le dernier tronçon manquant de la V50 reliant Méréville à Gripport devrait voir le jour. « Sa maîtrise d’ouvrage sera entièrement prise en charge par le conseil départemental 54 qui financera ce projet à hauteur de 4 millions d’euros » ajoute Audrey Normand.

Cet engagement s’inscrit dans la volonté d’un plan national destiné à favoriser les mobilités douces. « Il y a une vague d’intérêt pour ces modes de déplacement plus écologiques. C’est aussi un investissement touristique pour le département car le cyclotourisme est en pleine expansion. Ces véloroutes permettent aux touristes de découvrir le patrimoine culturel et gastronomique de la région. » 

Le Département est également engagé à l’autre bout de la Meurthe-et-Moselle avec le bouclage de l’autre véloroute structurante, la V52 (itinéraire est-ouest reliant Paris à Vienne), en réalisant les études de faisabilité sur les sections non encore étudiées (aujourd’hui section Laneuveville-Maixe et demain la section à l’ouest de Nancy). 

Renseignements : meurthe-et-moselle.fr
PUBLIREPORTAGE - Photos © D.JACQUOT, G. BERGER, DR





  1. Soyez le premier à laisser un commentaire