Consultez les derniers articles
Comme autrefois

Un village à remonter le temps : En mai et en Meuse, les vieux métiers reprennent vie sous nos yeux, comme au 19e siècle.

Il s’agit là d’une histoire passionnante. L’association G.E.V.O « les Vieux Métiers » décide de construire un lieu de mémoire touristique à la ferme des Roises, située sur le territoire d’Azannes : le Village des Vieux Métiers. Les premiers travaux débutent : les écuries deviennent la rue des artisans, la grange se transforme en restaurant et le poulailler en boulangerie, l’étang est terrassé et de petits abris de fortune sont construits dans la prairie pour accueillir les artisans bénévole. Au début, les métiers sont présentés dans des baraques en bois. Mais petit  à petit, le village se construit. Les maisons sont, soit démontées d’un endroit et reconstruites à l’identique, soit construites en suivant le plan des maisons anciennes avec des éléments de récupération. La chapelle d’Arrancy sur Crusnes est réinstallée sur le site : ce sera la première construction du village en 1991.

40 000 visiteurs

Depuis, le village situé à 20 minutes de Verdun ne cesse de se développer. Plus de 400 bénévoles font revivre chaque année ces métiers voués à disparaître pour perpétrer une tradition ancestrale. Les ateliers abritant le travail de la forge, de la tuilerie, les maisons du vannier et du pêcheur, le moulin à eau, le lavoir… Tous ont vu le jour petit à petit et donnent aujourd’hui toute l’ampleur d’un village du 19e. Récemment, la meunerie du moulin à eau a été construite. Chaque année, le village des Vieux Métiers s’étoffe et accueille de nouveaux bénévoles emprunts d’un savoir-faire exceptionnel.

Un pari réussi par l’association car le territoire meusien a été meurtri par la Première Guerre Mondiale. Plusieurs villages ont été détruits, emportant avec eux tout un patrimoine architectural et social. Aujourd’hui encore, le canton de Montmedy, auquel appartient Azannes, ne compte seulement que 12 habitants au km2. Lors des dimanches de mai en Meuse, le village accueille plus de 40 000 visiteurs ! Une belle reconnaissance pour ces territoires emprunts d’Histoire.

Plus de 80 vieux métiers

Cette année, lors des 6, 10, 13, 20 et 27 mai et les 22, 29 juillet, les ateliers reprennent vie : à Azannes, il n’y a pas un seul automate. Les bénévoles de l’association font revivre, comme à leur habitude, plus de 80 vieux métiers. La forge est à plein régime, le barbier rase volontiers et les blés sont battus au fléau. Le tuilier façonne sa matière en expliquant son savoir-faire avec enthousiasme, la lavandière frotte son linge sur sa planche à laver en discutant des dernières nouvelles. Des odeurs alléchantes viennent titiller les narines des visiteurs : l’artisan confiturier surveille son sirop de fruit qui mijote tandis que le boulanger se sert de la farine fraîchement obtenue pour confectionner pains, gaufres et autres tartes au sucre cuits au feu de bois ! « Plusieurs de ces métiers ont disparu comme le laboureur ou le charron, le cordier, l’appariteur… » souligne Anny Lesuisse, Présidente de l’association. L’occasion de découvrir des métiers oubliés, pour se plonger, comme si l’on y était, dans le 19e siècle.

Les jeux en bois

Chaque édition des Vieux Métiers d’Azannes en Meuse est devenue un véritable rendez-vous pour les visiteurs. Au moins la moitié d’entre eux sont déjà venue une fois se balader dans ces 17 hectares, entre dégustations et savoir-faire, curiosités et émotions. En 2018, une nouvelle animation les attend : le retour des jeux anciens. Dans toutes les fêtes de village et kermesses d’antan, les jeux en bois avaient une grande place. On retrouve ce type de jeux depuis la fin du 17e siècle dans les grandes villes d’Europe et depuis le 18e siècle dans les villages de France. Pour beaucoup d’adultes, ce sera l’occasion de se remémorer des souvenirs nostalgiques tandis que les enfants découvriront, eux, d’autres façons de s’amuser ! Quilles, billard japonais, passe-trappe, palets, billard hollandais : en tout, une vingtaine de jeux seront mis à disposition gratuitement et mettront à l’épreuve l’adresse des petits et grands joueurs dans la joie et la bonne humeur.

Plongez au cœur de l’animation

Forte du succès de l’édition de 2017, l’association propose également au public de revivre une nouvelle fois le cortège de calèches et de chars à bancs. Les bénévoles endimanchés dans leurs costumes d’époque – confectionnés avec soin par les bénévoles de l’association mais aussi en partenariat avec Traditions Meusiennes qui mettent en lumière un savoir-faire des couturières et des modistes d’antan – invitent les visiteurs à effectuer quelques pas de danse au son de l’accordéon avant de prendre part au cortège qui parcourra  l’ensemble du village pour défiler.

Le Village des Vieux Métiers d’Azannes est comme une deuxième maison, un musée vivant où une page de l’Histoire est à découvrir en famille. Chaque artisan démontre en continu son savoir-faire avec enthousiasme et convivialité. Les vieux métiers fascinent. Ils suscitent même quelques vocations parfois. Pour faire perdurer l’Histoire qui, finalement, grâce à l’association, ne s’oubliera jamais.

Le village des Vieux Métiers, Domaine des « Roises » à Azannes • Réservations : 03 29 85 60 62 ou vieuxmetiers@orange.fr • Renseignements : vieuxmetiers.com • Sur Facebook : Vieux Métiers Azannes

Publi-reportage • Photos © Azannes, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire