#192

1613

Rentrée idéale

Il avait fallu 33 ans, soit « 10 mille journées, 93 mille heures » au Facteur Cheval pour construire, de ses mains, son « Palais idéal », œuvre monumentale achevée en 1912… Il faudra, quoi, 33 petites minutes ?, au lecteur avisé pour s’organiser une rentrée idéale. Une rentrée douce, faite de petits moments hors du temps et de grands rendez-vous, de parenthèses colorées et de pauses suspendues… Car si l’on y réfléchit bien, et que l’on prend en compte jusqu’au plus petit détail du tableau global (comme l’a fait, en son temps et au millimètre carré, notre facteur génial), reconnaissons que « réussir sa rentrée », en langage adulte, consiste à trouver l’équilibre entre l’obligatoire et l’inespéré, entre les contraintes et les moments volés.  
En l’occurrence, c’est en famille que vous verrez du pays (à l’Ouest des Vosges ou à Pompey), que vous cultiverez votre côté artiste (avec Freddy Ruhlmann à Vandoeuvre, les verriers réunis à l’Octroi, les experts du Patchwork au Val d’Argent, ou le 18 septembre aux Prémontrés), que vous savourerez le spectacle (au Château de Thillombois), que vous apprécierez goûterez aux bienfaits de la multidisciplinarité (au Festival Bon Moment, à Jardins de vie, jardins de ville), et que vous Lirez sur la Place. Vous avez la carte ? Composez-vous le menu de vos rêves les plus fous ! 
En sachant que, si le Facteur Cheval avait fait de l’œuvre de sa vie une épopée solitaire, votre rentrée à vous sera sans doute plus… collective. 

Cécile Mouton