Merveilles à voir : l’âge de glace

303

On peut être touriste et ne pas avoir froid aux yeux ! Petit tour sur d’étranges géants : les glaciers.

Morceau de banquise à la portée des climats tempérés, le glacier fascine. Attention pourtant, il recèle bien des dangers et son exploration nécessite quelques précautions. Le risque premier est bien sûr celui de s’égarer dans cette uniforme étendue blanche, mais il est facile à prévenir : il suffit de louer les services d’un guide de montagne. Bien sûr, celui-ci sera capable de trouver ses repères là où le commun des mortels ne verra qu’une congère terriblement semblable à une autre, mais il saura surtout localiser les crevasses dissimulées sous la neige. Ces chausse-trapes naturelles peuvent s’avérer mortelles pour le novice qui aura voulu affronter seul le grand péril blanc. Les glaciers dévoilent leurs charmes de différentes manières : les marcheurs se muniront de crampons pour en explorer à pied l’étendue scintillante et découvrir ainsi des panoramas inédits. Les plus sportifs apporteront leurs skis là où la neige ne fond jamais, mais ils pourront également choisir entre zénith et azimut : l’escalade pour atteindre le soleil ou la spéléologie pour découvrir des tréfonds bleutés d’une glace pas encore oxydée. Conscientes de l’attrait exercé par ces richesses naturelles, de nombreuses sociétés proposent également aux touristes des circuits sur les glaciers avec des engins motorisés. Reste à choisir une destination… Le plus grand glacier d’Europe, le Vatnajökull, se cache en Islande et sa superficie équivaut à celle de la Corse ! Cependant, point n’est besoin d’aller si loin : neuf glaciers surplombent Chamonix, dont celui du Mont-Blanc, au panorama époustouflant. Quant aux amateurs de points de vue inédits, ils resteront en Savoie pour plonger dans la splendeur de la grotte taillée au cœur de la Mer de glace. ±