La Muddy Run : à servir frappée et à consommer sans modération

546

C’est l’une des courses les plus funs de France, l’une des plus déjantées peut-être aussi. Ceux qui l’ont déjà fait une fois la marquent d’une pierre blanche. Mais derrière le fun se cachent des obstacles, des bains de boues, des pneus, de la mousse…. On l’a testé (virtuellement) pour vous.

Muddy Run, ça ne vous rien ? et StrongmanRun ? C’est la même chose, seul le nom a changé. Pourquoi ? Bon, on ne va pas rentrer dans les détails, mais cela fait suite à la fin d’un partenariat avec une célèbre marque de l’ami du pêcheur (traduisez en anglais et vous aurez la marque). Dans les faits, on ne voit pas la différence : même lieu, même date (second week-end d’octobre, soit les 12 et 13), même crapahutage dans la boue et toujours un parcours en quête d’amélioration et de nouveaux obstacles déjantés. Les organisateurs ont même conservé les douches et les vestiaires à l’arrivée, c’est vous dire que rien à changé !

Qui-quoi-où-combien-comment ?

Qui et comment ? C’est facile : tout le monde à partir de 14 ans. Soyez quand même en bonne condition physique car il va falloir sauter, ramper, grimper, courir, zigzaguer, patauger et … penser (pour savoir comment aborder au mieux les obstacles, c’est toute une stratégie) ! Un tout petit détail : il faut venir déguiser. Pour la nuit du samedi au dimanche, l’Office de tourisme de La Bresse se tient à votre disposition pour tout organiser et vous recevoir comme des coqs en pâte (03 29 25 41 29).
Où ? A la station de ski de La Bresse, dans les Vosges, bâtiment le Slalom.
Combien ? La question est double. Si on parle du nombre de participants, il y a déjà plus de 3 000 inscrits. Il reste de la place, mais il ne faut pas traîner. Comme le rappellent les organisateurs, « c’est now ou never » ! (inscription sur le site www.muddyrun.fr). Si on parle des frais d’inscription, c’est un tarif unique de 39 €. Un certificat médical est également exigé pour les non licenciés en athlétisme et triathlon. Jusqu’au 7 octobre, une annulation est possible (remboursement sous conditions).
Quoi ? deux jours de folie. Le samedi : retrait des dossards, puces électroniques et cadeau concurrent. Le retrait est nominatif et avec présentation de la carte d’identité. La course est peut-être déjantée, mais l’organisation est sérieuse. Soirée gratuite ensuite avec Jay Style pour tous, athlètes, organisateurs ou spectateurs. Le dimanche, retrait des dossards le matin et jusqu’à 13h puis départ en fanfare à 13h30.

LM13-025

La course

La course se compose de deux boucles de 7,5 km chacune, soit 15 km en tout. Chaque tour comporte douze obstacles tenus jalousement secrets. Vous pouvez d’ailleurs proposer un obstacle (description + dessin à envoyer via un formulaire disponible sur le site). Pour cette année, c’est trop tard, mais pensez-y déjà pour 2014.
Au départ, vous devez absolument être équipé d’un dossard et de la fameuse puce électronique. C’est elle qui vous permet d’être classé. Attention à bien la rapporter à l’arrivée, sinon, c’est 20 € en sus à votre charge.
Du fait du grand nombre de participants, le départ se fait par vague. Le fun reste le maître-mot. Vous pouvez donc tout à fait aider un autre coureur (ils ne sont pas tous des concurrents !) pour franchir un obstacle. En revanche, vouloir le noyer dans la boue est disqualifiant, comme tout autre acte antisportif ou dangereux.
Que les plus anxieux se rassurent, la bonne ambiance règne et une assistance médicale est présente. Il y a aussi des ravitaillements à mi- et en fin de course. A l’arrivée, douches (chaudes ! c’est dire si les organisateurs sont sympas) et vestiaires permettent de retrouver une allure moins « barbare ».
A la lecture, vous hésitez… est-ce bien raisonnable ? bah, bon, ben…. Et bien, diantre, allez-y ! Et vous nous raconterez vos impressions.

www.muddyrun.fr