De Platini à Hadji

413

Référence dans toute la France, le centre de formation de l’ASNL est une pépinière de jeunes champions. Immersion aux sources du football.

L’une des satisfactions légitimes de Jacques Rousselot depuis son arrivée à la présidence de l’AS Nancy Lorraine est d’avoir doté le club d’un centre de formation aux installations modernes, avec le soutien des collectivités. Au cœur du parc de loisirs de la Forêt de Haye, ceux qui fouleront peut-être demain la pelouse du stade Marcel Picot, bénéficient d’un espace performant : équipements sportifs, salles de soins et de musculation high tech, espaces d’hébergement. L’ASNL a donné en 2008 au centre de formation rénové le nom de Michel Platini. Un symbole pour ce club formateur aux valeurs ancrées dans son histoire, qui, voilà plus de quarante ans, créa le premier centre de formation en France. Classé en première catégorie, il se situe aujourd’hui au 4e rang national, reçut récemment la distinction de première école de France pour la qualité de son enseignement.  Des générations de joueurs sont passées ici : Moutier, Platini, Jeannol, Deplanche, Martin, Cartier, Bertrand, Zitelli, Gava, Wimbée, Lécluse, Vairelles, Biancalani, Hognon, Rambo, Rabesandratana, Ouaddou, Hadji, Zerka, Chrétien, Diakate, Bracigliano, Brison, N’Guemo… La liste est longue comme un bel hommage aux éducateurs qui se dévouent au quotidien.

Une école de vie

Pascal Viardot, le directeur administratif, (la partie sportive est coordonnée par Rachid Maatar), revient sur des mots qui prennent ici tout leur sens : « Respect, humilité sur et en dehors du terrain. Un projet humain à la finalité sportive. Nous formons des hommes ».
Et de citer cette anecdote : « Lors des repas pris en commun, nos jeunes pousses débarrassent les tables ». A première vue, un geste banal. Mais essentiel quand on a 15 ou 16 ans. Les pensionnaires suivent un enseignement donné par l’école technique privée de l’ASNL, entièrement financée par le club – un partenariat existe aussi avec le Collège et Lycée Georges de la Tour de Laxou avec une section sport études -. Elle dispense, de la 3e à la Terminale, une formation agréée par l’Education Nationale, une pédagogie adaptée aux besoins de la pratique du football de haut niveau : équipe dédiée de 20 professeurs, effectifs de classes allégés (4 à 8), enseignement individualisé avec une réussite : depuis 17 ans, le taux de réussite aux examens est de 85 %. Les néo-bacheliers peuvent accéder à des formations et des études supérieures par des conventions signées avec l’UFR STAPS, le Groupe CCI 54, le lycée Pierre de Coubertin. Côté hébergement, on trouve en Forêt de Haye, ce qui se fait de mieux : un internat de 55 lits répartis en 23 chambres spacieuses, une salle de détente et de jeux tout confort et un vaste espace restauration.

Ados d’abord

Intégrer un centre de formation de premier plan et d’exigence comme celui de l’ASNL requiert pour ces jeunes un degré important d’investissement, tant au niveau sportif que scolaire, avec la gestion de la pression et de l’éloignement familial. Pas toujours simple. Un poste d’animateur a été créé pour veiller à l’équilibre et au bien être. Il s’occupe d’eux durant leur temps de loisirs, proposant un éclectique panel d’activités sportives, culturelles et ludiques. Un partenariat a été conclu avec une auto-école pour ceux qui sont en âge de passer leur permis. Pascal Viardot conclut : « Tout est lié à l’équipe pro. Les retombées de ses résultats depuis quelques années ont permis d’optimiser toute notre politique de formation. On peut se féliciter de l’attitude de Pablo Correa, très attentif à notre évolution ». Champions en herbe à l’emploi du temps chargé entre cours et entraînements mais surtout ados. Avec leurs doutes et rêves… et les posters de leurs idoles collés aux murs des chambrées.