Consultez les derniers articles
Un mois en bleu : Mars Bleu

Le Comité 54 de la Ligue contre le cancer, en partenariat avec le Nancy Athlétisme Métropole et la Métropole du Grand Nancy, organise pour la première fois « Mars Bleu », une marche/course dans le cadre des campagnes du dépistage organisé du cancer colorectal. Départ : le 4 mars à 10h10 (en décalé du semi-marathon de Nancy Athlétisme Métropole) à la Grande Halle Renaissance, boulevard d’Austrasie, pour un parcours de 4 kilomètres autour du plan d’eau de la Méchelle.

Le Comité 54 de la Ligue sera présent les 23 et 24 février au centre commercial Saint-Sébastien et les 3 et 4 mars à la Grande Halle Renaissance pour effectuer les pré-ventes (5 euros par inscription) et la distribution des dossards et des bonnets.

50 000 nouveaux cas par an en France

Le cancer colorectal est rare avant 50 ans mais sa fréquence augmente ensuite rapidement. Quatre hommes sur 100 et trois femmes sur 100 développent un cancer colorectal au cours de leur vie. Il s’agit du 3e cancer le plus fréquent et de la 2e cause de décès par cancer en France. « Il y a des comportements à risques : la consommation excessive d’alcool, de cigarettes, de drogues. Mais aussi une alimentation trop grasse, la sédentarité et également le désintérêt au dépistage » explique Jean-Pierre Pilon, directeur du Comité 54 de la Ligue. « Il y a aussi des familles à risques, à hauteur de 9% en France, qui ont des antécédents de cancer colorectal. » Le dépistage organisé existe depuis 2009 et s’adresse aux personnes âgées de 50 à 74 ans. Dans 9 cas sur 10, un cancer colorectal pris à temps peut êre guéri. « Il faut être à l’écoute de son corps. À la Ligue, nous militons pour la prévention qui vaut mieux qu’une guérison » souligne-t-il.

Les recettes de Mars Bleu seront intégralement reversées au Comité 54 de la Ligue. « Cet argent permettra de financer une partie de notre objectif 2018 : acheter un matériel de radiothérapie à des fins pédagogiques pour l’Hôpital virtuel de Lorraine et financer des programmes de formation à destination des soignants pour ré-apprendre l’empathie, la compassion et l’écoute envers les patients atteints d’un cancer. »

3 questions à Jean-Pierre Pilon

Directeur du Comité 54 de la Ligue contre le cancer

Le dépistage organisé du cancer colorectal existe depuis 2009 mais les statistiques du nombre de dépistés sont basses. Pourquoi ?

Effectivement, seulement 30% de la population se fait dépister via le dépistage organisé. Le cancer colorectal est un cancer tabou. Il s’agit d’envoyer un échantillon de selles pour analyser la présence ou non de sang dans ce prélèvement. Ce n’est pas une démarche facile compte tenu du geste à avoir sur ses propres excréments.

La marche/course pour Mars Bleu est une première cette année. Combien de participants attendez-vous ?

C’est un événement encore peu connu ! Pour l’instant, nous avons prévu 800 dossards. Mais nous espérons accueillir le plus de monde possible. C’est une marche/course ouverte à tous !

Cette année, la Ligue contre le cancer a 100 ans. Quels événements sont prévus pour cet anniversaire ?

C’est Justin Godart alors sous-secrétaire d’État au Service de Santé, sous l’impulsion du Docteur Sonia Fabre, qui a fondé le 14 mars 1918 la « Ligue franco-anglo-américaine contre le cancer ». Pour cet anniversaire, nous prévoyons une soirée atypique sur le thème des années 20 et nous envisageons une « Brocanligue » le 28 octobre au Parc des Expositions de Nancy. D’autres projets sont à venir, sans oublier l’essentiel : la lutte contre le cancer pour tous.

Publi-reportage • Photo © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire