Consultez les derniers articles
La signature Métiers d’Art

Avec plus de 2 500 entreprises et professionnels sur son territoire, la région Grand Est valorise les métiers d’art lors de leurs Journées Européennes, du 3 au 7 avril.

Chaque année, il est une occasion de découvrir un monde de savoir-faire exceptionnels. Admirer un verrier en train de souffler sa création cristalline, regarder un céramiste façonner la matière du bout des doigts, apprécier la technicité des tailleurs de pierre, alliant force et minutie. Lors de cette édition 2019 des Journées Européennes des Métiers d’Art, plus de 400 ateliers participeront à près de 150 évènements répartis dans tout le Grand Est : ateliers ouverts, expositions, ouverture de centre de formation avec démonstrations des savoir-faire. Et souvent, la possibilité pour le public et, notamment pour les enfants, de mettre la main à la pâte.

Coordonnées par la Région Grand Est, en collaboration avec la Chambre de Métiers et d’Artisanat Région Grand Est et la Fédération Régionale des Métiers d’Art d’Alsace, les JEMA 2019 se dérouleront du 3 au 7 avril, dont les temps forts seront à vivre à partir du 5 avril. Le public sera ainsi invité à découvrir les 281 métiers d’art recensés, réunissant toutes les techniques permettant la transformation des matériaux tels que le verre, la terre, le métal, le vois, le textile, l’osier ou encore le papier.

Les manufactures parmi les plus réputées

« Métiers d’art, signatures des territoires » est le thème de cette édition 2019. Forte d’un passé historique avec ces métiers, la région Grand Est s’appuie en effet sur des secteurs de grande tradition à l’image de la cristallerie, du textile, de la céramique ou encore de la pierre, de la vannerie, de la facture instrumentale ou du travail du bois. Le Grand Est accueille ainsi des manufactures parmi les plus anciennes et réputées de France et compte plus de 140 entreprises classées Entreprise du Patrimoine Vivant. 

Parmi les temps forts de ces JEMA, les « Rendez-Vous d’Exception » permettront au public de visiter, entre le 3 et le 8 avril sur inscription, certains établissements tels que les manufactures de mobilier d’exception à Liffol-le-Grand et Neufchâteau, l’ancienne Cristallerie de Bayel, la Manufacture DAUM à Nancy. Ce sera également l’occasion de découvrir l’orgue de barbarie au Centre d’Interprétation du Patrimoine à Marmoutier et de rencontrer Hervé Mayon des ateliers de la Licorne Verte, créateur de décors végétaux, au Château de Lunéville.

À la découverte du métier de luthier

Pour les mélomanes, rendez-vous à Lorry-lès-Metz dans les ateliers du luthier Alain Meyer. Le Collectif Lorraine de la Fabrique Instrumentale (COLOFIN) est un groupement d’artisans d’art qui créent des instruments de musique à cordes. Il est constitué de luthiers, d’archetiers restaurateurs et fabricants d’instruments. Certains des membres seront présents pour ces JEMA : « Notre but est de montrer notre savoir-faire. Nous aimerions rencontrer des musiciens, amateurs ou professionnels pour qu’ils essaient nos violons ou nos violoncelles. Pour les autres, nous organiserons quelques concerts tout au long de l’événement » souligne le luthier Samuel Peguiron.

De son côté, le CERFAV de Vannes-le-Châtel proposera des démonstrations de soufflage du verre à la canne, des démonstrations de travail du verre au chalumeau par Pei-Chen Chang, une exposition de créations contemporaines en verre « Kiss my glass » et des visites guidées et médiation par le verrier Sébastien Chollet. Il y aura aussi des activités pour les enfants de 6 à 10 ans « Clic, clac, c’est dans la boîte ! » par Jonas Delhaye, artiste en résidence.

À noter que le CERFAV est l’un des 70 établissements de formation aux métiers d’art du Grand Est accueillant élèves, apprentis, étudiants mais aussi adultes en reconversion au même titre que des écoles de renom telles que l’Ecole de Lutherie de Mirecourt, l’Ecole de Vannerie de Fayl Billot, le Centre National de Facture d’Orgues d’Eschau, le Lycée Lapie de Lunéville pour la broderie, le Pôle National de Compétence Ameublement Bois Décoration de Liffol-Neufchâteau, le Lycée Labroise de Sarrebourg pour les arts verriers, sans oublier le CFA de Saverne. Car pour faire perdurer ces savoir-faire ancestraux, il n’y a pas de secret : la transmission est la clé.

Tout le programme des Journées Européennes des Métiers d’art : journeesdesmetiersdart.fr • Renseignements sur les métiers d’art Grand Est : metiersdart.grandest.fr

Le jardin Botanique Jean-Marie Pelt rejoint les JEMA !

« Pierre, feuille, cailloux, ciseaux… » À l’occasion de cette nouvelle édition, le Jardin Botanique du Montet à Villers-lès-Nancy propose au public de découvrir des savoir-faire liés aux mondes végétaux et de la « vie d’extérieur ». Le Jardin accueillera : l’art de la vannerie en présence de l’École Nationale de Vannerie située à Fayl-Billot près de Langres, le lycée des métiers de la pierre de Remiremont et le lycée « École de la Broderie de Lunéville » qui montera comment l’art de la broderie trouve souvent, dans le monde végétal, une source extraordinaire d’inspiration pour la mode mais aussi pour la décoration.

Les 6 et 7 avril, de 10h à 18h • Renseignements : jardinbotaniquedenancy.eu

Le portail des métiers d’art dans le Grand Est

Lancé à l’occasion des JEMA 2018, le « portail régional des métiers d’art du Grand Est » est devenu un site de référence permettant au grand public de découvrir toutes les richesses des métiers d’art dans notre région : professionnels, lieux de formation, agenda des manifestations, musées avec collections…. On y retrouve actuellement 730 portraits de professionnels de tout le Grand Est et 700 autres fiches vont être publiées dans les mois à venir.

www.metiersdart.grandest.fr

Le rendez-vous d’exception de la Licorne Verte

Depuis l’an dernier, les Journées Européennes des Métiers d’Art organisent, dans toute la France, des rendez-vous d’exception. Dans notre région, le sculpteur végétal Hervé Mayon, de l’atelier de la Licorne Verte, investit le Château de Lunéville le 3 avril prochain. « J’ai participé aux journées d’exception au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris l’année dernière, grâce à l’Institut National Métiers d’Art » explique Hervé Mayon. « Cette année, malgré ma charge de travail, j’ai accepté l’invitation de Monique Manoha pour ces JEMA 2019. »

« Un métier de passion »

Les ateliers de La Licorne Verte sont le fruit d’une idée à la fois simple et ambitieuse, celle de recréer la vie végétale. Comment redonner vie à un arbre ? Comment faire renaître une plante ? Hervé Mayon a développé ses propres techniques, a forgé son savoir-faire, avec, comme seule source d’inspiration, la nature. L’entrée du Château de Lunéville sera habillée de deux immenses arbres « qui changeront complètement l’ambiance du lieu ». Un décor végétal viendra compléter cette jolie scénographie. « L’objectif est d’exposer mon savoir-faire, de montrer mes créations et pourquoi pas, de rencontrer un repreneur. » Hervé Mayon voudrait passer la main, en douceur. « C’est un métier de passion. Il faut quelqu’un de travailleur, d’ambitieux, de minutieux et qui a envie de travailler à l’étranger aussi ! »

Cette rencontre sera précédée par une visite commentée de l’exposition « Nature et Jardin dans les Métiers d’Art », regroupant un ensemble de pièces d’artisans d’art d’exception. Gérald Vatrin, artiste souffleur de verre et Simone Pheulpin, créatrice de sculptures textiles feront partie des invités.

Le 3 avril, à 14h30 et 16h • Programme complet : 03 83 76 06 99 • Inscription obligatoire : mmanoha@delunevilleabaccarat.fr

Publi-reportage • Photos © DR

 




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire