La Meuse, terre d’histoire et de culture

6046
© Mémorial de Verdun - Champ de bataille

Fiers témoins de la richesse patrimoniale et historique d’un territoire, le réseau des Musées de Meuse et le Mémorial de Verdun brillent par leur qualité et leur modernité.

Histoire, archéologie et histoire de l’art… 9 musées meusiens, labellisés « Musée de France », décryptent et révèlent les différentes facettes d’un territoire riche de son histoire.

Le réseau des musées de la Meuse

Commençons notre périple à Commercy, dont le Musée de la Céramique et de l’Ivoire présente l’une des plus remarquables collections françaises d’ivoires du 17e au 19e siècle. Autre lieu, autres trésors visibles : le musée de Montmédy est dédié, pour partie, à l’œuvre de l’artiste meusien Jules Bastien-Lepage ; l’autre partie est consacrée à l’histoire des nombreux systèmes de défense érigés, depuis 5000 ans, sur le territoire meusien.

Direction Saint-Mihiel et son Musée d’Art Sacré, lequel, pertinemment installé au sein de l’aile sud de l’ancienne abbaye bénédictine de la commune, met à l’honneur l’art religieux meusien à travers un ensemble de pièces d’orfèvrerie et de sculptures. En quittant Saint-Mihiel pour Sampigny (et le sacré pour le républicain), le visiteur découvrira l’ancienne résidence d’été du président Raymond Poincaré, bâtisse transformée en musée dédié au parcours de cet illustre meusien devenu, tour à tour, avocat, académicien, homme d’État et Président de la République.

Les amateurs d’arts et de traditions populaires et, plus largement, de l’histoire de la région, trouveront dans le Musée d’Argonne, et celui de la Princerie à Verdun, matière à apprendre et à s’émerveiller. Ceux des visiteurs tout particulièrement intéressés par l’histoire de Jeanne d’Arc rejoindront, impatients, le Musée de Jeanne d’Arc à Vaucouleurs, lieu consacré aux représentations de cette femme de légende au destin tragique devenue la muse, malgré elle, d’innombrables écrivains, artistes et historiens.

Enfin, le Musée de la Bière de Stenay donne à voir, sur 2500 m2 de surface d’exposition, une collection d’objets en lien avec l’histoire des arts et traditions brassicoles des origines à nos jours, à travers un parcours didactique et ludique pensé pour stimuler les sens du visiteur. L’établissement accueille, jusqu’au 1er décembre 2024, l’exposition « Dans la peau d’un prisonnier de guerre », dont les 400 objets exposés, tous issus des découvertes archéologiques réalisées au sein de la caserne Chanzy de Stenay, évoquent la vie des prisonniers de guerre détenus sur place.

Cette liste des musées de Meuse demeurerait incomplète sans le Musée Barrois de Bar-le-Duc. Ce bâtiment Renaissance, riche de 30 000 œuvres, installé dans les vestiges de l’ancien château des ducs de Bar et de Lorraine, est actuellement fermé au public le temps d’un vaste chantier destiné à lui redonner tout son lustre et à en repenser la muséographie.

La Meuse en ses jardins
Une grande exposition s’ouvre aux Archives départementales de la Meuse ! Visible jusqu’au 4 novembre 2023, « La Meuse en ses jardins » emmène le grand public à (re)découvrir gratuitement les jardins privés et publics de Meuse.
Exposition accessible du lundi au vendredi de 9h à 17h, plus d’infos au 03 29 79 01 89

____________

Rencontre… avec Jérôme Dumont, Président du Département de Meuse et du Mémorial de Verdun – Champ de bataille

© Département de la Meuse

Quelles grandes orientations sous-tendent la politique culturelle du Département ?

Je considère que la culture, comme le sport, crée du lien social. Face au sentiment d’abandon des territoires ruraux en matière de services publics, et à l’éloignement culturel enregistré sur certains territoires, notre priorité est d’ouvrir les jeunes, et les Meusiens en général, à la culture, notamment par le biais de conventions avec les associations, la DRAC. Cette politique culturelle ambitieuse vaut au département d’être très bien classé en termes de politique d’Éducation à l’art et la culture.

Comment vous y prenez-vous ?

Nous soutenons des projets artistiques ambitieux tels que Vent des Forêts, qui met en lien des artistes contemporains français et du monde entier avec la population locale, ou encore le festival RenaissanceS de Bar-le-Duc, ainsi que le Grand festival de Verdun. Citons également Connaissance de la Meuse, association de terrain au véritable savoir-faire, les Archives et la bibliothèque départementale de la Meuse, les musées départementaux, qui, à eux tous, forment un réseau de culture foisonnant. Nous apportons également un soutien sans faille  au Mémorial de Verdun – Champ de bataille, lieu de transmission de la mémoire et d’histoire qui mène une politique culturelle extrêmement volontariste.

Quelle est selon vous, en 2023, la vocation d’un lieu tel que le Mémorial de Verdun ?

En s’employant à transmettre l’histoire de la bataille de Verdun à hauteur d’homme, Français comme Allemand, le Mémorial concourt à faire vivre les valeurs européennes, citoyennes et humanistes. « Destins de Verdun », l’exposition en cours, est une invitation à tous les publics à (re)découvrir l’histoire autrement. Par la diversité de ses événements, de ses actions culturelles et la mise en place de dispositifs numériques pédagogiques, le Mémorial de Verdun est un lieu culturel vivant qui a à cœur de continuer à transmettre l’histoire de manière innovante.

Propos recueillis par Cécile Mouton

Toutes les informations sont à retrouver sur www.musees-meuse.fr

____________

« Destins de Verdun », l’Histoire à hauteur d’hommes

Le Mémorial de Verdun – Champ de bataille présente « Destins de Verdun », une exposition innovante par la forme et puissante sur le fond.

Vaux © Mémorial de Verdun – Champ de bataille

Situé sur les hauteurs nord de la ville, le Champ de bataille de Verdun témoigne des combats qui ont opposé les Français aux Allemands en 1916. Au cœur de ce site, devenu aujourd’hui une forêt, se trouvent trois sites exceptionnels : le Mémorial de Verdun, musée dédié à la plus célèbre bataille de la Première Guerre mondiale, le fort de Douaumont, lieu emblématique de la bataille de Verdun et le fort de Vaux, symbole de la résistance du soldat de Verdun. Le Mémorial de Verdun – Champ de bataille est un établissement culturel qui regroupe ces trois sites. 

Créé en 1967 sous l’égide de l’académicien et ancien combattant Maurice Genevoix pour faire comprendre et ressentir ce qu’a été Verdun, le Mémorial de Verdun compte parmi les principaux musées européens de la Grande Guerre. Après deux ans de travaux, il s’est dévoilé le 21 février 2016 agrandi, rénové et modernisé ; sa scénographie mêlant pédagogie et émotion plonge les visiteurs au cœur de la bataille à travers une approche franco-allemande. 

« Destins de Verdun »

Après « ART/ENFER – Créer à Verdun. 1914-1918 », exposition-événement qui mettait en lumière le rôle fondamental de l’art et de la création pour des hommes à l’épreuve de la guerre, le Mémorial de Verdun – Champ de bataille présente, jusqu’au 28 avril 2024, « Destins de Verdun ». Partir de récits individuels pour raconter l’histoire collective, tel est le postulat de cette nouvelle exposition née du succès, sur les réseaux sociaux, du partage de parcours d’hommes et de femmes impliqués dans la bataille de Verdun.

Cette exposition-parcours met à l’honneur vingt personnes diversement engagées dans la bataille de Verdun, des individus parmi tant d’autres dont l’expérience est révélatrice de celle vécue par les hommes et les femmes de la génération de 14-18. Leurs histoires sont à découvrir à travers des récits sonores et textuels, répartis dans quatre sites du champ de bataille : au Mémorial de Verdun, aux forts de Douaumont et de Vaux ainsi qu’à l’ouvrage de Froideterre. Au Mémorial, une création audiovisuelle retranscrit avec émotion et sensibilité le lien fort entre le terrain, le paysage et les hommes qui ont souffert et combattu sur le Champ de bataille de Verdun.

Grâce à des QRcodes présents sur les quatre sites, les visiteurs peuvent écouter, en français et en allemand, les récits de vie et de bataille des « Destins de Verdun ». Une douzaine de personnalités du théâtre et du cinéma – dont Omar Sy, parrain de l’exposition, Mathieu Amalric, Clotilde Hesme, Christophe Malavoy, Thierry Godard – ont généreusement accepté de « prêter leur voix » pour les raconter. Ces récits sonores sont également à écouter en podcast sur toutes les plateformes d’écoute (Spotify, Deezer, Apple Podcast…).

Transmettre la mémoire familiale

Le Mémorial de Verdun poursuit, depuis sa création, deux missions principales : conserver la mémoire des combattants de Verdun et faire perdurer et évoluer la connaissance de la bataille de Verdun. De ce travail précieux de transmission de la mémoire, les anciens combattants et leur famille, et leurs descendants après eux, en sont les piliers. A travers le partage de leur récit intime et familial, ces derniers contribuent à enrichir la mémoire collective.

Se faisant le défi de conserver, précieusement, chacun de ces témoignages, tout en continuant à transmettre l’histoire « à hauteur d’hommes », le Mémorial profite de l’exposition « Destins de Verdun » pour lancer un appel à ses visiteurs. « Vous aussi, vous avez peut-être un « destin de Verdun » dans votre famille ? Faites-le découvrir et partagez avec nous votre mémoire familiale ». Pour partager votre histoire, écrivez sans attendre à [email protected] !

Exposition « Destins de Verdun », à voir jusqu’au 28 avril 2024 au Mémorial de Verdun – Champ de bataille • 1 avenue du Corps Européen, 55100 Fleury-devant-Douaumont • Informations et réservations : Tél. 03 29 88 19 16, [email protected]memorial-verdun.fr •#DestinsdeVerdun Page Facebook
Publireportage - Photos Département de la Meuse, Bibliothèque nationale de France, Collection famille Dupuy,  Collection famille Girard-Mangin, Mémorial de Verdun - Champ de bataille, DR