Consultez les derniers articles
Destination San Francisco

La Foire Internationale s’habille à la mode californienne ! Rendez-vous du 2 au 12 juin au Parc des Expositions à Nancy pour un voyage dépaysant.

Le « Summer of Love » et le « Hip Power » fêtent leurs 50 ans ! C’est pour cela que Pierre Boileau, président de Grand Nancy Congrès & Évènements et Béatrice Cuif-Mathieu, directrice générale ont invité, cette année 2017, la célèbre ville de la côte Ouest des Etats-Unis. 120 000 visiteurs sont attendus au Parc des Expos de Nancy pendant ces 10 jours de rêveries et de voyage au cœur de la culture californienne.

La Foire Internationale, c’est aussi 450 exposants et marques des univers de l’ameublement, de la décoration, du jardin, des créateurs et des idées cadeaux, des vins et de la gastronomie, de la beauté et du bien-être, des loisirs et de la vie pratique. Pour cette nouvelle édition, la Foire se dote d’un tout nouveau plan, pour une déambulation entre les univers et une expérience d’achat encore plus agréables. Au programme : spectacles et concerts, un ranch et sa mini-ferme, animations quotidiennes par l’Armée de l’Air, démonstrations et concours culinaires par les plus grands chefs de la région et de nombreux cadeaux à gagner.

« Faire voyager les visiteurs »

Venez rêver, voyager et vivre une expérience unique sous le soleil de San Francisco. Habitué des foires expos, le nancéen Alexandre Cavalli, aidé de son fils, s’est emparé la mise en scène. Déjà flamboyant en 2011 sur le thème du Japon et en 2013 sur New York, cette nouvelle création promet une immersion totale et époustouflante au cœur-même de la Californie : « C’est une exposition itinérante où les objets authentiques nous suivent partout. On espère faire voyager les visiteurs qui n’ont peut-être pas la chance de pouvoir se rendre à San Francisco », explique le metteur en scène. Espace sonorisé, vidéo projection, mélange constant de techniques modernes, panneaux rétroéclairés de 2 mètres de haut… Bref tout est fait pour oublier Nancy et se croire réellement à San Francisco.

La ville mythique envahit le hall D, son histoire retracée au fil d’une dizaine de tableaux thématiques. L’immersion commence en terres amérindiennes, au son des ruisseaux et des chants tribaux. Deux canoës, des flèches ayant près de 6 000 ans et un authentique casque de conquistador sont exposés, pour coller au plus près de l’histoire. Puis, la ruée vers l’or avec une installation d’un campement d’orpaillage plus vrai que nature et la conquête de l’Ouest avec le Murphy’s saloon et son ambiance si particulière, ponctuée par des bruits de sabots et des colts exposés.

Là, il y a le célèbre cable-car (tramway de San Francisco). Vous pouvez monter à bord et prendre une photo souvenir ! Ici, la célèbre prison Alcatraz. Pénétrez dans la cellule grandeur nature du prisonnier mythique Al Capone.

Un bout d’Amérique

Vient 1906. San Francisco est ravagée à 80% dans un tremblement de terre. Il a fallu se reconstruire. Bienvenue dans l’époque du New Deal et de l’édification de Golden Gate Bridge, une splendeur architecturale d’art moderne. Puis, la ville post 2e Guerre Mondiale, où le tourisme est grandissant ! Son vignoble devient une référence à en croire les bouteilles millésimées des grands crus californiens de la Nappa Valley exposées en vitrine. Enfin, le mouvement hippie de 1967 avec le « Summer of Love » sous fond de « Peace and Love ». Une époque qui a marqué une génération mais aussi le monde avec des revendications de paix et d’amour. Aujourd’hui, San Francisco est un foyer des libres penseurs où des initiatives écologiques comme Greenpeace voient le jour.

A la fin de votre voyage, venez déguster un verre de vin de la Nappa Valley, une tequila ou un grand jus de fruits mûrs et vous restaurer, au bord de la plage, avec des spécialités mexicano-californiennes.

A la sortie, un Gift Shop vous attend pour repartir avec un bout d’Amérique : une plaque minéralogique personnalisée, des thés et des infusions californiennes, des combis Volkswagen miniatures… « Si les gens restent sur leur faim à la fin de l’exposition, c’est qu’elle est réussie ! » s’amuse Alexandre Cavalli, qui a véritablement été inspiré par San Francisco : « C’est une ville très belle dans un écrin de nature magnifique, dans un état d’esprit comparable à celui d’Amsterdam. Toutes les origines, toutes les croyances vivent ensemble aux couleurs du « Rainbow flag », symbole de la communauté homosexuelle. Ce n’est pas rien ! On est loin de l’Amérique de Trump ! »

Ranch californien

Vous n’êtes encore pas au bout de vos surprises. Car la Foire Internationale de Nancy, c’est certes cette exposition permanente sur San Francisco mais aussi une pléiade d’animations, de rencontres et de concerts ! Dans le hall H, découvrez un ranch californien : attelage, cheveux de race, tipis, démonstration de maréchal ferrant, animaux de la ferme, toilettage des chevaux… Pour les gourmands, la Fédération des artisans boulangers-pâtissiers de Meurthe-et-Moselle sera présente tout au long de la foire pour des démonstrations de fabrication des produits et mettra en avant chaque jour un nouveau produit en lien avec San Francisco. Dans le hall E, le village des métiers et de l’artisanat prend ses quartiers pendant 11 jours pour présenter une vitrine représentative de la diversité des métiers de l’artisanat local. Enfin, pendant le premier week-end de la manifestation, venez admirer des graffeurs en action, entre les halls B et C. Ils réaliseront une fresque de 15 mètres de long sur le thème de San Francisco, en live !

La Foire Internationale propose aussi des rencontres avec des artistes. Au programme : Jean-Marc Généreux (Danse avec les Stars), Justine Camara (Miss Lorraine et 4e dauphine de Miss France 2017), Gloria (Kids United), Moundir (Koh Lanta), Jooz (chanteur et frère de Jenifer)…

Et aussi, un spectacle d’improvisation avec l’association « scène de rire », une démonstration de pole dance avec le Studio Spin & Fly association Maxévilloise, concert « Styl’ Paradise » avec des reprises de hits soul, groove et pop de la variété internationale et bien d’autres surprises. Bref, à la Foire Internationale, on ne s’ennuie pas !

Infos et tarifs : foireinternationale-nancy.com

Entretien avec Alexandre Cavalli

metteur en scène de l’espace San Francisco

Comment avez-vous préparé cette mise en scène ?

J’ai eu la chance de pouvoir me rendre à San Francisco. Il faut dire que c’est une ville particulière, unique au monde. Au XIXe siècle, il n’y avait que 1000 habitants ! Puis, elle a grandi, avec la ruée vers l’or, un certain état d’esprit s’est mis en place. Beaucoup de grands événements significatifs ont eu lieu à San Francisco : cette année, on fête les 50 ans du « Summer of Love », ce mouvement hippie de la libre pensée. Lors du festival international de musique pop de Monterey, Jimi Hendrix, Otis Redding, Janis Joplin… avaient tous un message à faire passer et ça a changé le monde définitivement.

Comment se compose-t-elle ?

C’est une déambulation de tableaux en tableaux sur l’histoire de la ville. Ça commence avec les Amérindiens puis la découverte des côtes par des explorateurs comme La Pérouse ou Jack London. Puis l’arrivée des premiers européens, notamment celle des Russes pour la fourrure présente à San Francisco. Nous explorons également l’embryon de cette ville nommée « Yerba Buena » qui deviendra San Francisco après l’annexion des USA. « Bonne herbe », ça ne s’invente pas pour une ville qui a été le berceau du mouvement hippie ! Ensuite, il y a un tableau sur la ruée vers l’or et la conquête de l’Ouest. Nous revenons également sur le terrible tremblement de terre de 1906 qui a détruit 80% de la ville. Puis, sa reconstruction avec la période du grand New Deal et la construction du Golden Gate Bridge, la 7e merveille du monde moderne ! A la sortie de la 2e Guerre Mondiale, la ville est le synonyme d’une Amérique triomphante avec une civilisation des loisirs et la culture du surf. Puis, un tableau sur le « Summer of Love » et son « Flower Power ». Je pense qu’en ces temps moroses, il est important de se rappeler ce à quoi les jeunes aspiraient avant. Ils rêvaient d’amour et de paix. Et la musique raconte si bien ce mouvement. L’exposition se termine sur le San Francisco d’aujourd’hui, aux mille couleurs, avec un état d’esprit un peu rebelle et libertaire.

Certains objets viennent directement de SF…

Effectivement, il y a beaucoup d’objets authentiques dans cette exposition. C’est un travail de 3 ans en amont. Car on traque l’objet, on le recherche puis on doit pouvoir l’acquérir ! Par exemple, au début, dans le tableau des Amérindiens, il y a des pointes de flèches vieilles de plus de 6000 ans, un canoë de 1902 ayant appartenu à un certain Beauregard. Nous avons aussi un casque de conquistador espagnol, extrêmement rare !

Ce n’est pas la première fois que votre fils travaille avec vous. C’est une histoire de famille ?

Oui, il a passé 12 ans de sa vie aux Etats-Unis. Il habitait en Caroline du Nord et travaillait dans la cuisine mexicano-californienne. Les plats sont moins épicés que dans la cuisine mexicaine traditionnelle, avec des touches végétariennes. Il était donc tout à fait désigné pour s’occuper de la partie restauration de l’exposition, c’est sa culture !

Finalement, qu’est-ce que représente pour vous San Francisco ?

Avec les gens qui ont déjà vu San Francisco, on se dit tous la même chose : « Plus jeune, j’aurais pu tout plaquer pour aller vivre là-bas ! » C’est un endroit coloré, plein d’enthousiasme, c’est la ville de tous les possibles ! Lorsque l’on est aussi dans la mouvance post-hippie, San Francisco est faite pour nous ! 80% de l’agriculture biologique des USA se cultive autour de cette ville. Et plus loin, il y a la Silicon Valley où beaucoup de français y ont trouvé des opportunités. On peut exprimer ses idées à San Francisco et ça se sent. Et en plus, c’est très beau ! 

Ils seront présents sur la Foire

American Dream Market

Ce magasin, situé dans l’Essonne, viendra présenter ses produits 100% américains lors de cette Foire Internationale. Alerte pour les gourmands ! Une multitude de friandises, gâteaux, bonbons directement importés des Etats-Unis sont proposés. Citons par exemple les célèbres M&m’s aux goûts originaux, amande ou bretzel mais aussi au beurre de cacahuète comme les Snickers ou les Kikat. Les gâteaux Oreo se déclinent goûts crème de citron ou menthe. On peut également retrouver les fameux Twinkies (goûts banane ou citrouille), gâteaux que l’on aperçoit souvent dans les séries américaines et les célèbres bonbons Jelly Belly et Willy Wonka. Succès garanti pour les Skittles et les Charms Fluffy Stuff (sucette de barbe à papa) ! Plus surprenant, du chocolat au whisky Jack Daniel’s est aussi proposé ! En boisson, le cousin du Coca-Cola, le Dr. Pepper au goût plus prononcé et plus sucré peut aussi être avalé tout comme les thés Arizona aux goûts étonnants : tropical, kiwi-fraise et même en version énergisante !

Pour ceux qui préfèrent le salé, la fameuse sauce Barbecue sera disponible pour réaliser vos meilleurs burgers maison. Le cheddar fondu, idéal pour vos nachos sera également à la vente ! En plus, American Dream Market propose les célèbres bougies Yankee Candle que tout le monde s’arrache ! Bref de quoi raviver vos souvenirs américains ou découvrir ces produits typiques des Etats-Unis.

One Way (jeans Levi’s)

Qui n’a jamais entendu, vu, ou même porté un jeans Levi’s ? Cette marque américaine de vêtements est fondée en 1853, lorsque l’Allemand Levi Strauss vient à San Francisco pour ouvrir, sur la côte Ouest, une succursale d’un magasin new-yorkais de l’un de ses frères. Au début, ce n’est qu’une affaire de tissus et de textiles où il y vend des habits, des bottes et autres marchandises. Levi Strauss est à l’origine du jeans, un pantalon de toile résistant pratique pour les chercheurs d’or « orpailleurs » lors de l’époque de la ruée vers l’or. Mais c’est seulement en 1873 que le vrai jeans est né, à l’initiative de Jacob Davis, un tailleur du Nevada, associé à Levi Strauss. Il invente un vêtement taillé dans de la véritable toile de denim bleue, renforcé par des rivets.

En 1890, le célèbre modèle 501 est créé. Ce jeans restera le plus célèbre de la marque Levi’s, encore fabriqué aujourd’hui. Face à la concurrence, la firme Levi Strauss & Co ne cesse de se renouveler, d’année en année, en créant des jeans dans l’air du temps : un modèle qui permet d’économiser de l’eau pour le développement durable, un modèle spécialement adapté aux cyclistes urbains, un modèle qui épouse au mieux les courbes des femmes…

One Way proposera une multitude de modèles, femme et homme, des jeans Levi’s lors de cette Foire Internationale. De quoi trouver votre bonheur ! 

Photos © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire