Le coup de batte

135

Populaires auprès des jeunes et des étudiants, le baseball et le softball renaissent à Nancy. Rencontre avec Salima Alaoui, coach… tonique des Jaguars.

A Nancy, les clubs sportifs font dans la représentation féline. Prenez les Tigres du foot américain, les Couguars du basket et les Jaguars du baseball. Le baseball dans la cité ducale est né dans les années 80. Puis, l’effet est retombé de telle manière que les accrocs à ce sport n’avaient plus de structure dédiée jusqu’en janvier 2009. Un groupe de passionnés décide de relancer un club nancéien sous l’impulsion de Christophe Fersing. Les Jaguars baseball-sofball Sluc Nancy voient le jour.  Et ils ont bien grandi : ils comptent maintenant cinquante licenciés. Salima Alaoui est coach au club, présidé par Régis Back.

Baseball et softball

Elle nous précise : « Moi, je m’occupe de la tactique et de la mise en place des joueurs. Deux entraîneurs veillent sur l’équipe de baseball et trois sur celle de softball. » Mais la différence entre baseball et softball, c’est quoi au juste ? Elle nous l’explique : « Le baseball n’autorise pas dans ses règlements la pratique aux filles. D’où la création d’un sport qui leur est réservé ainsi qu’aux débutants. » Les Jaguars de Nancy sont affiliés à la fédération de baseball-softball… et de cricket. Avec humour, Salima fait remarquer : « Bon, c’est vrai. Le cricket n’est pas très répandu en France et encore moins en Lorraine. » Pas froid aux yeux la jeune femme (voir par ailleurs) quand on lui demande ce qui la motive dans ce sport : « Quand vous battez la balle pour la première fois, vous vous en souvenez. Et puis voir arriver une balle lancée à plus de 100 km/h, c’est fun ! » Le club développe tout un esprit convivial et familial et reste ouvert aux plus grand nombre. Il engage pour cette saison une équipe seniors masculins en championnat Grand Est et une équipe mixte de softball en championnat de Lorraine. Il compte aussi des juniors pouvant être surclassés.

De bons abdos !

Les Jaguars recherchent des jeunes de 14 à 17 ans – garçons et filles. A terme, l’objectif est de monter une équipe de softball entièrement composée de filles. Une saison de baseball s’étend de mars à juin en extérieur. Celle de softball comporte un championnat d’hiver de novembre à février, un d’été de mars à juin. Les Jaguars disputent leurs compétitions aux gymnases Chopin, Placieux et sur l’aire de Tomblaine. Les 22 et 23 janvier, ils organisent un grand rassemblement de softball.  Ce tournoi mettra en opposition plusieurs équipes et surtout permettra au grand public de mieux découvrir ce sport, très populaire auprès des jeunes et des étudiants. Dernière question, Salima. Pour être un joueur de baseball ou de soft convenable, quelles qualités sont nécessaires ? Sans ambages, elle répond : « Une bonne coordination est indispensable… et puis il vaut mieux avoir de bons abdos, bras et cuisses… car tout vient de là ! »

Contacts : [email protected] • 06 86 45 91 62 • www.jaguars-nancy.forumactif.com
 

Salima au Soleil levant

Salima Alaoui vous saisit d’une poignée forte et de son sourire franc. Celle qui est assistante en master informatique et suis un cursus en Sciences sur le campus de Vandoeuvre est aussi entraîneur au sein des Jaguars. Personnalité atypique que cette jeune femme de 26 ans, originaire de Dijon. Elle se souvient : « J’ai touché à tous les sports. Je cherchais une discipline peu courante à pratiquer. Voilà huit ans, en BTS, j’ai découvert le baseball. J’ai craqué. La rapidité de la balle me fascine comme la tension et la concentration lors des parties. » Ce qu’elle aime est le baseball version japonaise, sport national là-bas. Prolixe en anecdotes, elle se rappelle avoir fait un stage en 2006 chez les célèbres Barracudas de Montpellier. Salima étudie la langue japonaise et s’est totalement imprégnée de la culture nippone. Elle part dans un grand éclat de rire : « En fait, j’ai débuté par les mangas ! » et nourrit un grand projet : aller assister dans quelques mois au Tokyo dom à la grand messe universitaire de baseball qui est un événement majeur au Japon. Sereine comme la culture du pays du Soleil levant et le regard rapide comme une balle de baseball : tout Salima en fait.