La fonderie d’art Huguenin

185

Vézelise, autrefois connue pour sa bière, est aujourd’hui réputée pour sa fonderie, l’une des rares à perpétuer en Lorraine la fonderie d’art (bronze ou alliage d’aluminium), du plus petit au monumental.

Créée en 1978, la Fonderie Huguenin s’est spécialisée dans la fonderie d’art (sculptures, œuvres artistiques) et d’ameublement (poignées de portes, paumelles, entrées de serrure…). Chaque réalisation est toujours l’objet d’un travail soigné et minutieux, que le tirage soit unique ou en plusieurs exemplaires.

Les différentes étapes

Différents cas de figures peuvent se présenter. Soit vous venez juste avec une idée, un dessin : la Fonderie Huguenin met alors à votre disposition son atelier de modelage. Le modelage peut être manuel ou réalisé par machine. Un scanner 3D permet ensuite n’importe quel agrandissement ou réduction. Vous pouvez aussi venir avec un objet à reproduire en bronze (à partir d’un objet déjà existant, ou d’une ébauche en plâtre, en terre cuite, …).
Vient ensuite l’étape cruciale du moulage. C’est là qu’on mesure le savoir-faire de l’entreprise, car tout défaut dans le moulage se verra lors du démoulage (certains se « rattrapent » alors, d’autres non). Le moulage peut se faire au sable (on imprime une empreinte dans le sable, qui accueillera le métal en fusion) ou à la cire perdue. La cire perdue est la technique traditionnelle de la fonte d’art. On réalise un modèle de l’œuvre en cire, que l’on noie dans du plâtre réfractaire sous vide (pour éliminer les bulles). Une fois sec, on chauffe doucement le plâtre, la cire fond, ce qui libère ainsi un espace vide qui sera ensuite rempli par le métal en fusion. Ces techniques sont à « usage unique » : chaque moule ne peut servir qu’une fois puisqu’il est détruit au démoulage.
Viennent ensuite la fusion, le démoulage et la finition : on grenaille, sable et ébarbe la pièce. Certaines demandent en plus d’être ciselées ou soudées. Enfin, l’aspect final est donné par polissage et/ou patinage.

Des œuvres prestigieuses

La Fonderie Huguenin a déjà réalisé de nombreuses œuvres de « prestige », que ce soit des statues (La Fayette à Metz, Daniel Meyer à Nancy, la statue du Maréchal Lyautey à Nancy…), des œuvres d’art en collaboration avec Daum, des médailles commémoratives (Saint-Nicolas-des-Lorrains), des pièces de toitures (l’épi de faîtage de N.-D. de Paris), etc…
La fonderie réalise également des objets publicitaires personnalisés (porte-clefs, logo, trophée, gravure, enseigne, presse-papier…) à l’unité ou en série.

Un lieu rare et magique, où des métaux bruts deviennent œuvres d’art.

Fonderie d’art Huguenin • Le grand canton, 54330 Vézelise • 03 83 26 94 80 •www.fonderie-huguenin.net