Consultez les derniers articles
Christophe Masson & Krzyszton Massow

Double nom pour un même artiste. D’un côté, un créateur de mobilier contemporain ; de l’autre, un artiste plasticien. Deux modes de création, deux modes d’expression, deux modes de ressenti. Un artiste étonnant qui a retenu toute l’attention de VivreNancy.

C’est à la dernière édition du P’tit Baz’Art que nous avons eu la chance de rencontrer Christophe Masson. La qualité de son travail était évidente. Une rencontre dans son vaste atelier malzévillois a permis d’en savoir plus.

Quand on lui demande sa formation initiale, Christophe Masson évoque surtout sa famille. Un milieu artistique très fort avec un père affairé à la céramique monumentale et une mère artiste peintre. Il développe une sensibilité artistique au contact de ses parents. « Ils ne m’ont jamais rien appris directement, mais ils étaient là. Je leur dois tout » souligne Christophe Masson. Parce que la céramique est une technique très complexe, et sans doute pour échapper à son père, Christophe Masson se lance dans l’écriture, le dessin et la musique. La musique ou plutôt les instruments de musique qui le fascinent. Il s’intéressent à leur construction, au bois qui les composent. Le pas glisse et le voilà tourné vers la menuiserie. Nouvelle formation, nouveau point de chute dans l’Est, à Nancy, où un ami ébéniste lui demande de l’aide. Il apprend de nouvelles techniques (uniquement celles qui l’intéressent), maîtrise la marqueterie. Le succès est très vite au rendez-vous. Les expositions s’enchaînent. Chacun reconnait tant la qualité de la « ligne » que la parfaite exécution des consoles, bureaux, tables, panneaux, étagères…  Depuis 30 ans, il marquette, plaque, sculpte, laque, dore à la feuille, glace les couleurs, vernit, etc.

christophe Masson a

La peinture

Voilà un an que Krzyszton Massow (sa signature de peintre, qui n’est d’autre que son nom décliné en polonais) s’est lancé dans cet inconnu. Par peur, peut-être par opposition avec sa mère, Masson ne voulait pas peindre au départ, même si l’envie se faisait régulièrement sentir. A sa grande question « peindre quoi ? », son fils lui donna involontairement la réponse : « quelque chose ».
Contrairement au meuble où Masson visualise dès le départ le résultat, la peinture est un cheminement constant. L’inconnu le guide, et puis à un moment, il sent que la toile est finie. Tout s’arrête. Ne lui parler pas d’inspiration, il  trouve le concept absurde. En revanche, ses idées et les techniques qui évoluent le font avancer sans cesse.

Masson est un artiste à double facette et au grand talent. Venez visiter son atelier et laissez-vous séduire !

Christophe Masson
www.christophe-masson.com
06 07 25 51 17
22 rue du Lion d’Or, Malzéville



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire