Moteur… Action !

591

Le cinéma dans la région Grand Est, c’est 371 jours de tournage en 2016, 394 comédiens et 462 techniciens mais aussi 4,64M€ d’aides cumulées à la production en partenariat avec le CNC, sans oublier des films et séries primés.

La région Grand Est se revendique terre de tournages de par sa position géographique stratégique au carrefour de l’Europe et se positionne comme le partenaire idéal pour des coproductions européennes. En termes budgétaires, cela représente un fonds de soutien à l’écriture, au développement et à la production de la Région Grand Est s’élèvant à 3,8 M€, en partenariat avec le CNC. Parallèlement, l’Eurométropole de Strasbourg dispose également d’un fonds de 840 000 €.

En 2017, plusieurs réalisations sont prévues sur le territoire dont 13 courts métrages et trois longs métrages dont Full Frontal de Camille Vidal-Naquet pour Les Films de la Croisade tourné à Strasbourg, Pearl d’Elsa Amiel pour Unité de Production à Strasbourg aussi et Der Fuchs de Mathias Luthardt pour Les Films de l’Etranger filmé dans les Vosges et en Alsace. La télévision et le Web trouvent aussi dans nos contrées des paysages ou des décors propices  aux tournages. C’est le cas pour « Aux animaux la Guerre » (une série de 6 x 52  minutes) d’Alain Tasma pour EuropaCorp Television, d’après un texte du spinalien Nicolas Mathieu dont le tournage est prévu en Alsace et en Lorraine de mai à août ; « J’ai deux amours », une mini-série 3×52’ pour Arte réalisée par Olivier De Plas tournée à Strasbourg et enfin « Atomic Panda versus Killer Coccinelles ».

Un panda mutant

Cette dernière est une web-série délirante où un panda mutant de dix mètres de haut agressent d’innocents bovins de la campagne lorraine. « Il s’agit d’une série de dix épisodes de 6 minutes co-produite par le Studio 4 de France Télévisions et la société Tonbo basée à Nancy. Le choix d’un tournage local était dès lors une évidence qui n’a pu qu’être renforcée par l’obtention d’une aide de la Région Grand Est. Le pilote de cette série hautement décalée ayant été approuvé par la chaîne, le tournage des 9 épisodes restant aura lieu autour de Juin cette année » précise le producteur nancéien Thierry Vigneron.

Du repérage au casting

Pour promouvoir la région et préparer l’arrivée des créations, il faut un coordinateur, en l’espèce deux bureaux d’accueil des tournages. Celui du Grand Est est présent dans les trois territoires (Lorraine, Alsace, Champagne-Ardenne) et travaille en collaboration avec le bureau d’accueil des tournages de Strasbourg. Destiné à favoriser et faciliter les tournages sur le territoire, ils apportent leur assistance à tout type de projets audiovisuels et cinématographiques, français et étrangers : longs et courts métrages, téléfilms, documentaires. Il propose des services tels que le pré-repérage, l’accueil des équipes de production, l’aide au casting et au recrutement des techniciens locaux, la mise en relation avec les prestataires et les institutions, etc.

Zone Blanche

Notre région peut se féliciter de recevoir de beaux projets cinématographiques, d’autant plus lorsque ceux-ci sont salués par les professionnels. Ainsi, Keeper et Baden-Baden, deux longs métrages, coproductions soutenues par la Région Grand Est, ont remporté 4 trophées lors de la dernière cérémonie des Magritte du Cinéma à Bruxelles.

Et ce n’est pas tout : après le Fipa d’or pour la meilleure musique originale au festival de Biarritz, la série policière Zone Blanche (saison 1 de 8 épisodes de 52 min diffusée au printemps sur France 2) a déjà raflé le trophée de la Meilleure réalisation, du Meilleur espoir masculin et de la Meilleure photo. Cette série tournée à Gérardmer et dans les Vosges en 2016 voit le personnage féminin d’un « shérif » d’une petite ville enclavée au sein d’une forêt dense et mystérieuse, où les portables passent mal, tenter de percer les mystères de l’endroit et en premier lieu celui de son propre enlèvement 20 ans plus tôt ! Tous à vos écrans.

[email protected] et grandest.fr

Photos © Région Grand Est, Pascal Bodez, Stéphane Neville Gravity Films The work of MiKl, DR