Clichés de vie

299

« C’est une de mes façons de donner à chaque instant une vie éternelle ». Cette phrase figure en bonne place sur le site Internet créé récemment par Anays Bouguerra. Dans l’atmosphère feutrée du Grand Café Foy, la jeune nancéienne nous a conté sa passion : « A douze ans, mes parents m’ont offert un appareil photo. J’ai pris quelques clichés et je n’ai plus arrêté ». En effet, depuis, elle qui est étudiante à la Fac de Lettres, ne cesse de photographier paysages, lieux, portraits de proches ou d’anonymes, situations de la vie quotidienne. Son ami Douglas sourit, admiratif : « Elle peut se promener dans la rue et prendre soudain une photo. C’est parfois surprenant ». Ces instantanés contemporains, Anays en a compilé des centaines : « Je photographie au feeling. Tout m’intéresse. Chaque environnement, chaque personne est une histoire ».  Dans ses prises, il y a une réelle sensibilité, un indéfinissable charme, un aspect saisissant d’humanisme. Un mélange de couleurs et de noir et blanc comme une succession de sentiments et d’émotions : un regard ou un sourire complice, une artère du Nancy nocturne, des gouttelettes de pluie tombant au sol, un coucher de soleil, un orage zébrant le ciel, un enfant jouant dans l’innocence de son âge, une tasse de café posée sur le zinc d’un comptoir , une jeune fille assise comme perdue dans une bulle de solitude au milieu d’une foule trépidante, une bougie se consumant, une plage de sable immaculée… Faire de la photo son métier ? Elle l’envisage, gardant la tête sur les épaules : «  D’abord, je cherche pour mes études une entreprise dans le secteur commercial pouvant m’accueillir. Si possible… dans le domaine de la  photo. Aussi, je souhaite me rapprocher d’un club ou d’un professionnel de la photo pour progresser et me faire connaître ». Assurément un talent qui ne demande qu’à éclore.

Contact : • [email protected]  • www.wix.com/anaysphotography/art