Des chevaux et des buts

140

Le Horse Ball débarque à Nancy. Découverte d’un sport intense en vogue en Lorraine.

Il va y avoir du spectacle place Carnot et Cours Léopold les 19 et 20 mai prochain. La cité ducale accueille en effet l’élite du Horse Ball français. Vous ne connaissez pas ce sport ? Présentation. Le Horse Ball est une discipline équestre collective, inventée en France voilà une trentaine d’années. Il est l’héritier – en moins violent – de l’ancestral « Bouchakazi » des cavaliers afghans qui se disputaient une tête de chèvre – quand il ne s’agissait pas de celle d’un ennemi -. Aujourd’hui, il est devenu un mix réglementé entre le rugby et/ou le basket. Donc, un ballon muni de sangles, 6 joueurs par équipe (dont 2 remplaçants), un terrain de 70×30 m avec 2 buts aux extrémités (des cerceaux verticaux). Objectif : ne pas garder le ballon dans les mains plus de 10 secondes, faire trois passes avant de pouvoir marquer un but, ne pas descendre de cheval pour ramasser le ballon. Les règles sont simples afin de marquer le plus de buts possibles. A la vitesse du cheval et de la passe, buts et actions collectives se succèdent. Et dans la tradition des sports équestres, présentation, respect de l’adversaire ainsi que dans le dressage et les soins apportés aux chevaux constituent l’essence même du Horse Hall, sport mixte, discipline amateur

La Lorraine, terre de Horse Ball

A Nancy, curieux et passionnés pourront applaudir les équipes et les chevaux sur le stade spécialement mis en place pour cette manifestation gratuite, originale, destinée autant aux initiés qu’à un public familial.  A quelques encablures de la statue du bon roi Stanislas, l’élite du Horse Ball national va en découdre. Au passage, signalons que la France figure parmi les meilleures nations mondiales depuis plusieurs années, enchaînant titres et médailles lors des rendez-vous internationaux. Et parmi les régions les plus dynamiques figure la Lorraine : 47 clubs de Horse Ball répartis sur les quatre départements. Il est donc tout naturel que pour la 6e année, plusieurs étapes des championnats nationaux se disputent, le temps d’un week-end, au cœur de Nancy. La saison en est à la fin de sa phase régulière, les meilleurs teams se retrouveront pour les finales en juillet à Versailles. On doit le rendez-vous  nancéien à  Thomas Peschel, ancien joueur de haut niveau de Horse Ball. Ainsi, a été créée l’association ANSE de Saint Phlin (dénomination du centre équestre situé à Art-sur-Meurthe). Son but : démocratiser le Horse Ball et le populariser auprès des plus jeunes notamment. Pari réussi.

Nancy en force

Quatorze équipes seront en lice. Dans les starting-blocks, serions-nous tenter de dire tant l’adrénaline est palpable lors de l’entame et durant le déroulement d’un match. Le championnat Pro Elite Féminine jouera sur les terres nancéiennes la 12e journée de son feuilleton hebdomadaire le samedi 19 mai. Le public aura sans doute un faible pour les filles du Nancy Cheval Liberté, actuellement secondes  au classement. Emmenées par une attaque qui fait feu de tout bois depuis le début de saison, Shirley Antoine, Hélène Petitdemange et Morgane Lambert, elles seront confrontées à leurs homologues du GIF, de Chambéry et de Coutainville Fédéral. Le même jour et le dimanche,  les Pro Elite de Nancy Lorraine auront fort à faire pour triompher d’équipes rodées telles Bordeaux, Chambly, Arles, Angers, Rouen…  Maxime Laguerre, le meilleur buteur du club sera à l’affut des failles adverses. Aux côtés de ses équipiers masculins, Valérie Antheunis tiendra sa place, opiniâtré cavalière.  Véritable sport où l’osmose est parfaite entre le cavalier et sa monture, le Horse Ball est riche d’intensité, d’émotions… et de contacts.  A Nancy, il sera l’occasion d’une grande fête populaire, soutenue par le Grand Nancy, la Ville de Nancy, le Conseil Régional de Lorraine, le Comité Régional d’Equitation. L’événement  suscite un engouement croissant au fil des années. Terriblement fun !