Nouvelle enseigne en vieille ville, La Mélie d’Lorraine fait belle figure

175

A l’instar de Mam’Goudig devenue en 7 ans l’égérie de la Bretagne, il faudra compter désormais avec La Mélie d’Lorraine, signée par le dessinateur Philippe Delestre et initiée par Marie de Metz Noblat. Adepte du goût et des belles saveurs, elle anime déjà aux côtés de sa nièce, Bénédicte, un autre lieu incontournable sur Nancy, « l’épicerie du goût », boutique bien singulière, où les attraits gastronomiques de notre belle région font belle figure. Derrière sa chevelure noire coupée au carré, son jean bleu, ses deux paniers de mirabelles et sa tunique aux couleurs de la Lorraine, La Mélie aura pour mission de valoriser tous les charmes et les atouts d’une région riche et délicieuse à souhait. Quand on connait le sujet, on imagine déjà toutes les déclinaisons possibles et inimaginables orientées autour de deux grands thèmes : produits et souvenirs lorrains.
Oui mais attention, fini les objets ringards, déjà obsolètes avant d’avoir servi, place aux souvenirs lorrains à l’esprit tendance et aux couleurs attrayantes, avec la garantie de dégoter l’objet coup de cœur utile et actuel, personnalisé à l’image de Saint Nicolas, de La Mélie d’Lorraine, de La Mélie Potée, sa  cousine, ou d’une série de vaches aux allures bien atypiques.
Présente grandeur nature sur la vitrine, identifiable par son sourire tendre et chaleureux et son allure branchée (prenez le temps de vous y intéresser et vous verrez, elle a même mis de côtés ses traditionnels sabots au profit de baskets tendances), La Mélie attire le regard et invite le chaland à pousser la porte de la boutique située au cœur de la vieille ville, 91 Grande Rue. La porte franchie, la magie s’opère. Difficile de résister face à cette recrudescence de créativité et d’originalité. A l’intérieur, tout y est : autocollants, cartes postales, accessoires de cuisine, vêtements, gadgets divers, … Tous cohabitent avec cohérence, visant un seul objectif : séduire chaque visiteur.
Le 29 novembre prochain, le rideau sera levé. Curieux ou amateurs de belles trouvailles pour la St Nicolas ou pour les fêtes de fin d’année pourront pousser la porte, avec pour seul risque, de ne pas résister à la tentation de se faire plaisir.

PUBLI-REPORTAGE