Consultez les derniers articles
La maison à l’épreuve du zen

Envie d’une déco zen ? Nous avons demandé les conseils et astuces d’un architecte d’intérieur pour transformer son habitat en temple du bien-être. Suivez le guide…

Parce que le quotidien est une source de stress, la maison est un véritable refuge où l’on veut se sentir bien. Et il suffit parfois de pas grand-chose pour transformer son chez-soi en havre de paix. Architecte d’intérieur spécialisé dans l’habitat zen, Eliel Arnold nous a livré ses petits secrets pour transformer notre home sweet home en cocon de bien-être…

Quel est, pour vous, l’ingrédient essentiel d’une maison zen ?

« Dans une maison, le principal est de privilégier la circulation du corps dans l’espace, car cela va avoir une vraie influence sur votre bien-être. On doit éviter au maximum les meubles mal placés, ceux dans lesquels on se cogne toujours le petit orteil par exemple, et respecter une distance de 60 cm minimum entre chaque élément de mobilier ».

Quelle pièce doit être le plus soignée pour se sentir bien chez soi ?

« Il n’existe pas vraiment de mauvais espaces ! Tous les espaces peuvent être des lieux de bien-être à la maison. Ce n’est pas la nature de la pièce qui est importante mais la façon dont on va l’aménager et l’agencer. Tout dépend en fait de ce qu’on en fait ».

Les grands espaces sont à la mode. Mais comment créer de l’intimité dans une seule et grande pièce ?

« L’intimité d’un lieu se crée d’abord en évitant la réverbération du son. Dans les grandes pièces, l’acoustique est souvent mauvaise et cela ne contribue pas à se sentir bien chez soi. Il faut alors miser sur les panneaux acoustiques, les textiles (rideaux, tapis, canapé en tissu…) mais aussi les tentures murales qui vont certainement redevenir tendance dans les prochains mois. Tous ces éléments vont absorber le son ».

Quelles matières et quelles couleurs privilégier pour une ambiance zen ?

« Comme pour les espaces, il n’existe pas de mauvaises couleurs ! Il faut surtout faire attention aux associations. Pour choisir les tons qui nous conviennent le mieux, on peut s’inspirer d’une peinture ou d’une œuvre d’art que l’on aime bien et qui nous apaise. On reproduit ensuite les coloris chez soi, mais attention aux couleurs vives, surtout dans les petites pièces !

Côté matières, le velours, très tendance, ou le cuir, sont parfaits pour éviter la réverbération des sons. On privilégie également les bois massifs plutôt que stratifiés et l’on évite le carrelage ou le marbre dans les pièces à vivre ».

Une astuce à nous confier ?

« Pour être bien chez soi, la lumière est primordiale ! Il faut privilégier au maximum la lumière naturelle, mais on peut aussi tricher avec la lumière artificielle. Dans ce cas, il faut bien regarder l’IRC (indice de rendu des couleurs) qui est précisé sur l’ampoule. Il indique le pourcentage des couleurs rendues, c’est-à-dire la qualité des couleurs. Ainsi, par exemple, un IRC de 9 signifie que l’ampoule rend 90 % des couleurs. L’IRC précise également la température des couleurs. Il faut miser davantage sur les couleurs chaudes que froides. C’est un petit détail mais il peut changer beaucoup de choses sans forcément passer par la case travaux ».

En résumé

Pour une maison 100 % zen, on limite l’acoustique en optant pour des matières absorbantes telles que le velours, le cuir ou le bois massif. On évite le carrelage et le marbre, sauf dans la salle de bains. On privilégie la circulation dans l’espace et, enfin, on mise à fond sur la lumière naturelle ou la lumière artificielle mais avec un IRC élevé (8 ou9). Propos recueillis par Marina Knittel

Photos © hemul75/123RF, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire