Evénement ovale à Seichamps

118

Le grand tirage au sort des poules masculines et féminines du Seven Stanislas a eu lieu jeudi 29 Mars. Cette soirée événement était organisée gracieusement par Renault Nancy partenaire de ce grand tournoi international.

Dans les locaux de la concession Renault Nancy a été lancée officiellement la 4e édition du Stanislas Sevens de Nancy Meurthe-et-Moselle. Une centaine de personnes, joueurs, dirigeants, organisateurs, partenaires, ont marqué de leur présence ce temps teinté de convivialité. Alain Mallet, directeur de Renault Nancy, a tenu de chaleureux propos inauguraux en réaffirmant le soutien fidèle de la marque au losange au rugby, discipline véhiculant des valeurs d’émulation, de dépassement, de respect, et en présentant la Twizy, la dernière voiture électrique de la firme, dont le succès va croissant. Le président du Comité départemental 54, Thierry Philippe, a noté, lui, la dimension grandissante du Stanislas Sevens. D’ailleurs, le parrain de la compétition n’est pas un inconnu : l’international du XV de France, Morgan Parra, natif de Metz. Après la présentation des équipes en lice, le tirage au sort a été effectué  par Benoît Lepinoux et Jacek Jedrzelewski, joueurs du Grand Nancy ASPTT Handball. Un cocktail dînatoire a clos cette amicale rencontre autour du sport.

Challenge international… version lorraine

Belle promotion du rugby à 7 (qui sera sport olympique en 2016), le Stanislas Sevens est un rendez-vous international ascendant, né en 2009, de l’idée de Sylvain Mottet, pionnier de la discipline, et de Thierry Philippe. 26 équipes (10 féminines, 16 masculines), plus de 400 joueurs, sont en lice cette année. Aux côtés de sélections nationales renommées, Pays-Bas, République Tchèque, Pologne, Allemagne (qui évolue dans l’élite européenne avec le 7 de France), Suisse, Roumanie, on trouvera des équipes de villes et/ou de clubs comme le Racing Métro 92, Villeurbanne (championne du Lyonnais), Gennevilliers, les sélections régionales de Lorraine et d’Alsace, le Centre Universitaire de Nancy, France Universitaire, France Militaire, des équipes associatives rodées. A signaler, les présences, pour la première fois au Stanislas Sevens, d’une équipe russe (le club du RC Yug), d’une autre venue de Croatie (RK Nada) et de la sélection monégasque. Tournoi international donc mais à l’accent lorrain. Ainsi, les groupes de la première phase ont été dénommés Mirabelle, Madeleine, Bergamote et Macaron. Les dénominations des trophées en jeu rendent un bel hommage à des personnalités, dont l’empreinte est gravée dans l’histoire de la région : Jacques Callot, Emile Gallé, Jean Lamour, Stanislas. Soixante-quatorze matches se succèderont.  Les garçons ouvriront les joutes dès 9 heures le samedi avec le Racing Métro 92 contre la Pologne. Le premier match féminin débutera une heure plus tard et mettra aux prises les Pays-Bas à la sélection alsacienne.

Fun, le rugby à 7 !

Le rugby à 7 est régi par les mêmes règles que son homologue à 15, sur une aire de jeu identique. Les rencontres se passent en deux mi-temps de 7 minutes (pause de 1 minute). Pour les finales, on passe à 2×10 minutes (mi-temps de 2 minutes). Spectacle donc en perspective sur les pelouses du stade Matter.  Comme esprit rugby rime souvent avec esprit festif, des animations ont été prévues :  démonstration de l’Ecole du Nancy Rugby Seichamps, jeux pour les enfants, tournoi de rugby à toucher (sans contacts) dédié aux non-licenciés, aux plus de 35 ans et aux partenaires. Présence aussi d’une école de kinés. Un rappel : le NRS groupe 450 licenciés (dont une trentaine de filles, Les Panthères roses), 13 équipes, une quarantaine de bénévoles. C’est l’un des clubs les plus réputés dans le Grand Est, fort d’un siècle d’existence, fruit d’une tradition rugbystique sur la Couronne nancéienne, portée par le milieu universitaire. Pour clore le Stanislas Sevens, le Centre Socio Culturel de Seichamps sera le théâtre de la remise des récompenses avant un grand repas de gala, le dimanche soir : une troisième mi-temps du meilleur cru. Au-delà du sport, c’est là une formidable occasion d’échanges humains. Le ballon de rugby reste ovale et sans frontières.

Le programme détaillé du tournoi : www.stanislas-sevens.com