Consultez les derniers articles
François & Henrion : des architectes de qualité

Christian François & Patricia Henrion sont un couple d’architecte à la ville comme à l’agence. Nombre de leurs réalisations sont connues des Nancéiens. Christian François a bien voulu présenter sa vision de l’architecture à VivreNancy.

L’agence d’architecture François & Henrion est installée au fond de l’impasse de Montreville à Nancy. C’est à la fois très proche de la ville et déjà au calme de la « vallée » de Boudonville. Une volonté du couple d’architectes d’être dans une certaine tranquillité, avec de la verdure, tout en bénéficiant de la possibilité de pouvoir se rendre, par exemple, à la gare à pied.

Un amoureux de Nancy

Christian François est un Nancéien, un vrai, qui y est né en 1950. Passionné par l’art, il hésite à devenir peintre. C’est finalement l’architecture qui prime, sans pour autant totalement abandonner sa première idée. Après un parcours brillant à la toute nouvelle école d’architecture de Nancy, où il rencontre celle qui allait devenir son épouse, Christian François s’installe immédiatement comme libéral, tout en donnant des cours à l’école d’architecture (il y est aujourd’hui professeur titulaire). Son épouse le rejoint, l’agence François & Henrion est née.

Un amoureux du dessin

Malgré l’omniprésence de l’informatique dans la profession (et dans son agence), Christian François continue à n’utiliser pratiquement que le dessin. « C’est un contact direct avec l’écriture et l’imaginaire. Il y a une grande liberté de contact. Et puis, le temps passé au dessin permet de prendre du recul sur ses idées, sur la création. Il apporte la dimension du temps dans la conception architecturale. L’ordinateur reste un média, c’est-à-dire au sens premier du terme un intermédiaire » nous confie-t-il. Pour autant, Christian François n’est pas un rétrograde, bien au contraire. L’informatique, et nous partageons son opinion, ne doit rester qu’un moyen, et non une fin. Et puis, le dessin permet le dialogue, notamment avec les collaborateurs chargés des sorties graphiques. « C’est un travail de groupe. Ce dialogue constant me permet, reconnait Christian François, souvent de qualifier, de préciser des idées ».

Un amoureux de l’architecture

Il existe, pour Christian François, quatre piliers indispensables : le sens des échelles et des ordres de grandeur (« c’est fondamental »), le sens du global et des synthèses, le dessin, et le rapport à un site. En effet, il n’oublie jamais que ses réalisations s’inscrivent dans un tissu urbain, dans l’historique et la poétique d’un quartier. « Les architectes ont une responsabilité sur leurs œuvres. Il faut penser en termes de pérennité par rapport au temps et à l’histoire, mais aussi en termes de dignité de l’Homme, de son bien-être ».

Une « architecture urbaine »

Christian François défend l’idée d’une architecture « urbaine », d’une architecture qui entre en relation avec son contexte, qui a des capacités relationnelles. « L’architecture urbaine est différente de l’architecture construite en ville, elle a une dimension autre ». Une conception qui témoigne de l’intelligence de la réflexion.

Les réalisations de l’agence François & Henrion sont nombreuses, surtout dans l’architecture public qu’elle affectionne (Manufacture-Médiathèque, Sédillot-CG 54, parvis Saint-Léon, école d’architecture, magasin Daum place Stanislas, prochainement la future extension de la Maison hospitalière St-Charles…). Christian François conclut « on ne fait pas de l’art pour de l’art. [Les bâtiments] construits sont avant tout des lieux (pour les) vivants ». Une conception-réflexion qui rappelle les qualités profondes qui animent Christian François et Patricia Henrion.

www.francois-henrion.fr



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire