Le grand frisson

110

Une descente en chute libre à 4000 m ? Chiche. Tentez l’aventure avec l’Ecole française de parachutisme Nancy Lorraine.

Bon, je l’avoue, les manèges à sensation, le saut en élastique ou les chutes du bord d’un hélicoptère je suis un peu réticent, étant davantage un adepte du plancher des vaches. Ceci dit, c’est vrai q’un peu d’adrénaline de temps à autre, cela fait du bien. Je vous y engage d’ailleurs. Tenez, à l’Ecole française de parachutisme Nancy Lorraine, à Azelot (à 15 minutes de Nancy), des professionnels de la discipline vous accueillent. Ses installations sont parmi les meilleures de France avec des salles modernes et fonctionnelles de pliage, de sport, de cours, de débriefing, de musculation, une zone de dégagement optimum de 10ha avec deux pistes d’atterrissage, un mur d’escalade de 350 prises, un parc pour louer lunettes, altimètre, wing suit, combinaisons, parachutes. Rassuré sur les conditions d’accueil que vous proposent les moniteurs brevetés d’Etat ? L’un deux guide vos premiers pas.

50 secondes de frissons à 200 km/h

Après un quart d’heure de formation, vous embarquez ensemble à bord de l’avion le Pilatus. A 4000 mètres d’altitude, ouvrez grand les yeux. C’est parti pour 50 secondes de frissons et de liberté à 200 km/h. Après la chute libre, vers 1700 m, le moniteur ouvre votre parachute. Admirez le paysage durant quelques minutes et apprenez alors à piloter votre voile. La descente sur terre est alors douce et silencieuse. Peut-être ensuite aurez-vous envie d’essayer un saut d’initiation de progression accompagnée en chute (PAC). Sur deux jours, vous appréhenderez la formation théorique au sol, les bases du saut en chute libre (sortie d’avion, position, matériel, pilotage de la voile, gestes de sécurité). Selon la météo, vous vous envolez dès le lendemain, quittez l’avion dans les mêmes conditions que lors de votre saut initial, encadré par deux moniteurs. Une fois votre parachute déployé, vous êtes à présent seul durant 10 minutes accroché à la voûte céleste, jusqu’à l’atterrissage. Enfin, ceux qui veulent aller encore plus loin, la semaine de formation et ses six sauts minimum en PAC les raviront.  Vous serez prêt pour obtenir votre brevet A et progresser encore. En solo, en tandem ? Cet été, osez cette expérience unique. Cap ou pas cap ? Bien sûr, quelques conditions sont adéquates : peser moins de 85 kg, être âgé de plus de 15 ans, posséder un certificat médical d’aptitude… La base d’Azelot vous ouvre ses portes. Et n’oubliez pas. Une fois en l’air, souriez. C’est pour la photo.

Ecole française de parachutisme Nancy Lorraine • 03 83 46 50 69